Test Inov8 Road Talon 240

Ce test m’a été proposé par la marque Inov8 et son représentant français Germain Grangier. J’avais déjà testé les Trail Talon 250 (voir ICI) où j’avais pu ainsi apprendre à connaître la marque, sa vision et ses caractéristiques. Les modèles trail sont bien plus répandus que les modèles route, c’est pourquoi j’ai accepté avec plaisir ce test mais aussi avec curiosité, prêt à analyser ce qu’il se passe donc avec ce modèle Road Talon 240.

Coureur sur tous types de terrain (en savoir plus ICI et léger (60 kg).

 

Observation

Le produit est à un drop de 4 mm spécifique (un chevron dessiné sur le talon), posé sur 17 mm à l’arrière et 13 mm à l’avant. J’enregistre un poids de 280 gr (balance alimentaire) en pointure 43 (28 cm). C’est un produit neutre.
Les caractéristiques Inov8 sont donc bien là en terme de drop, de proximité avec le sol, de neutralité et de souplesse. L’avant du pied se plie assez facilement dans les mains, à partir de la base des métatarses.

 

P1060559 - Copie

 

Le mesh est en double couche : une première couche extérieure au dessin alvéolé très aéré, et une deuxième couche plus fermée. Des éléments thermo-collés viennent assurer la résistance sur la protection des orteils ainsi que sur les côtés du coup de pied en prolongement du laçage, ce qui viendra sans doute strapper le tout.
Le lacet est plat et semi-rugueux, les oeillets en lanière résistante, la languette plutôt fine et incurvée à la forme du coup de pied.
Les éléments durs sur la semelle extérieure se situent surtout sur les extrémités (Endurance rubber en noir), en partie intérieure (Soft Endurance rubber en blanc) et au niveau des méta (Soft Blown rubber) en jaune. La partie médiane est occupée par le Dynamism Fascia Band qui est sensé s’étirer pour retourner l’énergie.

P1060560 - Copie.JPG

 

Premiers essais

En la chaussant, je trouve Lire la suite « Test Inov8 Road Talon 240 »

Team Uglowsport France en novembre : le crépuscule de l’année 2017

Novembre est souvent synonyme de coupure pour les coureurs, après une saison remplie d’objectifs. Vous avez pu suivre toute l’année les résultats des cinq coureurs du Team Uglowsport France, qui ont eu de beaux résultats personnels et qui contribuent à faire grandir la marque Uglow qui les a soutenu. Mais on n’arrête jamais totalement et ils ont bien sûr couru ce mois-ci !

La marque UGLOW se développe progressivement. Les contacts avec des revendeurs spécialisés se sont multipliés, la présence sur les courses étaient toujours de mise, et les collections hiver sont en ligne tandis que la marque songe déjà aux prochaines…

 

Adrien Dos Santos

image1
Bonjour à tous,
Le mois de novembre, c’est le froid qui s’installe et aussi l’approche de la fin de saison. Donc place au dernier dossard de la saison sur le trail des Brosses., sur un parcours de 35 km et ses 1360 de D+, rendu bien glissant par la pluie et donc bien physique. Après un bel effort et une belle balade de 3h15, je finis cette belle saison par une 5è place. Maintenant, place à la coupure et à la préparation de la nouvelle saison avec le plaisir de continuer l’aventure UGLOW…
Un grand merci à mes sponsors UGLOW et LIFE+ pour leur confiance et leur soutien.
Bonnes fêtes de fin d’année à tous les amis !

Cyril Morillo
24210399_800520780154356_4597963948832559724_o.jpg
Comme j’aime pas faire comme tout le monde, moi en novembre j’ai
Lire la suite « Team Uglowsport France en novembre : le crépuscule de l’année 2017 »

Déjà un an pour Run in Pyrénées !

C’est un anniversaire un peu « symbolique », mais vous venez peut-être de prendre connaissance du site ou de la page qui vont avec.

Pour refaire un peu le chemin, Run in Pyrénées, le site, est né il y a un an. Bien sûr, c’est une idée qui mûrissait depuis quelques temps, mais avant de se lancer il faut trouver un site hébergeur, un nom et son « .com », un logo… Ça, c’est la partie « visuelle ». Mais une fois que l’on a l’idée, il faut surtout voir quoi faire avec.

