Test casque audio Shokz OpenRun Pro

Souvenez-vous du test de l’Aeropex Afteshokz que nous avions fait ici.

Depuis, la marque a été renommée Shokz, et elle est devenue partenaire de la Fédération Française d’Athlétisme. Notre test reste neutre, je suis personnellement, d’ailleurs, quelqu’un qui n’utilise pas la musique en courant (sauf pour les besoins du test). Mais il faut bien dire que globalement les retours sont excellents.

Aujourd’hui, c’est au tour de…

OPENRUN PRO !

Un produit fin, léger (29 gr) mais qui ne paraît pas fragile en main. L’arceau est en titane, et peut s’écarter largement. Bien qu’il existe une version « Mini » (avec les mêmes performances). Un boitier permet de le transporter avec protection, mais s’il traînait dans un sac, il ne s’abîmerait pas. Un petit cordon de charge avec port USB permet de recharger. Un point de charge qui a été revu, devenu plus accessible.

Sur cet OpenRun Pro, la qualité de son a été revue : le Shokz TurboPitch propose des basses plus profondes, avec des sorties sons plus larges. Étonnant pour un objet si petit ! Même les boutons de commande ont été améliorés en taille.

La tenue de charge est annoncée à 10h d’autonomie, la norme IP 55 protège de la sueur et des éclaboussures. On aurait pu avoir une norme IP 67 sur cette version haut de gamme, pour vraiment protéger d’un mauvais incident avec l’eau.

Test poussé
Lire la suite « Test casque audio Shokz OpenRun Pro »

Côte à côte avec Amandine Ferrato, trail & coaching de vie

Voilà un portrait que nous voulions faire depuis quelques temps avec Amandine. Hyper dynamique et avec un emploi du temps bien fourni, cette traileuse de haut niveau a un parcours et une personnalité « atypiques ». Souhaitant partager son savoir faire et son vécu, elle prend en 2019 un tournant dans sa carrière sportive et professionnelle. Jusqu’à il y a un mois où elle se lance complètement dans une activité entrepreneuriale, qui pourrait grandement intéresser les traileurs et les personnes atypiques que vous êtes peut-être, comme elle. Tout en ne renonçant pas à son entraînement et aux compétitions de trail depuis la Drôme, près de Montélimar, où elle vit.

> Côte à côte Coaching avec Amandine
Amandine, on se connaît, mais peux-tu faire un tour d’horizon pour te présenter aux lecteurs qui te découvrent ?

Bonjour à tous, et bien je m’appelle Amandine Ferrato, 41 ans, j’habite près de Montélimar dans la Drôme provençale, je suis aujourd’hui coach trail (hors plan d’entraînement) et coach de vie. A côté de ça en palmarès sportif, j’ai été deux ans en équipe de France en 2017 et 2018, j’ai refusé une 3è sélection pour aller faire les Golden Trail World Series en 2019. En 2017 j’ai été vice championne du monde de trail et championne du monde par équipes, en 2018 j’ai été championne du monde de trail par équipe, et en 2019 j’ai fait top 10 du Golden Trail World Series. Comme autre bons résultats, j’ai fait 2è sur le Marathon du Mont Blanc (2016), 3è à Zegama (qui faisait partie du GTWS), et puis… une 3è place sur l’OCC après un joli combat contre Emelie Forsberg (sourires) ou Elie Gordon nous chipe la première place ! (rires)

Wikipédia

On sent les regrets encore… (rires)

Non pas du tout ! Pour moi le trail c’est un jeu, et pour moi l’idée c’est de mettre du jeu et du plaisir dans cette pratique, et évincer une forme de stress et de pression comme beaucoup s’en mettent régulièrement.

Ah tiens une course qui était assez révélatrice pour moi c’était Sierre-Zinal (3è en 2017), parce que là du coup tu viens chercher une place et un chrono, et j’avais fait un super bon chrono (3h09) ce qui me plaçait 3è française sur Zinal.

Aujourd’hui tu n’as pas arrêté, tu cours encore en compétition

Je continue d’être au contact du terrain, par contre, avec mon activité d’entrepreneur ça prend pas mal de temps, et j’ai envie de transmettre toute mon expérience et mon expertise que j’ai acquises pendant mes années de haut niveau, donc je suis moins sur le terrain. Par contre je fais encore des courses : j’ai gagné le challenge des trails de Provence cette année, donc je suis plutôt sur des formats de 25/30 bornes avec pas mal de dénivelé, et à côté je fais pas mal de VTT aussi.

Je ne suis pas sortie du milieu, mais par contre je répartie mieux mon énergie, je suis moins sur une partie élite… Puis ça me permet aussi de voir l’envers du décor, et d’être peut-être plus accessible. J’ai toujours été accessible, mais parfois certaines personnes n’osent pas t’aborder, et moi j’aime bien le contact, j’aime bien l’humain, être au contact des traileurs (ce n’est pas péjoratif) « populaires ». Parce que quand t’es en élite, tu es dans une autre sphère, une autre façon de pratiquer qui peut avoir tendance à t’éloigner de la réalité de tout un chacun.

« le haut niveau m’attire, j’ai encore envie d’y retourner, par contre je suis bien lucide sur le fait qu’avec mon entreprise ça me prend beaucoup d’énergie »
Lire la suite « Côte à côte avec Amandine Ferrato, trail & coaching de vie »

Test t-shirt manches longues Base-Layer de Brubeck

De retour, avec de nouveaux articles !

