Pyrénées Personal Training : ITW du coach Paul Boussemart en temps de crise

On ne peut pas dire que le période soit facile pour le sport : contraintes spatiales, horaires, salles fermées, suivi à distance, pas de compétitions, démotivation… Alors, comme tout le monde, il faut savoir s’adapter. Depuis mars 2020, le coach de Pyrénées Personal Training, Paul Boussemart, a usé de toutes les possibilité pour assurer son travail du coach le mieux possible.

Photos de l’article : Florian Galindo

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, on vous l’avait présenté (ICI), et on avait sollicité les avis de trois athlètes (ICI). Cette fois-ci, on a été voir comment ça se passait pour lui, son travail et ses athlètes. L’actualité n’est pas très réjouissante pour l’heure, et pourtant, l’activité se poursuit plus que jamais !


Paul, tu es coach, mais aussi compétiteur dès que en as l’occasion : comment tu vis ça en ce moment ?

Salut Run In Pyrénées, content de vous retrouver pour une nouvelle saison (une vraie bonne saison, pour bientôt souhaitons-le). En ce qui me concerne, j’avais une belle liste de challenges en off au programme, et c’est ce qui m’a permis de tenir pour 2020 et ce début de 2021. J’ai aussi été plutôt chanceux car j’ai pu accrocher quelques dossards 100% plaisir en fin d’été/début d’automne dernier, entre deux vagues de virus. Maintenant comme nombre d’entre nous, je dois faire preuve d’un peu de patience pour 2021. Ça frémit, et je teste des nouveautés à l’entraînement, méthodes, matériel etc…

Justement, le coaching, comment ça se passe en ce moment avec la situation sanitaire ? Dans quelles conditions se passent tes séances d’entraînement et de suivi ?

Lire la suite « Pyrénées Personal Training : ITW du coach Paul Boussemart en temps de crise »

Frédéric Cazalet, présentation d’un sportif et conseiller immobilier

Ceux qui sont dans le secteur du Béarn et du 64 connaissent peut-être déjà Frédéric CAZALET. Ce passionné de trail, VTT et cyclisme sur route arpente cette zone géographique en long, en large et en travers. En particulier les Vallées (et sommets !) d’Aspe, d’Ossau ou encore du Barétous, des lieux qui parleront à tous ceux qui aiment la nature et le trail. C’est d’ailleurs l’organisateur du Trail du Cirque de Lescun (64).

> A partir d’aujourd’hui, Frédéric devient partenaire de Run in Pyrénées pour son activité d’agent immobilier !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 128712945_102627435037161_2594278717359895409_o-copie.jpg

Basé au sud d’Oloron à Asasp-Arros, il s’adresse à tous les lecteurs et leurs connaissances qui souhaitent être conseillés et accompagnés pour l’achat ou la vente de biens immobiliers. Une rubrique lui est consacrée aux côtés des autres partenaires.

Pour mieux le connaître et vous le présenter, quoi de mieux qu’une petite interview !

Frédéric, avant de présenter ton activité professionnelle, peux-tu nous présenter le sportif que tu es ? Quel est ton parcours sportif, ta pratique aujourd’hui…?

Lire la suite « Frédéric Cazalet, présentation d’un sportif et conseiller immobilier »

Nadège Servant : à bloc avec les Esclops !

Les Esclops d’Azun, c’est une famille qui porte fièrement ses couleurs sur de très grands événements sur le territoire. Si de nombreux coureurs d’excellent niveau revêtissent le maillot vert, ce n’est pas pour rien.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est img_20200517_105627_21-copie.jpg

L’état d’esprit, l’émulation, la passion, voici quelques unes des raisons pour laquelle Nadège SERVANT a rejoint le club il y a un peu plus d’un an. Ces dernières saisons, la traileuse d’origine ariégeoise a performé jusqu’à faire partie des meilleurs françaises en course en montagne et trail court, jusqu’au format marathon. En témoignent sa 6è place aux derniers France de montagne, sa 5è place sur le Trail Ubaye Salomon, sa 3è place sur la Skyrhune 2019 ou encore la 7è aux France de trail court…

Zoom sur cette athlète souriante et performante, qui nous en dit plus sur son parcours, ses performances et son évolution au sein des Esclops.

Bonjour Nadège ! Début octobre, tu es allée avec les Esclops dans le Dévoluy pour les France de Montagne. L’équipe féminine ramène l’argent, toi aussi en M0, et une 6è place au général. On imagine quel week-end ça a du être pour toi et les filles ! Tu peux nous raconter ?

Un week-end « plaisir » qui a permis de se retrouver pour une compétition (et puis laquelle, enfin un championnat maintenu, merci à l’organisation !) où le club et les coureurs (coureuses) avaient un objectif commun. Objectif qui nous a permis de passer cette période de confinement loin des uns et des autres, où aller s’entraîner n’était pas si simple !