RUN in PYRÉNÉES

 

Ainsi, l’idée est arrivée après 26 ans de course à pied. J’ai commencé dès le plus jeune à courir les cross, la piste, puis la route et le trail. D’année en année, j’ai été observateur et coureur. Les études de sport (licence Staps) sont passées par là ainsi que les diplômes (jusqu’au moniteur fédéral 1/2 fond – marche, c’était il y à 10 ans). Ça allait bien sûr avec la lecture et le suivi de l’actu en tout genre, locale ou internationale, et s’est poursuivi professionnellement avec un métier de vendeur running (grand magasin et boutique spécialisée).

Ces années m’ont petit à petit amené à écrire sur les sites web, la presse spécialisée. Être sur le terrain et mettre en avant son sport/sa passion… et pourquoi pas ? De plus, quand on est amoureux de ces si belles Pyrénées, plus largement associées au sud-ouest, à nos plaines, à nos villes et villages, pourquoi ne pas mettre tout cela en avant ? Notre sport, notre passion, ainsi que notre territoire, sans vouloir résumer cela à un simple secteur géographique, mais aussi à ce mode de vie tout entier.

p1020689-copie

 

Pour avoir ce relais et apporter un peu de lumière sur tout cela, Run in Pyrénées est arrivé. Je tiens à remercier Lire la suite « Déjà un an pour Run in Pyrénées ! »

Lourdes-Tarbes 2017 : Alfieri s’offre une 2è victoire, une première pour Gastellu

Le Lourdes-Tarbes 2017 s’est avéré être un très bon cru : 846 coureurs sur le semi-marathon encore cette année, et 1270 participants y compris la marche, puis les rollers et handisports qui sont rare à voir évoluer sur les courses hors-stade de nos jours.
Un temps magnifique même si le froid au départ de Lourdes (1°C !) piquait légèrement les mollets.

 

23758019_10155111940853059_863693632_o - Copie
Capoferri qui mène devant Alfieri et Mirassou (4è km). Photo Audrey N.

La course chez les hommes a été indécise jusqu’au bout. Ils étaient 4 à se détacher, puis 3, avec un passage aux alentours de 32’30 au 10è km. Jérôme Mirassou, le traileur du Team Craft-Salming, Nicolas Capoferri, 5 fois vainqueur de l’épreuve et Guillaume Alfieri, vainqueur en 2015.
Mirassou a tenté de secouer ses collègues d’échappée avec quelques accélérations bien senties. Capoferri décrochera en premier, sans être trop éloigné. Ça se jouera donc Lire la suite « Lourdes-Tarbes 2017 : Alfieri s’offre une 2è victoire, une première pour Gastellu »

Peut-on toujours « faire mieux » ?

On s’entraîne, on s’investit, on se dépouille… et en course, on donne tout ce que le corps a en réserve et on supporte toute la souffrance que la tête nous permet d’endurer.

Quand on arrive au bout d’une course, elle-même située au sommet d’un objectif, il y a d’abord la sentence du chrono ou de la place. Ce, quelque soit l’objectif et le niveau de chacun. Cette sentence, qu’elle soit positive ou négative, ne doit pas faire oublier d’analyser le tout : pas seulement la performance, mais aussi les conditions de course et de préparation, qui ont donné au final tout ce qui s’est produit en course.

Quand on se prépare et que l’on met les ingrédients pour réussir, on a évidemment plus de chance de réussir. Malheureusement, nous ne sommes pas des machines et tout ne se passe pas toujours comme on l’imaginait. Le corps et ses réactions, l’esprit et ses mystères quelques fois indomptables…

Très vite, la réflexion, le doute, reprennent le dessus : et si j’avais pu faire mieux ? Et si, en me faisant plus mal, je passais un cap ? Si je faisais plus attention à la nourriture ? Et si…

 

P1060151 (1024x768)

 

Les « si » peuvent nous emmener très loin. Les rêves sont des « si », les espoirs aussi. On veut tous Lire la suite « Peut-on toujours « faire mieux » ? »