Breaking 2 Nike : Kipchoge n’est pas passé sous les 2h au marathon mais…

2h00’25

 

Nike avait tout mis en place parfaitement depuis 2 ans. Une chaussure conçue pour être efficiente, la Vaporfly, intégrant une lame en carbone pour le retour d’énergie. Une armée de coureurs parmi les meilleurs du monde, dont le meilleur marathonien actuel Eliud KIPCHOGE. Des scientifiques pour concevoir le matériel parfait, d’autres pour surveiller les variations physiologiques…

 

Sans titrekk - Copie

 

Le lieu : le circuit de Monza en Italie, totalement dédié à cette tentative pour l’occasion. 2,4 km tracés à la ligne rouge, avec une voiture électrique projetant au sol une ligne indiquant la limite des 2h.
Des conditions météos idéales : temps gris, sans vent. Départ 5h45 (14°C seulement 2h plus tard).
Des conditions de courses particulières : la presse spécialisée, des célébrités sur le bord du circuit. Des coureurs servant de lièvres qui pouvait quitter ou intégrer la course à tout moment.

 

18308727_10213326777948912_1303344664_n - Copie.png

 

La majorité disait que c’était impossible. Une bonne partie voulait y croire. Nike avait mis les moyens sur la com. Moins de 2h, un rêve ? Et pourtant, ce fut presque la réalité. 

 

Temps de passage :

14’14 au 5 km  –  28’21 au 10 km  –  42’34 au 15 km  –  56’49 au 20 km  –  59’57 au semi-marathon  –  1h11’03 au 25 km  –  1h25’20 au 30 km  –  1h39’37 au 35 km  –  1h54’04 au 40 km.

 

2h00’25. Régularité parfaite jusqu’aux alentours du 30è km, où quelques secondes s’échappent. Le corps est martelé par les chocs répétés et réguliers. D’autres secondes feront évaporer ce « rêve »… Mais après tout, qu’importe ?

Nike a réussi à faire en sorte que oui, c’est possible. A 25s près, ça l’est. Alors bien sûr, entre la campagne de pub, les scientifiques qui ont travaillé sur la chaussure, sur la physiologie des coureurs, le salaire des différents acteurs, les médias et les stars présentes (Paula Radcliffe, Carl Lewis, l’acteur Kevin Hart…) des millions ont été dépensés. Mais pour un gain certain au retour, car cet exploit va être repris partout.

 

18339027_10213326776228869_134284397_o - Copie.png

 

Dopage ? On imagine que Nike a maîtrisé ce sujet, car on n’imagine pas la déflagration si un ou plusieurs acteurs avaient enfreints les règles.

Dopage technologique ? La définition, pour une paire de chaussure, risque d’être compliquée à trouver. Cette Vaporfly étudiée pour son aérodynamisme, avec sa lame de carbone intégrée, est peut-être dans ce cas.

Ce qui est certain, par contre, c’est que les 2h au marathon en conditions normales de compétition, avec tous les éléments que l’on ne peut pas retrouver comme sur un circuit, ne sont pas prêts d’arriver comme l’avaient déjà annoncés les scientifiques. Et vous, professionnels ou passionnés : avez-vous envie de rêver de cette façon-là ? Avez-vous envie d’écrire l’histoire de cette façon ?

 

Il faut terminer, je pense, par tirer un coup de chapeau à Eliud KIPCHOGE (32 ans) qui a bien couru ces 2h00’25s sur 42 km 195. C’était le plus à-même de réaliser un tel effort de maîtrise, de concentration, de vitesse. Déjà champion du monde du 5000m à Paris en 2003, puis 3è aux JO d’Athènes en 2004 (record 12’46), il a obtenu nombre de places d’honneur sur tous les championnats. En basculant sur 10 000m (26’49), sur semi-marathon (59’25), il s’est ensuite imposé comme le meilleur marathonien actuel avec 7 victoires sur 8 marathons, dont un record à 2h03’05 et le titre de champion olympique à Rio en 2016. Cet effort, c’est lui qui l’a produit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s