Minimalisme : faisons le point en ce début 2019

Nous sommes en 2019 et l’essor franc et massif du minimalisme doit dater de 2011 ou 2012. Il y a bien sûr des pratiquants du barefoot (course pieds nus) ou des adeptes de Five Fingers (Vibram à 5 doigts) depuis des années, mais l’essor commercial (produits, publicités) a attiré il y a quelques années seulement les non-initiés.

Je vous propose de refaire le point pour vous éclairer sur le sujet, s’il en est possible, dans son actualité de 2019.

 

 

Pour qui ? Et… pourquoi ?

Ce qu’il faut commencer par dire, c’est que passer à des drops plus faibles, des chaussures plus basses et moins tendres, puis pratiquer vraiment le minimalisme, ça doit venir d’une vraie démarche dans un intérêt de santé et de bien-être sportif. Si vous êtes bien avec vos chaussures actuelles et que vous ne vous blessez pas, ne changez pas ! Passer au minimalisme demande de perdre des repères et des habitudes que votre corps a enregistré pendant des années.

Sinon, concrètement, les avantages de cette pratique, après transition, sont nombreux :

> Meilleur positionnement du corps, moins d’impact ostéo-articulaire, renforcement tendineux, douleurs diverses (genoux, tendons d’Achille, dos…) qui s’améliorent ou disparaissent, économie gestuelle et donc énergétique. On parle d’un résultat final, qui vient au bout d’une transition longue, patiente, passant par des phases douloureuses ou possiblement par des blessures.

Il faut le rappeler car des sujets aussi sérieux sont parfois pris à la légère quand on est intrigué par cette pratique. Combien de personnes a-t-on déjà pu voir en magasin, venir chercher des Five Fingers en ayant dans l’idée que c’était ce qui leur fallait. Ce n’est pas un « trip » que l’on s’offre ou comme un produit miracle qui, après quelques footings, va faire disparaître les problèmes ! Malheureusement non…

 

Les risques

Lire la suite « Minimalisme : faisons le point en ce début 2019 »