Théo Détienne : la jeunesse flamboyante !

THÉO DÉTIENNE n’a que 20 ans. Ce jeune coureur venu des Pyrénées-Orientales est un talent brut. Il sait courir vite, très vite, que ce soit sur son terrain préféré en montagne, ou bien sur le plat (cross, route) qu’il utilise pour progresser. En général, ni une, ni deux, il se place devant dès le départ. Son allure est aérienne, il impressionne. Facile à reconnaître avec sa chevelure blonde, il est en train de signer des performances qui ne vont pas (ou plus) le faire passer inaperçu : champion de France de course en montagne junior à Arrens-Marsous et 2è junior aux France de KV à St-Lary (2018), il a ensuite été admirable aux France de cross court en terminant 15è (12 français, 4è espoir) et couru un impressionnant 30’20 aux 10 km de St Médard-en-Jalles (3è au bilan français sur cette discipline)…

Alors que j’ai croisé plusieurs fois Théo sur les courses pyrénéennes (France de Montagne, KV, Montcalm), l’ayant pour la dernière fois au micro de l’Argelès Nature Trail il y a un mois (20 km qu’il avait remporté), j’ai eu envie de vous le faire découvrir et il a accepté de se livrer à Run in Pyrénées. Hier, son talent a éclaté au niveau international, en terminant 2è de la SkyRace des Matheysins en Isère (28 km / 1900 m+) étape du circuit mondial (et français) de skyrunning.

 

41467975_1925731227729840_3987020906835738624_o - Copie
France KV 2018 – St-Lary   |   Xavier Billet

Le voici en interview, comme en vrai : rugissant en course et sur les podiums, abordable et calme au micro.

 

Salut Théo, merci de permettre aux lecteurs de te découvrir !

– Beaucoup te connaissent depuis l’été dernier, lors des championnats de France de course en montagne à Arrens-Marsous, où tu gagnes en junior. Peux-tu nous raconter comment tu as vécu cet événement, ta course, et puis ce titre ?

J’ai vécu cet événement comme quelque chose qui a marqué la première page, j’espère, d’une longue et belle aventure. Il s’agissait d’une course très rapide avec deux montées et deux descentes. Parti prudemment, je me suis échappé à la fin de la première montée pour continuer de creuser l’écart jusqu’au bout de la course. Ça a été pour moi une consécration, je ne m’y attendais absolument pas et cela a rendu ce titre d’autant plus beau que la surprise a été générale, même pour moi ! Ça a été l’élément déclencheur de la suite de la saison.

 

20180603_134353 - Copie
Champion de France junior de course en Montagne ! Arrens-Marsous (65)

– Depuis ce dimanche 19 mai, tu as réalisé une performance de très haut niveau en terminant 2nd de la SkyRace des Matheysins en Isère ! (28 km / 1900 m+ (Manche de coupe du Monde SkyRunning). Tout d’abord, un grand coup de chapeau… Fantastique performance ! Ta réaction sur ta course, le résultat que tu obtiens ?

60362152_2332816943405419_8270057719990321152_n
Photo FB Skyrunning

C’était une course de folie ! Mon objectif était de Lire la suite « Théo Détienne : la jeunesse flamboyante ! »

Running Abroad : Martin Casse nous parle de son projet sportif et linguistique dans les Pyrénées !

MARTIN CASSE est un athlète de haut niveau de la région toulousaine, qui a déjà porté le maillot de l’équipe de France. Vous l’avez peut-être déjà croisé sur un cross, un 10 km, sur la piste lors des interclubs par exemple ou bien en stage à Font-Romeu dans nos belles Pyrénées, en Cerdagne.

Nous l’avons interviewé et il se présente à vous, pour faire plus ample connaissance et vous situer sa carrière sportive, mais aussi sa carrière professionnelle qu’il mène en parallèle, entre la France et les États-Unis. Le concept de RUNNING ABROAD devrait en intéresser plus d’un chez les jeunes coureurs ! Il nous en dit plus… Bonne lecture !

 

– Bonjour Martin ! Tout d’abord, peux-tu te présenter pour le public qui ne suis pas de près l’athlé, le cross ou la route ?

26239725_561160204232859_1426775813053548426_nSalut Mathieu, moi c’est Martin Casse, 28 ans, originaire de Toulouse. Je pratique l’athlétisme, et plus particulièrement le 1500 m. Sur cette distance, ma meilleure performance est 3’39″27 (record Occitanie toutes catégories). J’ai eu la chance de porter le maillot tricolore 4 fois chez les seniors entre 2017 et 2018 avec notamment une 4ème place lors des Jeux de la Francophonie 2017 à Abidjan. Je pratique également le cross-country avec ma plus belle performance dans cette discipline, une 5ème place par équipe aux championnats d’Europe de cross 2017 en Slovaquie sur le relais mixte. Je cours généralement aussi sur route en début de saison, pour préparer les cross. Ma meilleure perf est 30’13 sur 10 km.

 

– Tu étais le 5 mai dernier sur le 3000 m steeple, au premier tour des Interclubs à Toulouse (compétition où les meilleurs clubs d’Occitanie se rencontrent). Ce n’est pas ta discipline favorite malgré tes grandes qualités 😉 Comment ça s’est passé ?

Effectivement, les interclubs est une compétition que j’adore et ne loupe qu’en cas de force majeure. Je n’ai pas prévu de courir sur piste cet été, en raison d’obligations professionnelles. N’étant pas au meilleur de ma forme, j’ai quand même proposé à mon club du CA Balma Athlétisme de courir un 3000 m steeple au premier tour des interclubs, sans pression. Cela s’est très bien passé et j’ai pris beaucoup de plaisir à courir sur une distance nouvelle. J’ai trouvé que les tours passent beaucoup plus vite avec les barrières ! Malheureusement, je ne pourrai être présent avec mon club au second tour, puisque je suis actuellement aux Etats-Unis. (NDLR : il a remporté le 3000 m steeple en 9’17″80).

