Quel cross aimez-vous ?

Les demi-finales des France cross ont eu lieu le week-end dernier et pour la plupart, ce fut une vraie galère. Bien heureux d’en terminer, tous les coureurs repartent avec des souvenirs à la clés… Mais sont-ils bons ou mauvais ?

Le coureur aime être confronté à ses limites pour pouvoir les surpasser. Le cross lui offre ce terrain pour sortir de son confort, braver les éléments. L’intensité de l’effort brûle une quantité d’énergie phénoménale ! On dit aussi que les coureurs, dès leur jeune âge, devraient y être confronté pour renforcer les différentes qualités physiques et physiologiques. Chose qui leur servira d’atout sérieux pour partir conquérir les secondes et les minutes dans les courses à chrono comme les 10 km, et sur la piste à partir du printemps.

 

52e69e540a878_copiedep1110379copier

 

Pourtant, on a beau aimer la difficulté, passer plusieurs kilomètres à surnager dans des mares de boue a difficilement quelque chose de plaisant. La difficulté ne laisse plus de place à la sensation de course. Le challenge est de rester debout, justement… La difficulté se transforme en galère, la galère en souffrance, la souffrance est impuissance…

« Les conditions étaient dures et aucun plaisir à courir, mais ça fait partie du jeu… ». Ce sont les mots de Grégory Bé, 3è des demi-finales à Saint-Juéry (81). Des propos qui font écho à la championne féminine Sophie Duarte, qui, malgré le fait de l’avoir emporter, indiquait : « Je prie pour qu’on puisse vraiment courir et exprimer notre valeur pédestre« .

 

16425802_1416085588443788_125771961618376126_n
Photo EA Foix

Le cross doit être difficile : des relances, des troncs à sauter, des butes… Mais, doit-il l’être au point de ne plus pouvoir s’exprimer ? On vante souvent la vaillance qu’il faut pour briller en cross, l’abnégation et les différentes qualité que cela développe pour le reste de la saison ou le futur. Encore faut-il que cela reste de la course : courir sur des oeufs, se tenir aux arbres, glisser-chuter, piétiner… exprime-t-on vraiment ses qualités de coureur ?

Quant à la politique d’attraction, il faut que la discipline soit exigeante et fun, mais attention à ne pas rebuter des jeunes qui finissent la course dégoûté et qui ne risquent pas de revenir. C’est le danger.

« Justement le cross, c’est s’adapter, une fois c’est sec, une fois c’est pentu… Parfois comme à Rodez c’est des cratères…. Cela reste une discipline hivernale avec ses surprises » indique justement François Leclère, un habitué des compétitions depuis longtemps. « Franchement j’aurais quand même préféré avec un peu moins de boue…mais bon c’est pas tellement une question de choix ! Ce sont essentiellement les conditions météo qui en ont décidé ainsi. Et je rejoins François sur l’intérêt de savoir s’adapter en cross » réagit Benjamin Bellamy, 4è des demi-finales à Saint-Juéry et fan inconditionnel de cross difficiles.

 

dsc01626

Il est clair qu’une chose est imprévisible : la météo (pluie) qui peut ravager certains sols ! A partir de là, on ne peut pas mener, à proprement parler, d’étude sur le la possibilité de transformation du terrain.
De même que l’on peut reprocher l’attrait du circuit et du décors, c’est une chose. Mais il faut penser à l’aspect logistique : on ne peut pas non plus proposer un tracé n’importe où. Il faut pouvoir accueillir les voitures et les bus, proposer des sanitaires ou des vestiaires, un abris pour le service médical, et ainsi de suite… Le tracé doit lui aussi être mesuré par boucles à faire, et la distance totale correspondre aux caractéristiques fédérales. Difficile de tout réunir parfaitement !

 

 

Alors, finalement, quel cross aimez-vous ? Avec des bosses et des relances, des bottes de paille et des troncs à sauter, de la gadoue pour s’éclater, des tracés roulants pour voir s’exprimer…? A vous de nous dire !

 

dsc02955
Quand on termine sur un pied…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s