Balade : la star d’un soir…

Run in Pyrénées, comme vous pouvez le voir dans certains articles et sur la page Facebook, c’est aussi la mise en avant de nos campagnes et de nos montagnes que ce soit en courant ou en promenant.

Quelques fois, un petit tour en VTT pour accéder à quelques coins où la vue est favorable, l’appareil photo en poche au cas où, pour saisir des images, même si elles ne peuvent renvoyer ce que l’oeil voit et ce que le coeur ressent…

 

Lundi soir, me voilà donc à grimper au dessus d’Ossun sur une route de campagne qui se termine en chemin. Ce coin est un des plus beaux des environs à mon sens, avec la plaine et la forêt avant les premiers vallons et la chaîne des Pyrénées toujours aussi belle à regarder. L’appareil photo (numérique) garde en mémoire les vues d’un soir…

 

 

Et puis, après un passage d’un couple de coureurs, alors que j’avais rangé l’appareil et que j’avais le téléphone en main, j’ai entendu un bruit sur le bitume à ma gauche… un individu, discret, haletant, venait sans doute lui aussi s’enquérir du point de vue…

Un jeune et beau chevreuil, à une vingtaine de mètres, me faisait une magnifique surprise ! Impossible de rater ça : j’ai laissé tomber mon téléphone dans l’herbe, j’ai sorti lentement l’appareil photo comme un cow-boy dégaine son revolver, sauf que c’était pour figer une image, un instant…

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Il est bien resté… presque deux minutes. Il m’avait vu, on voit bien qu’il regarde dans ma direction, mais je suis resté figé avec l’appareil. On pourrait croire qu’il posait, comme une star… Et puis il est reparti en arrière, dans le champ, où d’autres l’attendaient. J’ai aperçu un chevreuil encore plus grand, mais ils sont partis en vitesse.

La star d’un soir, c’était lui. Il a volé la vedette à ces belles Pyrénées ! Mais voilà, je n’étais pas sorti pour rien, on devait peut-être se rencontrer…
Même quand je cours, je ne peux m’empêcher de regarder dans les champs à la limite des bois, pour tenter d’apercevoir ces bêtes qui partagent les lieux avec nous. J’en vois très souvent, et bien souvent je rentre chez moi en disant « j’ai vu trois biches ce soir ! »… Je préfère courir avec le moins de choses possibles sur moi. Mais quand j’ai le temps et que je promène, j’essaie de penser à prendre l’appareil pour capter ce genre de moment, et ce soir j’ai été récompensé.

Pour finir, les nuages ont fini par bouger et me laisser apercevoir le pic du Midi, pour une dernière jolie prise. Je voulais partager tout cela avec vous. Courir, prendre le temps, profiter, vivre, ressentir… et continuer !

 

P1030795 - Copie (2)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s