La compétition : le moment de vérité

La compétition, c’est LE moment où il faut briller. Tout le travail cumulé à l’entraînement doit s’exprimer sur une date définie, le jour J, à ce moment précis. Tous ces efforts faits l’un après l’autre s’additionnent pour obtenir un résultat. Mais il faut tenter de l’obtenir sur un « one-shot », sur UN rendez-vous unique. C’est ce qui donne à la compétition toute sa saveur. Aux extrêmes, l’extase ou le drame personnel.

Photo Yann Ilhardoy
Courses d’entraînement : pas vraiment la même chose

Quand la compétition manque, on est tenté de tester sa forme pour voir si l’entraînement a fonctionné et pour ne pas « gâcher », en quelque sorte, tous ses efforts. Bien sûr, cela donne une bonne indication du potentiel actuel, mais il faut aussi replacer la chose dans son contexte. Rappelez-vous le caractère exceptionnel de la compétition :

Lire la suite « La compétition : le moment de vérité »

Nos voeux 2021 et nos espoirs

2021, année plus colorée ?


BONNE ANNÉE A TOUS


Au delà de voeux très formels et très généraux, on va espérer pour tous un meilleur horizon, jusqu’auquel nous serons libres d’aller. La santé, la vie, c’est le mouvement, entre deux moments calmes. C’est le partage entre quelques moments solos. Espérons retrouver tout cela ! Et un équilibre dans notre quotidien.


Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est p1040908-774x800-1.jpg

Ce qu’il faut essayer, c’est promouvoir le sport, essayer d’entraîner avec nous autant de monde que possible pour se bouger. Nous sommes devenus des coureurs pour pouvoir survivre il y a des millions d’années : il sera nécessaire de retrouver un peu de cela pour ne pas éteindre notre instinct, qui nous sauvera sans doute. Les jeunes ont perdu beaucoup de capacités physiques : la technologie nous apporte beaucoup mais nous enlève aussi. Nous ne prenons plus le temps ! Il faut se ré-approprier notre temps, et l’espace autour de nous. Non pas en le bétonnant mais en le parcourant.

Lire la suite « Nos voeux 2021 et nos espoirs »

RMC Sport Show : la ministre défend les choix du gouvernement quant à la pratique sportive

Roxana MARACINEANU était invitée dimanche 22 novembre du RMC Sport Show sur RMC. Celle qui est, précisément, « Ministre déléguée auprès du ministre de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports, chargée des Sports », a défendu les décisions prises par l’état et le fait de faire participer tout le monde, y compris les sportifs, à l’effort collectif. Au grand désarroi des fédérations et clubs, elle répond que le sport n’est pas oublié et que les aides de l’état à hauteur de 100 millions d’euros sont là pour le prouver. Quant au sport santé, à tous ces sportifs amateurs, et au bien-être social psychologique et social qu’apporte le sport, elle dit être consciente de la réalité de la pratique du sport et des sportifs.

Voici l’essentiel des échanges que vous pouvez retrouver plus bas dans le lien vers le podcast de l’émission.

En bleu, ma réaction quant aux propos tenus.

« Est ce que vous vous dites pas quand même que ce kilomètre c’est quand même très restrictif pour faire du sport ? »

  • Eh ben bizarrement, dans le bois à côté duquel j’habite, je vois beaucoup plus de monde qu’avant […] j’ai jamais vu autant de monde faire du sport.

« Et alors, qu’est ce que vous en déduisez ? »

  • Eh ben que ce confinement il a du bon, il a du bon pour l’activité physique, parce que du coup on a plus de temps, et on a tendance aussi à passer plus de temps en famille, à s’occuper de ses enfants, et c’est sûr que le sport et l’activité physique c’est quelque chose qui rassemble, donc c’est très bien pour mon secteur en tout cas.

Réaction Run in Pyrénées : le confinement a un effet délétère sur les capacités physiques. L’heure « autorisée » est proprement insuffisante pour s’aérer, pour se maintenir en bonne santé physique et psychique. On est plus assis et inactif, plus plongés devant les écrans, en détresse psychologique, en stress quant à la répression possible, au manque de considération et de perspectives.