Nous étions logés non loin de la station de Superdévoluy, ce qui nous a permis de jongler avec la météo. Lors de la reconnaissance du samedi, nous avons pu profiter d’une éclaircie pour prendre des informations et emmagasiner de l’énergie en courant dans la neige, de voir des superbes paysages, de partager des moments ensemble à rigoler (j’adore ça) : du plaisir ! Envie de courir le lendemain ! Plus de questions dans la tête, de doute, de peur… Puis s’ensuit, un repas ensemble sur la station et un après-midi « relax » à discuter ensemble, marcher dans le petit village, lire, s’étirer…

Le jour de la course…une question cruciale se pose chez les « Esclops Girls » : short ou pas short ?? Il fait frais (de la gelée est présente), soleil pour l’instant (des nuages arrivent). Cette question nous a hanté jusqu’à 15 minutes avant le départ pour quelques-unes d’entre nous. Je décide de mettre le short (le corps se réchauffe et je commence à me connaître), quelques filles font du coup le même choix, nous mettons de l’huile sur nos jambes (mon petit rituel) et c’est parti pour le départ après quelques dernières accélérations.

Lire la suite « Nadège Servant : à bloc avec les Esclops ! »

Gaetan Cals : ses dernières performances et son ressenti sur une année 2020 qui détone

Plus de 3 ans et demi après (voir ici !) on revient auprès de Gaëtan Cals. Le coureur licencié au CA Balma passe une année 2020, comme nous tous, comme chacun peut. Pour lui, à 32 ans, il n’a pas renoncé à sa progression, en témoignent sa 7è place cet été aux France de 10 000 m et le cap des 28’59 franchi. C’est un des meilleurs français sur la distance qui témoigne de son évolution aux côtés des meilleurs. Il ne dit pas les choses à moitié sur cette année 2020, entre la vie de coureur avec ce virus, et la polémique sur la percée incroyable des chaussures à lames de carbone, qui bousculent les règles du jeu et les repères de performance en course à pied. On échange beaucoup avec Gaëtan, cette fois-ci on partage avec vous !

Gaëtan, il s’est passé plus de trois ans depuis que l’on a fait ton portrait ici. Qu’est ce qui a changé depuis, au niveau sportif ou personnel ?

Salut Mathieu ! 3 ans déjà oui, je vois que Run in Pyrénées s’est bien développé depuis ! De mon côté, quelques changements au niveau professionnel puisque je débute une nouvelle carrière d’enseignant extérieur en Marketing du sport, dès novembre, à l’école AMOS Business School de Toulouse. Au niveau sportif, toujours licencié au club du CA Balma et accompagné par mon coach Patrick Deprez. La collaboration dure depuis plus de 11 ans et c’est toujours aussi passionnant de m’entraîner avec un spécialiste de ce calibre, toujours prêt à se remettre en question et améliorer son approche du demi-fond. Humainement et techniquement, il m’apporte beaucoup. J’ai de la chance d’être tombé sur lui !

Après 2017, j’ai connu deux années compliquées sur le plan sportif, avec des blessures, pas mal de doutes et des saisons minées par les abandons et les mésaventures en course. Mais la dynamique est bien repartie en 2020. Le groupe d’entraînement évolue également. Depuis fin 2019, je partage des séances avec l’international Flavien Szot, junior et 10ème des Europe de cross 2019, qui est arrivé sur Toulouse pour les études. C’est top pour la dynamique de groupe même s’il me mine sur certaines séances. Il compense (un peu) le départ de Benjamin Alquier pour la Suisse !

Malgré une saison quelque peu tronquée, tu as battu plusieurs de tes records. Comment l’expliques-tu ? Peux tu nous parler rapidement de chacun d’eux …?
Lire la suite « Gaetan Cals : ses dernières performances et son ressenti sur une année 2020 qui détone »

Entretien avec Erik Clavery avant sa tentative de record pour la traversée des Pyrénées

La Traversée des Pyrénées, c’est 868 km pour 55 000 m de dénivelé positif. Le record de cette traversée appartient depuis 2018 à Thierry Corbarieu (ariégeois), en 12 jours et 10 heures.
Le 5 juillet prochain, à 18h au départ de Banyuls (66) Erik Clavery (résidant à Nantes) tentera d’améliorer le record de cette traversée, peut-être en 10 jours, à l’arrivée de l’autre côté, à Hendaye (64). Il empruntera le GR10 d’est en ouest.

78237742_3005343682828648_5392142766509654016_oAprès une belle carrière en triathlon, Erik est devenu champion du monde de trail en 2011. Avec des victoires à la TransMartinique ou à la SaintéLyon, des podiums sur le Marathon des Sables au Pérou, au Lavaredo Ultra Trail, des places de 4è au Grand Raid de la Réunion ou de 5è aux Templiers et au Marathon des Sables, il est depuis longtemps parmi les meilleurs français et même mondiaux.
L’endurance, c’est son truc. En 2018, il est champion de France des 24h (course à pied, épreuve FFA). En octobre 2019, après avoir mené la course, il termine 4è des championnats du Monde (Albi) et s’approprie le record de France avec 272 km 217 !

Nous avons contacté le champion par téléphone pour échanger sur tous les aspects que revêt cet événement. Lire la suite « Entretien avec Erik Clavery avant sa tentative de record pour la traversée des Pyrénées »