Conférence sur la nutrition en course à pied : près d’une centaine de participants réunis !

Hier soir au Casino de Bagnères-de-Bigorre (65), nous organisions une soirée-conférence avec pour thème la nutrition en course à pied. 

Grâce au directeur Frédéric Deschamp, les conditions étaient idéales pour nous accueillir et un apéritif était offert pour clôturer la soirée

28871836_1027591007391852_4803472732148727808_oNous avions invité Trail Runner Foundation, avec la présence de l’un des créateurs Laurent Etchamendy et de Sébastien Guirao membre actif, pour une présentation au public. Cette association sensibilise le coureur et les organisations à laisser un terrain de jeu propre, ainsi qu’à le nettoyer en ramassant les déchets trouvés lors des sorties.

Pour ce thème, l’équipe des intervenants était constituée de Salomé CAILLAU (diététicienne-nutritionniste), Marc JOUANOLOU (Kiné-Ostéo et coach) et Julien JORRO (athlète du Team Garmin et du Stade Bagnérais). Des questions étaient prévues en fil rouge pour balayer le thème de la nutrition, et ceux qui l’ont souhaité ont pu poser des questions.

 

20180309_184321 - Copie

 

> C’était la 2è fois que nous proposions une soirée de ce type, et visiblement elle a attiré l’intérêt puisque on a compté environ 95 participants !

Un succès de participation grâce à vous donc ! Un public varié de coureurs (route, trail) compétiteur ou loisir, de tous âges avec une présence d’étudiants du STAPS, coureurs club ou anonymes… Bref, la salle s’est bien remplie pendant 2h environ et on vous en remercie !

Le thème de la nutrition n’est pas facile car il faut des notions de départ, du vocabulaire, et une attention particulière pour enregistrer un maximum d’informations. Nous avons essayé de balayer les sujets principaux, les notions étaient parfois techniques et nous en avons eu conscience, en essayant de faire au mieux sur les 2h. Deux heures qui sont à la fois courtes pour tout évoquer, et longue car on fatigue tous et il nous faut chacun beaucoup d’attention.

 

L’intérêt pour la nutrition est en tout cas grandissant dans la population, et donc chez les coureurs. C’est avant tout un enjeu de santé, et qui dit santé dit forme et donc performance, chacun à son niveau.

Les intervenants ont balayé quelques idées reçues en disant que l’essentiel était d’avoir une alimentation équilibrée et pas tournée uniquement vers les glucides (pâtes, riz, pommes de terre…). Cet équilibre permet une adaptation à tous les efforts, avec bien sûr certaines périodes où on fait une part plus importante à certains aliments. Il est important de manger en suivant les produits de saison.

Attention aux périodes d’affûtage (derniers jours avant objectif) et ne pas bouleverser son alimentation pour recharger en glucides ou utiliser des produits ou aliments qu’on ne mange pas au quotidien. Maigrir pour courir « mieux » se fera sur le long terme. Il vaudra mieux en parler avec un nutritionniste qui fera un bilan, validera la démarche SI nécessaire et pourra guider cette conduite.

La démarche d’une bonne alimentation au quotidien est bonne mais ne pourra persister que si la personne se prend en charge elle-même.

Attention au marketing des produits énergétiques et compléments alimentaires. Les produits énergétiques sont souvent trop concentrés et constitués de produits « chimiques » et transformés. Intéressez-vous à leur composition. Il faudra bien sûr les utiliser à l’entraînement pour ne pas bouleverser ses habitudes quotidiennes. Pour les courses d’endurance (trail notamment), les intervenants ont convenu que la meilleure stratégie est de boire et manger toutes les 30 minutes, ou étudier le parcours pour s’adapter au profil. L’eau est la meilleure boisson (ne pas boire en excès) sinon les boissons isotoniques (dont la composition permet de bien être absorbée par l’organisme) mais attention, là aussi, aux dosages. Les compléments naturels (ex : spiruline) peuvent être utilisés occasionnellement si l’alimentation est déjà équilibrée et non pas pour combler un manque. Attention au mode de production de ces compléments.

L’alimentation végétarienne peut présenter des avantages bien évidemment. Cependant, par exemple, le fer animal est mieux assimilé par l’organisme. Les femmes ont des besoins accrus à ce niveau-là, les apports énergétiques diffèrent mais globalement l’alimentation est la même. Les troubles alimentaires n’empêchent pas la course à pied. Le ou la nutritionniste est bien sûr tout indiqué, après les démarches de santé auprès d’un médecin, pour conseiller là dessus.

 

28958756_10155769523174930_1666529589536489472_o - Copie

 

Voici donc un bref résumé de cette soirée sur la nutrition où il s’est dit pas mal de choses. On espère qu’elle fut instructive pour ceux qui sont venus la suivre. Dans tous les cas, nous étions heureux de vous proposer cette soirée et de vous voir aussi nombreux.

A bientôt, qui sait, pour une autre soirée, sur un autre thème !

Dans tous les cas, vous retrouverez à peu près tous les mois sur Run in Pyrénées un article sur la nutrition. N’hésitez pas à vous abonner en cliquant sur la colonne de droite « Suivez le rythme ».

PS : si vous souhaitez contacter notre diététicienne > Salomé CAILLAU

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s