L’exploit est-il encore possible ?

En sport, et bien sûr en course à pied, plus on avance dans le temps, et plus on est censé atteindre les limites humaines. Du moins, on s’en rapproche, forcément. Et même si « les limites sont faites pour être dépassées », elles le seront moins franchement, à coups de secondes ou de centièmes…

De plus, le record étant la limite la plus haute de la performance, quand il est battu, on se demande s’il l’a été par un homme ou une femme plus entraîné, mieux préparé et qui a fait attention à un maximum de paramètres pour dépasser la précédente marque… Ou bien s’il a triché pour y parvenir.

Du coup, à chaque « nouvelle marque », le spectre du dopage revient. Le record étant déjà quelque chose d’extraordinaire, touchant ou dépassant les limites, peut-on valider, sans scepticisme, toute performance nouvelle les dépassant ? L’exploit est-il encore possible, a-t-il encore sa place ?

 

C’est une vraie question car en même temps que l’homme progresse et qu’il acquiert plus de connaissances pour s’entraîner et préparer une performance, le doute augmente lui aussi. Comment battre une performance qui était déjà bluffante ? En athlétisme, on sait que les records des années 80 en particulier chez les femmes sont entachés par des politiques de dopage à grande échelle, notamment en Europe de l’Est. Malgré de nombreuses certitudes, ces records n’ont pas été revus. Aujourd’hui, les kenyans et éthiopiens sont aussi dans le collimateur depuis des révélations et des athlètes suspendus. Finie la légende du coureur qui partait et qui revenait en courant à l’école, développant depuis son plus jeune âge des aptitudes sur les plateaux d’altitude. La course à pied comme ascenseur social et motivation, tirant les performances vers le haut…

 

usain-bolt-200-record - Copie.jpg
Photos : J.Saragossa, EPA, Le FIgaro

Au vu des derniers résultats, Lire la suite « L’exploit est-il encore possible ? »

Pas de récompenses sans efforts !

Vous avez des objectifs ? Les amis, les champions vous font rêver par leurs performances ? Vous voulez vous aussi votre récompense, votre gloire personnelle ?

Vous y avez droit ! Mais ne vous trompez  pas d’objectif : ne cherchez pas l’approbation des autres. Ne cherchez pas à obtenir l’admiration des gens qui ne vous connaissent pas intimement, et qui, quel que soit le résultat, vous diront « ok, c’est bien, bravo pour ta performance ». Ça n’a pas de sens… Ce qui a du sens, c’est de se battre pour ses motivations les plus profondes.

Il faut se poser la question : « jusqu’où je veux aller ? Quel niveau je veux atteindre ? Qu’est ce qui a de la valeur, à mon sens, et qui mérite que je tente le coup ? »

 

P1060168 (1024x768)

 

Tout le monde veut réussir, veut la récompense finale. Alors il faut s’investir. Pas à moitié, pas Lire la suite « Pas de récompenses sans efforts ! »

La cote ITRA est-elle fiable ?

Vaste sujet que la côte ITRA, qui fait pourtant des efforts pour rendre les choses visibles. Mais, qui comprend vraiment comment elle se calcule, et qui cherche vraiment à le comprendre…? On va essayer d’aborder le sujet, sans rentrer dans les plus fins détails, et en le mettant toujours en relation avec du concret…

Cette côte ITRA est elle un retour fiable du terrain ? Après la diffusion du classement des traileurs et traileuses français selon leur côte, diffusé par Trails Endurance Mag, et quelques discussions auprès d’athlètes, voici ce qu’il en ressort…

> voir le classement des traileurs / traileuses français 2018

 

L’ITRA, c’est quoi ?

ITRA = International Trail Running Association (voir site).

 

Sans titrez

 

« Né en Juillet 2013, l’ITRA a pour objectif de donner une voix aux acteurs du trail running afin de promouvoir ses fortes valeurs, sa diversité, la sécurité des courses et la santé des coureurs, de contribuer au développement du trail running et de favoriser le dialogue avec les institutions nationales ou internationales intéressées par ce sport. »

Il y à 14 membres fondateurs : statisticiens, organisateurs, membres de la FFA, créateur de marque ou présidents d’associations…

Parmi ses missions : santé, sécurité, évaluation des trails, athlètes de haut niveau. N’hésitez pas à voir toutes les infos possibles sur le site.

 

Comment fonctionne cette cotation ?

Tout d’abord, l’idée d’une cotation pour déterminer la valeur d’un athlète (et donc d’une hiérarchie) a le mérite d’exister et d’avoir été mis en oeuvre. Ça existe déjà du côté de l’athlétisme pour classifier les performances. Mais le trail, du fait de la diversité des distances, des dénivelés, de leur répartition, des sols et des conditions sur le terrain, rend les choses beaucoup plus complexes. Lire la suite « La cote ITRA est-elle fiable ? »

Internet, réseaux sociaux : comment suivre au mieux Run in Pyrénées ?

Il y a trois moyens pour suivre Run in Pyrénées sur internet :

 

Pourquoi cet article aujourd’hui ? Pour vous expliquer et pour vous tenir au courant de certaines choses, car on n’est pas tous des utilisateurs assidus d’internet et pas tous au courant non plus des nouveautés ou changements…

 

> Si vous suivez Facebook…

Vous avez peut-être vu quelques pages vous indiquer la démarche à faire pour suivre de façon sûre les actualités de la page en question. Il faut bien sûr :

liker > être abonné (fait automatiquement après avoir liké) > cliquer « voir en premier » en survolant « déjà abonné ».

Sans titrefb.jpg

 

Alors, pourquoi cette démarche ?

Tout simplement car Facebook a décidé de changer ce qui apparaîtra sur les fils d’actualités de chacun. Ils utilisent un « algorithme », une méthode informatique qui fait apparaître automatiquement les actualités. En général, apparaissent sur vos « murs » les actualités que vous aimez, les publications de vos amis et les publicités qui approchent vos centres d’intérêts.

Le nouvel algorithme que va imposer Facebook fera en sorte de Lire la suite « Internet, réseaux sociaux : comment suivre au mieux Run in Pyrénées ? »

Des Racines et des Ailes : entre Béarn et Bigorre… à voir ! (vidéo)

Des Racines et des Ailes sur France 3 propose toujours de belles émissions à la découverte des paysages et du patrimoine qui nous entoure. De nombreuses régions ont pu être visitées ainsi, sur terre ou vue du ciel, et chaque fois nous redécouvrons ce qui nous entoure.

Nous nous habituons presque à voir nos montagnes et à vivre dans nos campagnes, dans nos villes. Mais c’est une erreur à corriger sans doute, car il faudrait rester les yeux grand ouverts et se dire tous les jours que nous sommes chanceux.

 

Sans titre2

 

Bien sûr, les images aériennes nous font redécouvrir tout ça car on n’a quasiment jamais l’occasion de s’élever pour voir les couleurs et les volumes, si ce n’est d’un sommet. Cela dit, Lire la suite « Des Racines et des Ailes : entre Béarn et Bigorre… à voir ! (vidéo) »