« Pour les habitués, ceux qui font du sport régulièrement, du vélo […] vous comprenez qu’ils soient agacés par cette règle du kilomètre ? »

Lire la suite « RMC Sport Show : la ministre défend les choix du gouvernement quant à la pratique sportive »

Test chaussettes Sierra Reflect & Run Recycled, de La Chaussette de France

La Chaussette de France,

Comme son nom l’indique, est conçue et fabriquée en France, et plus précisément à Troyes dans l’Aube, depuis quasiment 60 ans. J’ai découvert avec vous cette marque en début d’année, avec un test qui a été possible grâce à l’AGENCE EPIC, que je remercie !

Fabriqué en France, on ne peut qu’y être sensible, mais encore faut-il que ça soit validé par un test terrain : qualité technique, efficacité promise, durée de vie… En tout cas, les produits du premier test sont toujours en état et continuent de tourner parmi les nombreux entraînements faits depuis. Il est à préciser que je cours une moyenne de 5 entraînements par semaine, quel que soit le terrain. Et il y a de quoi bien varier ici, entre la route, les chemins de campagnes, les sous-bois, et la montagne pas loin.

Voici donc les modèles SIERRA REFLECT, et RUN RECYCLED. D’autres gammes comprennent aussi le trek, la rando, et plus largement les sport d’hiver, ville, etc…

Taille : tout d’abord, dire que sur ces deux modèles, la pointure 44 convient dans leur échelle pour la taille 44/46. On peut avoir l’habitude de prendre un cran en dessous, car les produits s’étirent, mais là, c’est tout bon, pas de matière en plus en bout de pied. L’échelle de taille La Chaussette de France à utiliser est juste


SIERRA REFLECT

Composition : 48% polyamide, 31% coton, 13% lyocell, 4% élasthanne, 2% fil réfléchissant, 1% résine, 1% polyester. (à voir selon la fiche du site)

La Sierra Reflect est annoncée comme un modèle « performance », donc avec matière plutôt fine et légèreté. Avec sur ce modèle, en plus, cet atout (?) réfléchissant. Ok. Comme à chaque modèle, ce que l’on peut remarquer, c’est le détail des empiècements sur toutes les zones du pied.

Lire la suite « Test chaussettes Sierra Reflect & Run Recycled, de La Chaussette de France »

Test Jogging et Veste Fusion de Brubeck

Nouveau test de la marque BRUBECK

Comme vous pouvez le remarquer sur le site dans la rubrique des tests produits, nous en avons déjà fait de nombreux. Pourquoi ? Clairement : parce que la marque nous les propose. Nous entretenons une bonne relation avec Fabien Lapalu, avec clarté et confiance. Il est le représentant en France (basé en Corse) de la marque polonaise, lui qui est originaire des Pyrénées.

La marque Brubeck est 100% européenne. Elle crée et fabrique ses produits en Pologne, et travaille en circuit court. Process centralisé, produits éco-responsables.

Comme pour ces produits testés, la qualité des matières et le savoir-faire sont de mises, ce qui placent certains produits dans la catégorie « haut de gamme ». Place au compte rendu du test !

Jogging Fusion

Jogging Fusion sur Brubeck.fr

Vous allez voir, le jogging et la veste fusion diffèrent, en raison notamment de la partie du corps qu’ils couvrent. On n’a pas la même chose en haut, qu’en bas, en terme de légèreté, de souplesse du tissu, du pouvoir thermique.

La première remarque sur ce Jogging Fusion, c’est ce toucher lisse et très doux. Composition à 19% polyamide, 78% polyester et 3% élasthanne. Un tissage en double couche. Agréable au contact. Propriétés hypoallergéniques, bactériostatiques et non irritantes.

Au niveau couture, il y en a très peu hormis à l’entrejambe et l’intérieur de la jambe, tout le long. La ceinture en « accordéon » peut être resserrée avec un cordon. Au niveau des chevilles, l’élément est large et vient refermer correctement. Deux poches avec zip et éléments réfléchissants, que l’on retrouve sur le « Brubeck » inscrit sur le côté de la jambe gauche. Vous ne remarquerez même pas que l’entrejambe est tissée différemment, ainsi que tout autour du bassin : c’est pour faciliter l’aération lors d’activités sportives.

Lire la suite « Test Jogging et Veste Fusion de Brubeck »