Test La Chaussette de France Oslo et Rando Recycled

La Chaussette de France : on ne peut pas se tromper : c’est bien produit sur le territoire ! Et c’est une bonne chose, bien sûr. On vous invite à revoir nos avis déjà formulés sur les précédents tests ICI.

Globalement, c’est qualitatif, et ça tient le coup. Cette fois-ci, on m’a proposé deux paires qui ne sont pas forcément faites pour le running, puisque le modèle OSLO est plutôt dans le lifestyle, et l’autre RANDO RECYCLED… vous avez compris pour quoi.

Mais sans plus tarder, voici le test, l’avis, et comme toujours, on ne fait pas semblant !

Pointure : 44 / 44,5 > 43/46 en Oslo & 44/46 en Rando Recycled

OSLO

RANDO RECYCLED

Test modèle OSLO

Composition : 79% polyamide, 19% coton, 2% élasthanne

Il est proposé en pratique urbaine (quotidien) mais aussi running – trail – randonnée.

A la prise en main, je me vois mal faire mes footings avec, d’autant quand j’ai déjà des modèles faits pour. Cela dit, quand vous avez oublié votre paire dans votre sac de sport, celle-ci sauvera la mise. Mais c’est vrai qu’elle a la gueule d’une chaussette pour le quotidien, avec ses motifs « jacquard » très réussis quelle que soit la couleur. L’esthétique n’est qu’une affaire de goût : je préfère dire qu’elle a un look bien identifié.

Cela n’empêche pas d’avoir un produit travaillé et technique : talon et pointe en fil d’argent, sur les deux points de frottements, où le but est d’y résister comme en running. Le col est élargi et élastiqué (maintien), le tissage en triangle est doux, et semble apporter une structure à son côté montant. Le tissage est plus solide sous le pied.

Avis poussé : la première satisfaction, c’est qu’à l’enfilage, elle tient en place. Sur le pied (droit R et gauche L indiqués), talon et pointe, et sur le col. Contact agréable, doux, sur un tissu semi-épais. Donc, son éventail de température est assez large, elle sera agréable à porter souvent ! Ce qui veut dire aussi qu’en passant des journée avec, il faut que ça tienne le coup : aucun soucis, après des journées entière avec, des lavages, le tissu ne bouge pas, surtout au niveau du maintien ou du col où j’avais peur.

Elle sera donc parfaite pour vos longues journées actives, boulot ou pas, promenades. La matière est anti-bactérienne, donc limite les odeurs. Elle sauvera la mise sur un footing non prévu, mais clairement, c’est au quotidien qu’on la porte. On a même envie de la remettre souvent. Un conseil : prenez au moins 2 paires, vous allez vouloir la mettre tous les jours ! Avis très favorable.

Et hop, une paire d’OSLO !

Test modèle Rando Recycled

Composition : 38% polyamide, 30% coton, 28% polyester, 2% élasthanne, 2% autres fibres

Un produit avec plus de 60% de matières recyclées. J’avais déjà eu la Run Recycled, et c’est ma paire préférée de la marque (avec peut-être cette Oslo pour le quotidien…). L’enfilage y était agréable, il ne bougeait pas, bref, un goût de reviens-y. Quoi qu’il en soit, les matières recyclées n’empêchent pas la technicité, et si on pouvait réutiliser plus, plutôt que de produit, ce serait top.

Un look moins réussi avec toutes ces zones de tissage visibles, ça ne fait pas très uni… mais ! Plusieurs technologies sont combinées, ce qui veut dire qu’on n’a pas laissé la qualité de côté.

On sent bien que le pourcentage de coton est bien présent, c’est agréable bien sûr, plutôt épais. Talon et pointe bien marqués, sur-épaisseur sur le coup de pied et le montant, protection au niveau de la malléole, et col légèrement élastique.

Avis poussé : le confort y est, aucun doute, le contact avec le pied est très agréable. Testée dans le froid, l’apport thermique est excellent. Trop chaud pour la période estivale…? Possible. Je ne peux pas vous répondre avec certitude, mais il semblerait que oui. Le produit tient en place, même si avec l’épaisseur on perd un peu la perception. Dans tous les cas, elle n’a pas bougé. Les frottements malléoles et coup de pied sont protégés, c’est bien pensé. Je n’ai pas pu l’utiliser sur les grandes randos qu’on peut faire comme en été, avec des chaussures de montagnes plus lourdes, plus montantes.

J’ai pu constater qu’elle tenait bien sur des marches rapides, et que les points de pression étaient bien assurés en descente. Maintenant, avec une chaussure plus rugueuse et des descentes dans des pierriers, je ne peux pas dire, mais vu le toucher des fibres, et la forte proportion en coton, je ne pense pas qu’elle soit faite pour y résister. A porter au quotidien l’hiver pour des journées actives et pour des marches « roulantes », avec sans doute des limites en montagne sur des grosses journées à dénivelé technique.

Et hop, une paire de Rando Recycled !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s