Course à pied : femmes – hommes, quand ces derniers font la grimace

Aux messieurs qui ne supportent pas de se faire doubler par une fille :
Si, à priori, tu cours pour le plaisir ou pour la compétition dans un esprit loyal. Si tu ne rechignes pas à prendre un relais, à serrer les dents pour rendre les tiens fiers à ton arrivée. Si tu repousses tes limites et que tu arrives à disputer un sprint alors que tu croyais tes forces envolées…

Pourquoi?

Pourquoi te faire doubler par une concurrente féminine te donne des sueurs … froides ?
Pourquoi avoir une femme devant ou derrière toi au classement est-il si déterminant ?
Pourquoi une femme ne serait pas meilleure que toi sur une épreuve, quelle qu’elle soit ?

Nous sommes en 2017, les temps changent mais trop d’esprits restent encore limités. Une course de plus, et vous aurez encore constaté, mesdames, quelques comportements « suspects » à votre égard. Qui, dans une descente, vous refuse raisonnablement la priorité ; qui, dans la dernière ligne droite, dépasse ses limites pour clairement être devant cette coureuse aux cheveux longs…

Sachez, messieurs, que la taille, la musculature ou le sexe n’est pas forcément un indicateur de performance. Quelqu’un de petit, tout mince et de sexe féminin peut très bien arriver devant vous au classement. C’est simplement qu’elle a été plus vite. Oui, c’est banal de dire ça, mais certains pensent que ça vient d’eux-même : un jour de méforme, une mauvaise gestion…des choses qui arrivent ! Ça fait partie de la course. Ce jour-là,  elle est devant vous. Peut-être d’autres fois aussi. Et après, qu’est-ce que ça peut faire ?

 

13557912_1188680911183114_3273521582830769636_n

 

Alors oui, c’est possible et ça peut être tout à fait normal qu’une fille vous passe devant. Elle le fait à la force de ses jambes et de sa volonté. Elle aussi se bat pour ses propres ambitions, elle aussi possède un esprit de compétition et cherche à s’accomplir en allant dépasser ses limites. Il ne s’agit pas de laisser passer toutes les filles devant par galanterie mal placée. Non, car elles ne désirent pas un traitement différent des autres concurrents. Tant que l’esprit sportif est respecté, chacun fait sa course comme il l’entend ! Alors oui, on voit de plus en plus de top 10, tops 5 et même des podiums ! Les femmes progressent, tant mieux.

Si tu espères mieux qu’être derrière une femme au classement, entraînes-toi mieux, ou plus, ou différemment, bref… soit un meilleur coureur qu’elle, simplement. Si tu n’entends pas ça et que tu te sens mal dans ta peau, révises ta vision des choses. Il n’y a pas plus simple et égalitaire qu’un effort de course ! Le meilleur gagne. Et bien que les sciences aient montré, en plus de cela, que le corps féminin possède physiquement et physiologiquement des données inférieures au corps masculin, cela n’empêche pas que la performance soit à la clé, et que les personnes devant ou derrière elle soient… des hommes.

On vous dit bravo mesdemoiselles et mesdames ! Que vous couriez pour le plaisir ou pour la performance. De toute façon, qui que vous soyez, le premier adversaire : c’est soi-même. Vos jambes vous porteront dans le classement là où vous méritez d’être. Simplement !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s