Lucie Jamsin : au début d’un long et beau chemin

Lucie Jamsin a connu le haut niveau sur route, en course en montagne et désormais en trail. (voir son palmarès en fin d’article). Elle a choisi le Marathon des Gabizos le 29 juillet prochain pour se frotter aux pentes rudes sur les magnifiques paysages du Val d’Azun. Nous l’avons contacté peu avant l’Ergysport Trail du Mont-Ventoux où elle a brillé en prenant la 2è place, ce qui lui vaudra une sélection en Équipe de France de trail. C’est donc une internationale qui viendra nous faire le plaisir de courir sur le 44 km du Marathon des Gabizos !
Voici donc à présent l’interview d’une athlète dynamique et fort sympathique .

 

13682622_282341025465741_901141422_o

 

– Bonjour Lucie ! Merci de répondre à ces quelques questions sur Run in Pyrénées. Tu habites à l’autre bout de la France dans le Pas de Calais, mais tu vas venir courir cet été dans les Pyrénées au Marathon des Gabizos. Pour mieux te faire connaître des coureurs chez nous, pourrais-tu nous décrire en quelques mots ton parcours sportif jusqu’au trail ?

Effectivement, je suis originaire du Pas de Calais et j’y ai passé toute mon enfance. L’été dernier, j’ai répondu à un avis de vacance de poste dans le département de l’Ain. C’est comme ça que je me suis installée près de Bellegarde sur Valserine en octobre. Aujourd’hui, je suis hyper bien car je profite de la montagne au quotidien !

J’ai toujours pratiqué du sport : de la gym à partir de 4 ans, de l’athlétisme à l’adolescence, du VTT, de la boxe anglaise puis américaine, de la natation… j’ai été pendant longtemps une touche-à-tout. En 2012, j’ai repris la course à pied : cross et course sur route. Lors des France de 10 km sur route en 2013, je signe même un record personnel à 34’54, après 9 mois d’entrainement.

Peu après, je décide d’aller courir les championnats de France de course en montagne (Montée du Grand Ballon). Je n’avais jamais fait de la bosse, jamais vu la montagne l’été, je n’avais donc aucune idée de l’effort que ça pouvait représenter. D’ailleurs, j’ai énormément souffert pendant la course, lactique dès le départ, les mollets et les cuisses en feu… Finalement, je passe la ligne d’arrivée en seconde position : me voilà vice championne de France…et sélectionnée pour les Championnats d’Europe !!

Voilà comment j’ai découvert malgré moi la montagne, voilà comment je me suis retrouvée en stage avec l’équipe de France et rencontré celui qui deviendra mon entraîneur (Philippe Propage). C’est lui qui m’orientera ensuite vers le trail.

 

« Malgré l’endurance nécessaire pour courir des trails longs, nous mettons tout en œuvre pour garder au maximum une vitesse de base intéressante. »

 

– Tu évolues à haut niveau avec des sélections notamment en course en montagne. Les efforts sont différents en trail : comment passes-tu de l’un à l’autre, encore aujourd’hui ?

Les deux épreuves ne sont incompatibles dans le sens où je fais bien sûr du volume pour préparer les trails : cela passe par des sorties longues et de la rando-course. Mais à côté de cela, j’ajoute bien sûr des séances de fartlek, des séances de vitesse sur piste et des séances de côtes sur lesquelles le cardio monte dans les tours. Malgré l’endurance nécessaire pour courir des trails longs, nous mettons tout en œuvre pour garder au maximum une vitesse de base intéressante.

Donc en fonction du calendrier, je dois être normalement autant capable de gérer un effort court et intense, qu’une course longue de plusieurs heures.

Aussi, les courses de montagne sont de très belles séances de qualité en vue de préparer les trails ; et quand on ajoute à cela le bonheur de pouvoir participer à un championnat international… On ne demande qu’à y retourner chaque année !

 

14572933_571513766382238_3331627889153680973_n

 

– Une préférence entres les deux disciplines ?

J’aime beaucoup les trails longs car c’est une discipline dans laquelle il existe une grosse part d’aventure : sur chaque départ, personne ne peut dire s’il sera sur la ligne d’arrivée…et dans quel état ! Les palmarès s’effacent et les compteurs sont remis à zéro. Il y a toujours beaucoup d’incertitude et même si mon expérience est encore réduite, je m’étonne toujours de voir que les classements changent encore à quelques kilomètres de l’arrivée… Bref, en trail, on n’est jamais sûr de rien, et avec l’adrénaline que ça procure : j’adore !!!