Trois mois sans articles me direz-vous ? Eh bien oui car l’actualité c’est avant tout le terrain, avec une belle saison au micro, ainsi que les réseaux sociaux qui ont l’avantage de pouvoir diffuser les choses rapidement. Mais on vous réserve encore quelques articles tests, portraits (à venir !) et autre.

Des tests avec la marque Brubeck, vous en avez déjà vu sur Run in Pyrénées : on remercie Fabien qui gère la marque en France, et qui n’hésite pas à nous proposer des tests produits pour les porter à votre connaissance. Une marque polonaise, fabriquée en Europe, et ce n’est pas si courant que ça, faut-il le rappeler. Un circuit court, donc.

Nous avons déjà testé des produits manches longues avec cette marque, spécialisée dans les produits thermiques en première couche notamment. Des produits techniques et durables, qui n’ont pas bronché après 3/4 ans, ils sont toujours ré-utilisés. Celui-ci, le t-shirt manches longues base-layer, est bien différent des précédents produits testés par nos soins ! En voici des exemples ICI, ou encore ICI.

T-SHIRT MANCHES LONGUES BASE LAYER BRUBECK
Présentation, premiers essais

Pour commencer, on est sur un produit thermique, mais le plus fin de la gamme. Les autres sont bien plus épais, costauds, plus lourds aussi. Bien qu’on ait une structure « filet – 3D », il est fin, très léger (78 gr !)

  • Composition : 30 % polyamide, 70 % polypropylène

Très peu de coutures à part sur les endroits nécessaires, on a une forme près du corps. Taille S (1m78, 61 kg) la longueur est nettement suffisante aux manches ou à la taille. Un détail qui change beaucoup par rapport aux autres thermiques « hivernaux », c’est la forme du col, arrondie et dégagée. Je trouvais les cols un peu serrés, là, ils sont totalement dégagés ! Question de sensibilité, ou d’habitude. La répartition du tissage est uniforme, sur toutes les zones du corps. Ça aussi, ça change.

Lire la suite « Test t-shirt manches longues Base-Layer de Brubeck »

Montan’Aspe 2022 : les coureurs ont fait le plein de plaisir !

On ne peut pas cacher que le Montan’Aspe est difficile. Quand on voit arriver les coureurs, on demande : « alors, ça va ? C’était dur…? ». Et on peut nous répondre : « horrible ! ». Alors, comment trouver du plaisir après ces longues descentes à flan de montagne, parfois pleines de trous…? Eh bien sans doute parce que l’effort en vaut la chandelle, parce que le paysage est magnifique et que les coureurs apprécient le travail des bénévoles.

Photo mjp Berthome

Plus de 1100 participants ont bouclé cette belle journée à Bedous, au coeur de la Vallée d’Aspe. Les conditions étaient très bonnes, bien qu’un peu chaude au milieu de la journée, et malgré le vent qui s’est levé à la fin. Autrement, tout le monde a pu profiter. Même les enfants et la randonnée.

Les deux espagnols impressionnants sur le 35 km

Il y avait un niveau globalement moins haut que l’an passé, sur l’ensemble des épreuves. Par contre, nos deux amis espagnols ont épatés la galerie sur le 35 km.

Ça ne traîne pas. Jusqu’à Aydius, seul Hugo Bucciarelli, à distance, tente de suivre. Julen Larruzea Loroño impose le rythme, restant toujours 2 min devant Iñigo Macias Cipriain. L’autre s’accrochant toujours, jusqu’au bout ! 3h28 et 3h30 à l’arrivée ! Paul Mathou en 2021 (5è des France de trail cette année) avait couru 3h36 ! Florian Marsollier s’invite sur le podium.

Photo mjp Berthome
Lire la suite « Montan’Aspe 2022 : les coureurs ont fait le plein de plaisir ! »

Montan’Aspe 2022 : ce sera complet samedi !

Voilà une excellent nouvelle pour l’organisation : ce sera complet ! Un peu en avance, parfait pour caler encore mieux tout ça avant votre arrivée vendredi pour les dossards, et samedi pour la course.

Pour l’heure, la météo semble bonne, bien qu’un peu chaude. Voici pourquoi le départ du 61 km se fait à 5h30 du matin. Cela vous évitera trop de temps en plein cagnard. Prévoyez de bien vous hydrater, on souffre dans la pente… N’oubliez pas de regarder les barrières horaires : elles ne sont pas là pour rien. Pour vous, mais aussi pour les bénévoles et les secours qui bossent toute la journée. Le Montan’Aspe, c’est dur, mais tellement bien…

=> REVOIR NOTRE PRÉSENTATION DÉTAILLÉE

Samedi 11 juin

  • 5h30 : départ du Raid Aspois 61 km / 4000 m+
  • 7h : départ du Défi de l’Ourdinse 35 km / 2600 m+
  • 8h : départ de la rando 23 km / 1400 m+
  • 10h : départ de la Ronde du Bergout 16 km / 970 m+
  • 10h30 : départ de la Course de Soudious 9 km / 340 m+
Lire la suite « Montan’Aspe 2022 : ce sera complet samedi ! »