Trails du Hautacam 2022 : Maxime Cazajous en grande forme ! Plus de 800 coureurs à l’arrivée

Le Hautacam attire les amateurs de trail et de grands espaces. La montagne est belle, mais elle se mérite. On peut être surpris par la difficulté et le terrain, mais on est toujours charmé. Il faut dire que les vues sont magnifiques, les sommets découpés, les troupeaux paisibles dans les pâturages… Et puis pour ce dimanche 29 mai, une météo excellente : du soleil, de l’air en altitude, un peu de chaleur par endroits, mais plutôt clémente en cette période.

Même si rien n’est parfait ou bien goupillé, la satisfaction est là, les bénévoles ont été loués, le tracé aussi !

Cazajous impressionnant sur le 62 km

On savait que Maxime Cazajous était très solide et performant. Le GRP, sa 3è place au Grand Raid de la Réunion, on vous passe le reste : c’est un de nos meilleurs représentants en trail, notamment en ultra. Le Hautacam rentrait dans une préparation pour viser l’UTMB en août, et le GRR en octobre.

Rapidement en cavalier seul, il explosera le meilleur chrono ici : 7h11 ! Avec les 4000 m de dénivelé à avaler. Derrière lui, trois autres coureurs passeront sous les 8h, alors que les vainqueurs sont généralement au dessus : Paul Creuzet (7h42), Loris Lassere (7h50) et David Menanteau (7h53). Baptiste Cazaux ou encore Pascal Cather suivent…

Deux femmes à l’avant vont elles aussi avaler ça à toute vitesse : Juliette Archambeau (4è sur le format 42 km du Senpereko) et Julia Sajous, la locale de l’étape. La girondine boucle brillamment l’affaire en 9h22, sa dauphine en 9h45. Maryline Mallet en 10h43 pour le podium.

42 km : Romain Bidau, et Carole Duhart, bien sûr !

Deux coureurs qui font preuve de maîtrise ! Romain Bidau commence à avoir de l’expérience, et des résultats constants. Il en a été de même sur ce format qu’il connaît bien. Victoire avec 4 min d’avance sur Pierre Pagnoux (désormais installé dans le 64), et un peu plus sur Benjamin Trémont. Rendez-vous sur 60 km au Luchon Aneto Trail.

Carole Duhart ne s’est occupée que d’elle. Et sur du court (3è 22 km Sara Korrika) comme sur du long (1ère Ultra Grand Raid Cathares), ça marche bien. Victoire en 5h45, 30 min devant Perine Manzoni, puis un peu plus loin Manon Poulaliou.

22 km : Ben Dihman et Sarah Dinclaux très rapides

Loan Le Rohellec (2è en 2017) a bien tenté de s’accrocher. Mais Ben Dihman, notre sympathique américain des Pyrénées, est un excellent compétiteur. Il a creusé l’écart sur le haut du parcours et dans la descente : 2h08 ! 2h17 pour le tarbais. Quentin Sentucq bon 3è devant Cibat et Virouleaud.

Sarah Dinclaux, déjà vainqueur du 42 km en 2018 et d’autres épreuves pyrénéennes, ajoute le 22 km à son palmarès, et sous les 3h ! 2h54 contre 2h57 pour Blandine Wattigny, c’était un peu plus serré. Lorenne Bouaidat monte sur le podium.

RÉSULTATS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s