 

« j’avais très envie d’en voir un peu plus ! Et aussi de me frotter à des pentes plutôt très verticales ! Ça ne rigole pas chez vous ! »

 

– Tu seras donc cet été sur le Marathon des Gabizos ! Connais-tu un peu les Pyrénées ? Qu’est ce qui te motive à venir sur cet événement ?

380A1371Oui !! Je viendrai faire une p’tite balade dans les Pyrénées le 29 juillet prochain. Ma connaissance du secteur s’arrête à la station de Trail de la Vallée d’Ossau, qui est d’ailleurs un très bel endroit pour s’entraîner ! J’y ai fait un stage cet hiver et j’ai été impressionnée par les paysages ! C’est cela qui m’a poussé à y revenir pour la course : j’avais très envie d’en voir un peu plus ! Et aussi de me frotter à des pentes plutôt très verticales ! Ça ne rigole pas chez vous !!! 😉

 

– Plus largement, as-tu des objectifs élevés cette année, avec notamment les mondiaux de trail avec l’Equipe de France ? Bravo pour ta sélection, tu dois être aux anges !

Ah ça oui, c’est une belle récompense !! Représenter la France sur un championnat, c’est même selon moi la plus belle de toutes !!! Pour m’y préparer, j’irai courir le Roc de la Lune le 30 avril. Je serai également sur les Championnats de France de course de montagne le 4 juin (ce sera ma dernière séance avant les Mondiaux !). Si tout va bien, je ferai les 80 km du Mont-Blanc le 23 juin, puis j’aurai sans doute une belle coupure avant de courir le Marathon des Gabizos et ainsi préparer les championnats de France de trail de septembre. Je finirai mon année sur le grand trail des Templiers.

 

A31I9303
2nde place à l’arrivée du Ventoux ! Photo Cyrille Quintard

 

« j’aimerai courir les plus grands événements et courir aux côtés des grandes dames de la discipline, à l’international »

 

– Et dans le futur…? Comment envisages-tu ta carrière de coureuse ?

IMG_4602.JPGJ’ai des rêves pleins la tête. Au cours de ma carrière de traileuse, j’aimerai courir les plus grands événements et courir aux côtés des grandes dames de la discipline, à l’international. Pour cela, nous avançons tranquillement et nous construisons nos objectifs dans le temps.

Ma première sélection en équipe de France de Trail est une belle première étape. Mais aujourd’hui, je viens tout juste d’arriver dans une région montagneuse, ce qui me laisse de belles marges de manœuvre ; tant en courant que sur le vélo.

Je suis encore en phase de développement et de progression et nous verrons bien où cela me mènera !!!

 

– Un dernier mot avant de te rencontrer le 28/29 juillet prochain au Marathon des Gabizos ?

Hâte de vous retrouver pour un gros week-end en perspective !!!

Run, play, have fun !! 😉

 

Ventoux - Trails Endurance Mag
Superbe trio à l’arrivée du Ventoux : Adeline Roche au centre, Lucie Jamsin à droite et Amandine Ferrato à gauche. Toutes les 3 seront en sélection ! Photo : Trail Endurance Mag

 

> Si vous souhaitez vous aussi participer au Marathon des Gabizos, côtoyer Lucie et découvrir les superbes tracés au coeur du Val d’Azun, ça se passe ICI. Accueil et spectacle garantis !

 

 

Quelques lignes du palmarès Lucie Jamsin

– 2è de l’Ergytrail du Ventoux et sélectionnée pour les Championnats du Monde

– 4è femme sur la Saintélyon 2016

– 5è sur la Grande Course des Templiers 2016 (1ère française)

– Championne régionale de cross long – 31 janvier 2016

– Victoire au Gruissan Phoebus Trail (50km) – 14 février 2016

– 5è aux Championnats de France de Trail long – 26 septembre 2015 – Mont Dore

– Victoire au Marathon des Causses – Festival des Templiers 2014 – Millau

– 3è des Championnats de France de course montagne 2014 – Chambon Feugerolles – Mai 2014

– RP du 10 km sur route en 34’54 – Lille – Septembre 2013

– Vice championne de France de course montagne (juin 2013) – Willer/Thur – Juin 2013

– 3è des Championnats de France de 10 km sur route en 34’59 – Cabriès – Avril 2013

( + quelques titres et médailles en championnat de France de cross, piste et route en pompiers !)

 

Mathieu, Run in Pyrénées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s