Team Uglowsport France en novembre : le crépuscule de l’année 2017

Novembre est souvent synonyme de coupure pour les coureurs, après une saison remplie d’objectifs. Vous avez pu suivre toute l’année les résultats des cinq coureurs du Team Uglowsport France, qui ont eu de beaux résultats personnels et qui contribuent à faire grandir la marque Uglow qui les a soutenu. Mais on n’arrête jamais totalement et ils ont bien sûr couru ce mois-ci !

La marque UGLOW se développe progressivement. Les contacts avec des revendeurs spécialisés se sont multipliés, la présence sur les courses étaient toujours de mise, et les collections hiver sont en ligne tandis que la marque songe déjà aux prochaines…

 

Adrien Dos Santos

image1
Bonjour à tous,
Le mois de novembre, c’est le froid qui s’installe et aussi l’approche de la fin de saison. Donc place au dernier dossard de la saison sur le trail des Brosses., sur un parcours de 35 km et ses 1360 de D+, rendu bien glissant par la pluie et donc bien physique. Après un bel effort et une belle balade de 3h15, je finis cette belle saison par une 5è place. Maintenant, place à la coupure et à la préparation de la nouvelle saison avec le plaisir de continuer l’aventure UGLOW…
Un grand merci à mes sponsors UGLOW et LIFE+ pour leur confiance et leur soutien.
Bonnes fêtes de fin d’année à tous les amis !

Cyril Morillo
24210399_800520780154356_4597963948832559724_o.jpg
Comme j’aime pas faire comme tout le monde, moi en novembre j’ai
Lire la suite « Team Uglowsport France en novembre : le crépuscule de l’année 2017 »

Nocturne du Béout, 6è édition : ouverture des inscriptions ce vendredi 1er décembre !

La Nocturne du Béout aura lieu le 17 février 2018
-> Ouverture des inscriptions le vendredi 1er décembre ! <-
23559587_1645725352151442_3732333031843930203_n
Présentation

Cette compétition s’annonce désormais comme la classique du début de saison dans les Hautes-Pyrénées. En 2017, 426 arrivants sur les deux distances et 36 enfants avaient participé ! Un joli chiffre pour cette nocturne qui part d’une petit village, Omex, situé juste après Lourdes dans la vallée de Batsurguère.

Le circuit amène les coureurs sur un tracé original mi-route / mi-trail (12 km / 570 m+) passant par les pentes du Béout (791 m alt.) qui surplombe la cité mariale et qui propose des portions rapides comme pentues. Ainsi, les coureurs sur route et les traileurs se challengent pour l’occasion, ce qui est plutôt rare !

Depuis la 3è édition, un 25 km / 1060 m+ qui se fait en duo a été rajouté. Il emprunte Lire la suite « Nocturne du Béout, 6è édition : ouverture des inscriptions ce vendredi 1er décembre ! »

Guillaume Beauxis : au rendez-vous de la Réunion

Guillaume Beauxis a réalisé une performance énorme, en octobre dernier, en terminant 3è du Grand Raid de la Réunion. Cet ultra-trail, de 164 km et quasiment 10 000 m+, est un des plus grands rendez-vous de l’année dans la discipline, un des plus durs aussi de par sa technicité et ses conditions climatiques. Les meilleurs l’ont gagné : François d’Haène, Kilian Jornet, Antoine Guillon… et les places sur le podium sont chères, car il faut en venir à bout et performer. Guillaume a réussi cela ! Un ticket qu’il avait gagné en 2016 pour avoir remporté le 160 km du GRP. Après avoir vibré pour son exploit, nous sommes allés discuter avec lui, pour voir ce qu’il en était, un mois après.

1385836_791268037614950_5321531311718661096_n
Photo Team Hoka

Guillaume habite un village au pied du Hautacam dans les Hautes-Pyrénées, une montagne où les randonneurs, traileurs ou skieurs de fond s’en donnent à coeur joie. L’emplacement idéal pour lui, quand on aime la tranquillité, la nature et le goût de l’effort. Il reprend la direction de l’entraînement depuis quelques jours. Aujourd’hui, c’est fractionné en côte. Auparavant, on s’entretient un peu, histoire de revenir sur ce moment unique…

Depuis la France, avec le suivi sur les réseaux sociaux, la course a été haletante, jusqu’au dénouement, magnifique. On essaye de refaire la déroulement de la course avec lui.

« J’étais à la 10è place à Cilaos (65è km – 3400 m+). Après, je suis passé 9è. Je n’avais pas souffert encore, j’étais bien. C’est en passant dans le cirque de Mafate que ça a été compliqué. Il a fait très chaud, c’était étouffant. Mais je gardais ma place… »

Pendant ce temps-là, Jim Wamsley, du Team International Hoka, prend les commandes. On sait que l’américain, possédant des bases énormes sur le plat, a tendance à s’enflammer. Après son expérience difficile à l’UTMB, on demande à Guillaume s’il ne fait pas un peu n’importe quoi, à nouveau.  Lire la suite « Guillaume Beauxis : au rendez-vous de la Réunion »

Peut-on toujours « faire mieux » ?

On s’entraîne, on s’investit, on se dépouille… et en course, on donne tout ce que le corps a en réserve et on supporte toute la souffrance que la tête nous permet d’endurer.

Quand on arrive au bout d’une course, elle-même située au sommet d’un objectif, il y a d’abord la sentence du chrono ou de la place. Ce, quelque soit l’objectif et le niveau de chacun. Cette sentence, qu’elle soit positive ou négative, ne doit pas faire oublier d’analyser le tout : pas seulement la performance, mais aussi les conditions de course et de préparation, qui ont donné au final tout ce qui s’est produit en course.

Quand on se prépare et que l’on met les ingrédients pour réussir, on a évidemment plus de chance de réussir. Malheureusement, nous ne sommes pas des machines et tout ne se passe pas toujours comme on l’imaginait. Le corps et ses réactions, l’esprit et ses mystères quelques fois indomptables…

Très vite, la réflexion, le doute, reprennent le dessus : et si j’avais pu faire mieux ? Et si, en me faisant plus mal, je passais un cap ? Si je faisais plus attention à la nourriture ? Et si…

 

P1060151 (1024x768)

 

Les « si » peuvent nous emmener très loin. Les rêves sont des « si », les espoirs aussi. On veut tous Lire la suite « Peut-on toujours « faire mieux » ? »

Test sweat-shirt femme Active Merinos, de Brubeck

Nous avions déjà testé la marque BRUBECK, avec le t-shirt 3D Run Pro Athletic. La marque polonaise, qui fabrique ses produits en U.E, met en avant la technicité de ses vêtements avec des fibres et des tissu techniques.

Ce sweat-shirt femme Active Merinos, à l’inverse du t-shirt, est plutôt fait pour la saison actuelle où il faut apporter de la chaleur. Brubeck a proposé ce produit pour les lecteurs de Run in Pyrénées, en avant donc pour un test pratique et concret.

20171008_123648 - Copie.jpg

 

PREMIÈRE APPROCHE

Quatre coloris disponibles pour ce haut manches longues que l’on peut classer dans les premières couches thermiques. Les teintes sont réussies et devraient plaire au public féminin. Le look est plutôt sobre mais prend meilleure forme porté, où l’on peut voir le sens du tissage quand les fibres s’étirent.

Le produit est semi-épais, presque fin pour un produit thermique. Une épaisseur qui semble le destiner au Lire la suite « Test sweat-shirt femme Active Merinos, de Brubeck »