 

– Tu as donc une carrière d’athlète de haut niveau : quel est ton parcours professionnel, parallèlement, jusqu’à aujourd’hui ?

La course à pied, passion qui a commencé en classe de première, m’a permis de Lire la suite « Running Abroad : Martin Casse nous parle de son projet sportif et linguistique dans les Pyrénées ! »

Trail des Fleurs, 13 juillet 2019 : interview des Biches&Run et informations !

Le 13 juillet prochain, au départ de Barèges (65), le Trail des Fleurs en sera à sa 2è édition.

> Site Internet Trail des Fleurs

> INSCRIPTIONS

C’est donc un « nouveau-né » dans le trail et dans les Pyrénées, avec un ton à part donné à l’atmosphère. Les courses (solides !) font ensuite place à un repas champêtre, une ambiance festive et musicale.

logo-trail-des-fleurs-e1525086355918

A quoi va ressembler cet événement ? Qui est derrière tout ça ? Justement, on essaie d’en savoir plus avec l’équipe des Biches&Run et le témoignage d’un coureur !

 

– Bonjour Biches & Run ! Qui êtes-vous, d’où venez-vous…bref, qui sont ces biches ??

36064820_2220028461612836_7930113034196877312_o

Bonjour Run in Pyrénées ! Nous sommes 4 amies, de différents horizons mais vivant actuellement sur Bordeaux. Nous nous sommes rencontrées sur la piste du stade Stéhelin lors de la préparation de notre première course il y a 5 ans : le semi-marathon de Bordeaux. Au sein de notre groupe de coureurs on nous a très vite surnommé les biches… allez savoir pourquoi… C’est resté, aujourd’hui même nos familles nous appellent les biches !

 

– Vous organisez le 13 juillet prochain la 2è édition du Trail des Fleurs à Barèges. Racontez-nous un peu comment cette épreuve est née : vos envies, pourquoi à Barèges, pourquoi ce nom…?

Nous avons décidé d’organiser le Trail des Fleurs lors Lire la suite « Trail des Fleurs, 13 juillet 2019 : interview des Biches&Run et informations ! »

Trail des Gypaètes : Clément Barret et Cathy Gastellu brillants sur cette belle 13è édition

Une belle année pour ce Trail des Gypaètes, qui en était à sa 13è édition : 383 coureurs ont franchi la ligne d’arrivée et la compétition a encore été très belle ! L’organisation de Festovalies en Bigorre tente année après année de s’entourer et de proposer quelque chose pour rendre cet événement intéressant, qui, en lui-même, attire déjà les passionnés grâce à son format et son beau parcours.

Aujourd’hui, la météo était parfaite : ciel couvert, temps frais la majeure partie de la journée. Les coureurs sont partis à 9h à l’assaut du pic du Jer, la première difficulté.

P1100145 - Copie.JPG

 

Une course de très bon niveau

Laurent Béziat était le premier à lancer les débats, lui qui était 4è l’an passé. Nicolas Tabarant, Nicolas Alicot et Clément Barret le suivent. Laurence Nogué chez les femmes creuse déjà un petit écart sur Cathy Gastellu et un peu plus loin Marie Vinet.

 

P1100147 - Copie.JPG
Le futur podium à la poursuite de Laurent Béziat

Sur le Béout, Clément Barret, qui était au Team Oxitis-Odlo l’an dernier, teste ses Lire la suite « Trail des Gypaètes : Clément Barret et Cathy Gastellu brillants sur cette belle 13è édition »

Un Trail du Marquisat 2019 au zénith !

Depuis plusieurs jours, les journées sont douces sur les Hautes Pyrénées, et le soleil a été également au rendez-vous ce dimanche matin à Louey. Quelle belle matinée pour courir cette 9è édition !

Par contre, ça n’a pas tardé à chauffer sur les crânes des nombreux coureurs : quasiment 400, soit 100 de plus que l’année dernière ! Signe d’une course attrayante et en bonne santé. Des conditions parfaites sur un terrain sec, avec une première chaleur qui se supporte plus ou moins bien, mais les ravitaillements étaient nombreux : trois sur le 10 km, 6 sur le 24 km ! On pouvait gérer la déshydratation presque sereinement.

Mais… entre deux ravitaillements, se trouvent souvent des bosses, des descentes, et on a le temps d’avoir un coup de moins bien. Bref ! Le 24 km a bien grimpé aux antennes d’Averan (également nommées Crêtes du Miramont) : un passage qui a des airs de Pays Basque avec cette immense bosse bien raide… Une vue pareille sur les Pyrénées, ça se mérite ! Le 10 km, avec ses nombreuses côtes, parfois très cassantes, a également mis quelques cuisses et quelques poumons en feu.

 

24 km : Marie Vinet à son aise | Courbet domine un podium très serré

P1090975 - Copie.jpg

Marie VINET était souriante en haut des antennes : sa course se déroulait parfaitement, avec déjà une certaine avance sur les concurrentes. La suite s’est très bien passée également, jusqu’à la ligne d’arrivée franchie en 2h18’57. Même si la montagne est sa préférence, les trails avec moins de dénivelé permettent de se lancer. Comme sur les Coteaux de Bellevue, qu’elle a remporté en début d’année. On se rappelle aussi sa 12è place en septembre dernier sur la SkyRhune, où le niveau est vraiment très élevé ! Les Pyrénées, elle aime y revenir.
A la 2è place, Lire la suite « Un Trail du Marquisat 2019 au zénith ! »