L’exploit est-il encore possible ?

En sport, et bien sûr en course à pied, plus on avance dans le temps, et plus on est censé atteindre les limites humaines. Du moins, on s’en rapproche, forcément. Et même si « les limites sont faites pour être dépassées », elles le seront moins franchement, à coups de secondes ou de centièmes…

De plus, le record étant la limite la plus haute de la performance, quand il est battu, on se demande s’il l’a été par un homme ou une femme plus entraîné, mieux préparé et qui a fait attention à un maximum de paramètres pour dépasser la précédente marque… Ou bien s’il a triché pour y parvenir.

Du coup, à chaque « nouvelle marque », le spectre du dopage revient. Le record étant déjà quelque chose d’extraordinaire, touchant ou dépassant les limites, peut-on valider, sans scepticisme, toute performance nouvelle les dépassant ? L’exploit est-il encore possible, a-t-il encore sa place ?

 

C’est une vraie question car en même temps que l’homme progresse et qu’il acquiert plus de connaissances pour s’entraîner et préparer une performance, le doute augmente lui aussi. Comment battre une performance qui était déjà bluffante ? En athlétisme, on sait que les records des années 80 en particulier chez les femmes sont entachés par des politiques de dopage à grande échelle, notamment en Europe de l’Est. Malgré de nombreuses certitudes, ces records n’ont pas été revus. Aujourd’hui, les kenyans et éthiopiens sont aussi dans le collimateur depuis des révélations et des athlètes suspendus. Finie la légende du coureur qui partait et qui revenait en courant à l’école, développant depuis son plus jeune âge des aptitudes sur les plateaux d’altitude. La course à pied comme ascenseur social et motivation, tirant les performances vers le haut…

 

usain-bolt-200-record - Copie.jpg
Photos : J.Saragossa, EPA, Le FIgaro

Au vu des derniers résultats, Lire la suite « L’exploit est-il encore possible ? »

Test Dynafit Feline Up Pro

Ce test de la Dynafit Feline Up Pro est peut être le premier test complet ou un des tous premiers sur ce modèle qui ne sortira dans le commerce qu’à partir du printemps 2019.

Quand nous l’avons reçu, il venait d’arriver dans les mains des représentants Dynafit. Merci à la marque de nous faire confiance.

C’est un produit haut de gamme et qui, du fait des éléments que nous allons voir, vient dans le secteur des concurrentes de la célèbre marque « S »…! En prix et en caractéristiques, comme vous le verrez.

 

P1070942 - Copie.JPG

 

Présentation

La Feline Up Pro se présente dans la gamme des chaussures typées compétition. Le drop est de 4 mm, le poids de 230 gr en 42 (poids constaté de 251 gr en 44). La forme du chaussant et du mesh dessinent un profil près du pied, comme pour « fendre » l’air. Le laçage est du type « quick lace ». Le tissu extérieur est en maille fine resserrée, les éléments sont thermo-collés sauf  pour celui qui vient à la fois protéger le laçage et servir de rangement, qui est cousu. L’inscription DYNAFIT au niveau du talon est posé sur une bande contournant le talon, qui vient renforcer le maintien de celui-ci. Devant, le pare-pierre est progressivement renforcé vers le bout.

P1070948 - CopieLes crampons sont dessinés en triangle, dans la même direction, sauf le dernier au bord du talon. La semelle intermédiaire semble ferme, et la semelle extérieure est en Lire la suite « Test Dynafit Feline Up Pro »

Sponsoring : comment ça marche ?

Loin de vouloir vous faire une étude sur le sponsoring, voici tout de même de quoi vous éclaircir sur le sujet, omniprésent à l’heure où la course à pied (running et trail) se développe et où la communication est hyper importante.

Bien sûr, au vu du nombre croissant de coureurs, il existe finalement peu de privilégiés bénéficiant des avantages matériels d’une marque ou d’un magasin. Car oui, pour ceux qui s’imaginent que l’on peut vivre de la course à pied en étant sponsorisé… Ce n’est pas le cas. Ceux qui peuvent en vivre sont vraiment très peu nombreux : les Kilian Jornet, Emelie Forsberg ou encore Sébastien Chaigneau, de manières différentes, développent leur activité et travaillent au développement de la marque.

 

Vérités sur le sponsoring

Le sponsoring, magasin ou marque, c’est la plupart du temps un don en textile, chaussures et/ou matériel à l’athlète contre sa représentation en compétition ou à l’entraînement. Autrement dit, vous courez en portant ces affaires pour donner de la visibilité à la marque. C’est une histoire de donnant-donnant.

 

P1080025 - Copie

 

Le développement des réseaux sociaux permet à la marque d’être plus visible grâce à l’image, et de communiquer sur ses produits et sa philosophie. Par contre, si vous Lire la suite « Sponsoring : comment ça marche ? »

La Lou Camin poursuit son chemin – 6è édition réussie

L’organisation de Pyrénées Poueyferré Multisports peut être satisfaite : les 6 km / 12 km / marche et courses enfants ont réunis plus de 200 participants ! En plein été et en semaine, pour ce village de 800 habitants, c’est très satisfaisant.

« Quand on voit les participants contents d’avoir passé un bon moment, en course et autour du buffet, on ne peut être que satisfaits » raconte Mickaël Vera, à la tête de son équipe de bénévoles. Les remarques des années précédentes ont été prises en compte, les prix des inscriptions ont même été volontairement baissées. Bref, des efforts récompensés !

 

39043731_460819207735342_6087176630868901888_n

 

Mathieu Dorgans pour le triplé

39182359_2289702497944401_5484737562717192192_n.jpgLe coureur du Tarbes Pyrénées Athlétisme et du Team Elite Uglow aime Lire la suite « La Lou Camin poursuit son chemin – 6è édition réussie »

Un beau trail en Val Louron

P1080343 - Copie.JPG
Jurassic Trail ?

L’épreuve en était à sa 4è édition, ce dimanche au départ du lac de Génos-Loudenvielle et à l’arrivée à la station du Louron. Tranquillement, l’organisation a reçu 400 participants, adultes et enfants. En plein été et par beau temps, les coureurs et spectateurs ont pris beaucoup de plaisir, simplement.

Les parcours grimpent pas mal (11,7 km / 850 m+ et 24 km / 1600 m+) et il faut sans aucun doute être prêt à les affronter. Ils emmènent au dessus du lac et de la station du Louron, avec vue des deux côtés vers St Lary et Peyragude. Le décor est magnifique !

 

Côté course, sur le 11 km, Alexandre Pailhé-Belair Lire la suite « Un beau trail en Val Louron »