France de course en Montagne : les Esclops ont pris leurs marques pour 2022 !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 241692446_4294663537254851_2260878012311071671_n.jpg

Les championnats de France de course en montagne ont eu lieu ce dimanche 12 septembre du côté de la station d’Ancelle (05). Une épreuve qui s’insère dans un calendrier compliqué (report, covid…) et qui faisait face tout près de là au Trail de Serre Che.
Cependant, la course a permis de voir un beau plateau du côté des favoris et des jeunes, et la couverture médiatique de Trails Endurance Mag a permis un suivi à distance. On peut regretter par contre que les résultats aient été mis en ligne tard dans l’après-midi.

Le club des Esclops d’Azun a fait le déplacement pour aller chercher des médailles, et pour prendre leurs marques pour l’édition 2022 dont ils seront organisateurs. Le bilan final a été réussi !

Le titre par équipe pour les cadets !

En tant que club formateur, Philippe Lanne le président ne pouvait qu’avoir les yeux brillants de fierté ! Il n’y a pas eu de médailles individuelles, mais une cohésion et un effort collectif de tous les instants. Les trois premiers marquaient des points pour le résultat en équipe, mais il a tenu à rappeler que chaque place pouvait rapporter des points ou en enlever à d’autres. La bagarre fut serrée, et à l’annonce de la victoire, la joie pouvait éclater au sein des verts !

les cadets, champions de France !
Lire la suite « France de course en Montagne : les Esclops ont pris leurs marques pour 2022 ! »

Test Saucony Kinvara 12

SAUCONY KINVARA 12

Comme vous l’avez remarqué à chaque test, je ne suis pas là pour vous vendre du rêve sur une paire de chaussure : les paillettes dans les yeux et tout ça, très peu pour moi. On va donc rester factuel et analyser le produit précisément pour que vous puissiez vous rendre compte des possibilités et des limites de cette Saucony Kinvara 12, et ensuite voir si elle peut être fait pour vous, et pour quoi.

Je vais pouvoir analyser l’évolution de cette chaussure route, 12è version, ayant eu la 11è. Et pour le coup, après avoir jeté un oeil sur internet aux tests déjà parus, je ne suis pas toujours d’accord avec ce qui est dit. Comme quoi vous voyez, ça vaut peut-être le coup de lire celui-ci.

Présentation du produit, premiers commentaires

La Kinvara 12 est annoncée à 213 gr (en 42) chez l’homme, 184 gr (en 38) chez la femme, avec un drop de 4 mm (28,4 / 24,4 mm).

Vous pouvez noter que le poids est bien contenu, et que la hauteur de semelle reste importante. 28,4 mm, c’est haut, et c’est dans la tendance globale des derniers modèles running sortis. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, quitte à être à contre-courant, car on a du coup beaucoup de matière, et souvent beaucoup de « moelleux », alors qu’on n’en a pas concrètement besoin. Si la matière est de la bonne densité, on peut se rapprocher du sol sans soucis. Je trouve dommage qu’on nous « vende » ça actuellement.

Ce qui va dans le bon sens, c’est que les mousses du chaussant (languette, autour de la malléole, tendon d’Achille) sont réduites. C’est plus fin que le modèle précédent, ça allège, et c’est plus respirant. D’autant qu’en chaussant celle-ci, le pied est parfaitement accueilli, bien tenu, sans rusticité non plus quant au contact avec la chaussure. La languette colle parfaitement à la morphologie du coup de pied, comme l’ensemble du chaussant, ce qui permet une meilleure « union » entre le pied et le produit.

Lire la suite « Test Saucony Kinvara 12 »

Des vainqueurs « A Bloc » sur la 6è édition des Gabizos !

Il vaut mieux écrire quelques fois à tête reposée.

Cette 6è édition s’annonçait exceptionnelle ; elle aurait pu être amputée avec les événements Covid. Finalement, exceptionnelle, elle l’a été. Si on considère que les mesures gouvernementales imposées 4 jours avant (!) ont à peine entamé la volonté des coureurs de venir (10% de défection seulement !), si on considère qu’on approche quasiment les 800 « finishers », si on ajoute que le niveau n’a jamais été aussi élevé… Et si, enfin, on a retrouvé tout le charme de ce qui fait le succès des Gabizos, à savoir des parcours aux petits oignons et une après course au ton « local » et festif… Alors oui, cette édition 2021 a été exceptionnelle !

DDM- Photo – JEAN PATRICK LAPEYRADE

Loïc Robert et Mathilde Sagnes exceptionnels sur la Skyrace
L’Avenir est en marche !

