Déjà un an pour Run in Pyrénées !

C’est un anniversaire un peu « symbolique », mais vous venez peut-être de prendre connaissance du site ou de la page qui vont avec.

Pour refaire un peu le chemin, Run in Pyrénées, le site, est né il y a un an. Bien sûr, c’est une idée qui mûrissait depuis quelques temps, mais avant de se lancer il faut trouver un site hébergeur, un nom et son « .com », un logo… Ça, c’est la partie « visuelle ». Mais une fois que l’on a l’idée, il faut surtout voir quoi faire avec.

RUN in PYRÉNÉES

 

Ainsi, l’idée est arrivée après 26 ans de course à pied. J’ai commencé dès le plus jeune à courir les cross, la piste, puis la route et le trail. D’année en année, j’ai été observateur et coureur. Les études de sport (licence Staps) sont passées par là ainsi que les diplômes (jusqu’au moniteur fédéral 1/2 fond – marche, c’était il y à 10 ans). Ça allait bien sûr avec la lecture et le suivi de l’actu en tout genre, locale ou internationale, et s’est poursuivi professionnellement avec un métier de vendeur running (grand magasin et boutique spécialisée).

Ces années m’ont petit à petit amené à écrire sur les sites web, la presse spécialisée. Être sur le terrain et mettre en avant son sport/sa passion… et pourquoi pas ? De plus, quand on est amoureux de ces si belles Pyrénées, plus largement associées au sud-ouest, à nos plaines, à nos villes et villages, pourquoi ne pas mettre tout cela en avant ? Notre sport, notre passion, ainsi que notre territoire, sans vouloir résumer cela à un simple secteur géographique, mais aussi à ce mode de vie tout entier.

p1020689-copie

 

Pour avoir ce relais et apporter un peu de lumière sur tout cela, Run in Pyrénées est arrivé. Je tiens à remercier Lire la suite « Déjà un an pour Run in Pyrénées ! »

Foulées d’automne

On change un peu de ton et de style ici, une fois n’est pas coutume, mais l’automne est vraiment inspirant et agréable pour le coureur. Je ressors donc modestement ce texte écrit il y à 3 ans.

 

P1020618 - Copie

 

Parmi les feuilles une fois tombées
Les foulées des coureurs qui les font voler
Agissant comme le vent qui les souffle
Tandis que l’homme, lui, qui s’essouffle
Leur donne ainsi un dernier élan
Et poursuit son chemin vers l’avant

Nos chemins couverts d’un tapis de couleurs Lire la suite « Foulées d’automne »

Course à pied et besoin en fer

Le fer est un des éléments essentiels à une bonne santé. Le coureur en a d’autant plus besoin pour son activité physique ! C’est un sujet qui revient régulièrement quand on s’entraîne jusqu’à épuisement. Voici un petit tour du sujet en trois questions, adressées à Salomé Caillau notre diététicienne-nutritionniste.

– Salomé, pourquoi le fer est il si important pour le coureur ?

Le fer est l’un des constituants principaux de l’hémoglobine, la protéine qui transporte l’oxygène des poumons aux mitochondries (petites centrales énergétiques dans les cellules). En moyenne, les besoins en fer sont de 9 mg/jour pour un homme et 16 mg chez une femme. Ces besoins sont augmentés si le sportif nécessite une ration alimentaire supérieure à la moyenne (+ 2200 kcal). Lorsque l’organisme manque de fer, ce mécanisme est déficient puisqu’il n’arrive plus à produire suffisamment d’hémoglobine : c’est l’anémie. Chez le sportif, cela devient embêtant car les muscles sont mal oxygénés. Ils sont contraints de s’adapter en puisant l’énergie dans des filières énergétiques produisant de l’énergie sans oxygène, normalement utilisées pour des efforts intenses. Ainsi, le seuil lactique est plus bas et la performance en est altérée (chute de la VO2max). C’est l’inverse du dopage à l’EPO !

popeye-boite-epinards

 