On vous disait que le plateau était exceptionnel. On peut dire que c’était le plus relevé de toutes les éditions. Avec l’organisation, on a eu du mal à détacher des favoris (10 hommes et 10 femmes, et on aurait pu continuer). La volonté du président Philippe Lanne était de bien les accueillir. La veille au retrait des dossards, une présentation a été faite avec quelques-uns d’entre eux.

Le matin, la bruine tombe et on se doute que le terrain deviendra lourd. On annonce tout de même aux coureurs la mer de nuages aux alentours des 1800 m. Le Sanctus frôlant les 2500 m, les premiers ont eu au moins une bonne demie-heure de régalade, là-haut. Autrement, le temps est resté calme. Humide, mais calme.

Au barrage du Tech (km 6), ils sont 9 en 40s. C’est groupé, mais c’est parti vite. Derrière, des écarts se font déjà. Imaginez un Benoît Cori qui passe 18è ! Jan Margarit, Hugo Deck, Benoît Galand, Loïc Robert, Mathieu Delpeuch, Louis Dumas, Yann Mondot, Niels Oger, voilà la troupe en ordre de marche chez les hommes.

DDM- Photo – JEAN PATRICK LAPEYRADE

Chez les femmes, Mathilde Sagnes prend les devants, comme souvent. Elle pointe avec 2 minutes d’avance sur Christelle Lazard et Marie Perrier, l’Esclops Olivia Magnone est pas mal, Anna SanktJohanser, Perrine Abadie, Mélanie Tricaud, Mélanie Finas, ça va être rude !

Lire la suite « Des vainqueurs « A Bloc » sur la 6è édition des Gabizos ! »

Montan’Aspe 2021 : un retour à la compétition qui a fait du bien :

Attendu par les coureurs, tendu pour l’organisation !

On ne vous raconte pas ce qu’il a fallu présenter comme dossier pour pouvoir mettre en place cette épreuve où quasiment 1000 coureurs étaient attendus, seulement 3 jours après le 9 juin où un retour vers la normale se faisait plus franc. Quelques sueurs avant l’épreuve, une veille pas évidente, mais les bénévoles de l’association Montan’Aspe l’ont voulu ce 10è anniversaire… Et vous l’avez eu !

Des retrouvailles réjouissantes

On avait presque oublié le parfum d’une compétition, dites donc ! Le sas de départ en place, la sono allumée, les dossards… Et on se retrouvait, plusieurs mois après ! Deux ans après le dernier Montan’Aspe. Le ciel a dévoilé le Layens, l’Ourdinse et autre sommets aspois, les nuages matinaux sont venus décorer les montagnes… La météo est restée clémente, sans pluie, mais avec de la chaleur… Une des premières de l’année pour les coureurs, pas encore assez habitués à l’entraînement à la supporter. Mais il valait mieux ça qu’un terrain pourri par la flotte. Alors, forcément, il y a eu, en plus des non-partants, pas mal d’abandons, notamment sur la noire, le 61 km qui comptait quelques 4000 m+. Quelques malaises, aussi. De la fatigue, mais aussi beaucoup de plaisir que les coureurs nous ont retransmis !

Paul Mathou, l’invité quasi surprise
Lire la suite « Montan’Aspe 2021 : un retour à la compétition qui a fait du bien : »

Montan’Aspe 2021 : on y est presque !

On l’avait tellement attendue cette reprise des courses… On va enfin se retrouver, et ce sera au Montan’Aspe, pour le 10è anniversaire !

Avec ces incertitudes, vous imaginez le boulot accompli par l’organisation. Les places étaient complètes, les listes d’attente aussi. La préfecture qui tarde à tout valider. Les coureurs qui inondent de mails et messages… de quoi vous faire craquer un boulon !

Mais nous y voilà. Samedi 12 juin, je serai au micro pour vous accompagner dans cette reprise. On espère quand même que vous êtes entraînés ! On vous aura prévenu sur les difficultés du parcours. A ce jour, on annonce 28°C à Bedous. Premières chaleurs importantes aussi. Ne prenez pas l’effort à la légère. On a vu, lors des trails de reprise à haut niveau, que même les professionnels pouvaient finir crampés et dans le dur. Ne jamais négliger la montagne et l’effort !

=> Revoir notre présentation détaillée


Contraintes horaires, adaptation Covid : à savoir

Les concurrents on reçu un mail d’information. Evidemment, il faudra être prudent sur la distanciation et les gestes barrières. Les dossards seront récupérables de 16 à 21h ce vendredi à la salle polyvalente. Port du masque au départ sur 200m et après avoir franchi la ligne d’arrivée. Contrôle des sacs pour le 61 km et le 35 km. En raison du couvre-feu de 6h, voici le programme et les barrières horaires à connaître.

Lire la suite « Montan’Aspe 2021 : on y est presque ! »