Une carence en fer (anémie) entraîne :
· Une fatigue générale, vertiges, migraines, etc.
· Une fatigue plus rapide au cours de l’effort physique
· La pratique sportive peut entraîner une perturbation de l’assimilation en fer. En effet, les sportifs éclatent leurs globules rouges au cours des chocs (foulée chez le coureur), le fer passe dans le sang et est éliminé dans les urines. D’autre part, au cours de l’effort, le système digestif est mis de côté pour alimenter les muscles en oxygène, l’intestin souffre et peut là aussi entraîner une fuite de fer.
Les athlètes les plus à risque d’anémie sont Lire la suite « Course à pied et besoin en fer »

Test produits Uglow : tenue Race et lunettes Runnettes

Présentation

Vous avez peut-être entendu parler de la marque UGLOW sur les réseaux sociaux ou vue sur le terrain. Il existe en trail un Team Uglow-Optisport et depuis cette année le Team Uglowsport France dont vous pouvez suivre l’actualité ici sur Run in Pyrénées.
Cette marque française dont le siège se situe à Aubord (Gard) développe ses produits dans sa propre usine à  Hong-Kong, du concept au produit fini.
Concept exclusif : des textiles 100% sans coutures, également fins, très légers au toucher, sans irritations.

Uglow est en plein développement et crée régulièrement des nouveaux produits. Des accessoires sont aussi disponibles. Vous verrez donc ici le test de l’ensemble Race homme ainsi que des lunettes haut de gamme Runnettes. Suivront dans un second temps l’ensemble Race femme et la veste U-rain homme.

 

Ensemble Race Homme

P1040603 - Copie

 

Prise en main

Vous verrez sur le site Uglow, que ce soit pour le short ou pour le t-shirt Race, les produits existent en plusieurs couleurs. Chacun jugera le look puisque c’est un avis personnel. D’un point de vue identitaire (c’est important de connaître et de reconnaître une marque) le design et l’aspect sont vraiment réussis. L’identité est marquée et nul doute que vous reconnaîtrez du textile Uglow sur quelqu’un quand vous en croiserez.

Concernant ces matières légères et sans coutures, Lire la suite « Test produits Uglow : tenue Race et lunettes Runnettes »

Nouveauté Saucony en test : le modèle Freedom Iso (test complet sur Urun)

Saucony sort un modèle haut de gamme avec de nombreuses technologies, en tête l’amorti Everun présent pour la première fois sur l’intégralité de la semelle : la Freedom ISO.

Le système Isofit, ce chaussant enveloppant, est déjà connu sur d’autres modèles. La semelle est annoncée avec un un caoutchouc crystal Triflex pour l’adhérence.

-Foulée neutre
-Drop : 4 mm (19/15 mm)
-Poids : 260 gr
-Prix : 180€

Quelques tests relayés sur Run in Pyrénées sont dispos sur http://www.u-run.fr avec qui je collabore. C’est auprès d’eux que j’ai demandé si ce test était possible. Je voulais voir comment pouvait se comporter avec ces caractéristiques et la nouvelle matière conçue par Saucony.

 

P1030804 - Copie (1024x768)

 

 

PREMIERS ESSAIS, PREMIERS CONSTATS

La présentation technique et le prix ne doivent jamais influencer le test. Il n’y a que le terrain qui compte et chacun sera son propre juge.

Le poids raisonnable (voir plutôt léger) et le drop de 4 mm sont intéressants pour celui qui cherche une foulée neutre. D’autant que le profil plutôt bas (semelle proche du sol) doit pouvoir permettre de bonnes sensations.

Dans tous les cas, à la prise en main, on constate de belles finitions : les renforts sont idéalement placés à l’avant (protection orteils) et à l’arrière (arche qui entoure le talon pour le maintien général du pied) alors que le mesh ne présente pas de points de fragilité. Avec le système Isofit, la languette est solidaire du mesh et forme comme un chaussant interne. Les passages pour les lacets sont sûrs.

La matière Everun fait inévitablement penser au Boost d’une marque concurrente. La semelle extérieure présente une marge intéressante concernant l’usure, ce sont des croisillons en crystal Triflex dont il tarde de voir l’efficacité. Tout cela se présente bien et tient en 260 gr, le poids est vraiment limité malgré tout.

 

Test complet => ICI !