Maeva Danois : en passant par les Pyrénées

Maeva Danois, c’est un nom qui parle aux fans d’athlétisme, ou à vous, peut-être, si vous avez suivi les championnats du monde à Londres l’été dernier. La coureuse de l’EA Mondeville Herouville, qui s’entraîne désormais à l’INSEP tout en suivant des études de podologie, avait couru en série du 3000m steeple, sa discipline. Pour l’année de ses 24 ans en 2017, elle devient championne de France Elite et 3è sur 1500m. En 2015, elle était devenue vice championne d’Europe espoir sur 3000m steeple.
Comme Run in Pyrénées suit aussi de près l’athlétisme, nous avons choisi de la contacter après avoir vu ses photos de stage, du côté de Font Romeu. Nous vous avions parlé cet été du site d’entraînement, où nous avions croisé des champions.
Voici donc quelques questions pour connaître un peu plus Maëva et savoir si son séjour dans les Pyrénées s’est bien passé !

17239979_1790122704346621_4162238350761415175_o
Photo : Maeva Danois FB

– Bonjour Maeva ! Tout d’abord, merci d’avoir répondu à notre sollicitation, alors que tu étais en plein stage du côté de Font-Romeu, on va y revenir. Je t’ai introduit rapidement, mais peux-tu nous raconter en quelques mots ton histoire avec l’athlétisme, jusqu’au haut niveau ?

Bonjour à Run in Pyrénées, et tous les runners passionnés par la course à pied. Pour résumer, j’ai dès toute petite été habituée à côtoyer les stades (mes premiers pas ont été fait sur une piste) grâce à mes parents, qui pratiquaient l’athlétisme (père entraîneur et mère demi-fondeuse). J’ai donc cultivé l’amour pour ce sport depuis mon plus jeune age. Comme la patience est une vertu (dicton préféré du coach), j’ai obtenu ma première sélection en équipe de France chez les jeunes à l’âge de Lire la suite « Maeva Danois : en passant par les Pyrénées »

Benoît Galand : du talent, tout simplement

Benoît Galand était en train de se faire un nom depuis quelques temps dans le monde du trail grâce à de belles victoires et de beaux podiums sur des courses de plus en plus importantes. Nous l’avons croisé quelques fois cette année, avec toujours des courses prises en main très tôt.

Le week-end dernier, le jeune coureur du Tarn marque au fer rouge son nom en terminant 2è des France de Trail court, entre Emmanuel Meyssat et Julien Rancon. Une sacrée performance ! Nous l’avons contacté pour lui poser quelques questions et avoir son ressenti. Voici l’interview de Benoît Galand, pour Run in Pyrénées !

 

– Bonjour Benoît, merci de nous accorder du temps sur Run in Pyrénées !
La dernière fois que l’on s’est croisé, c’était sur le 25 km du Marathon des Gabizos, que tu remportes devant Nicolas Bouvier-Gaz et Andreu Prost.
On revient vers toi aujourd’hui car tu viens de réaliser une grande performance en terminant 2è des France de Trail Court entre Emmanuel Meyssat et Julien Rancon ! Est-ce que tu mesures la portée de la perf’ que tu as réalisée ? Comment vis-tu ça ?

Je redescend tout doucement de mon petit nuage ! Je suis vraiment super content de ce résultat, je ne m’y attendais pas ! Depuis mes débuts en course à pied, je suis admiratif des coureurs comme Rancon, Meyssat etc… c’est un rêve de gamin de pouvoir être à la bagarre avec les plus grands traileurs français. Quand je double Julien, sur la fin de parcours, je n’en croyais pas mes yeux ! A l’arrivée, vous comprenez bien que j’ai eu beaucoup d’émotion. Là je le vis très bien, je profite de mes proches, de mes amis qui m’ont fait une belle surprise au champagne, organisée par Maxime Durand dès mon retour dans mon petit village de Brassac dans le Tarn.

 

P1050421 (1024x918)

 

– On va refaire le chemin avec toi si tu le veux bien, jusqu’à ce podium. Tu es un jeune homme du Tarn : que fais tu dans la vie ? Pourquoi et depuis quand cours-tu ? Lire la suite « Benoît Galand : du talent, tout simplement »

La philosophie Run in Pyrénées

Tout d’abord, je tiens à remercier toutes les personnes qui lisent Run in Pyrénées et qui suivent sur les réseaux sociaux. Vous êtes de plus en plus, et chacun de vous vient avec un réel intérêt. Les chiffres sont là, et encore ils ne disent pas tout car il ne suffit pas de compter le nombre de fans pour valider l’intérêt réel ou la qualité du contenu. En tous les cas, merci à vous, votre suivi et vos témoignages ici ou sur le terrain.

Sur le terrain, tout part de là : j’y suis depuis tout petit et la passion est toujours là (en savoir plus), même si notre sport évolue sous diverses formes. Le terrain, c’est vous, c’est chaque foulée et chaque kilomètre parcouru. Voilà la matière qui m’inspire. Et ce quel que soit le terrain : piste, cross, route ou montagne.

 

P1030932 (1024x906) - Copie

 

Ce que je souhaite, c’est regrouper tous ces secteurs car ils s’entrecroisent et font tous partie de la course à pied, du running d’aujourd’hui. Lire la suite « La philosophie Run in Pyrénées »

Quel cross aimez-vous ?

Les demi-finales des France cross ont eu lieu le week-end dernier et pour la plupart, ce fut une vraie galère. Bien heureux d’en terminer, tous les coureurs repartent avec des souvenirs à la clés… Mais sont-ils bons ou mauvais ?

Le coureur aime être confronté à ses limites pour pouvoir les surpasser. Le cross lui offre ce terrain pour sortir de son confort, braver les éléments. L’intensité de l’effort brûle une quantité d’énergie phénoménale ! On dit aussi que les coureurs, dès leur jeune âge, devraient y être confronté pour renforcer les différentes qualités physiques et physiologiques. Chose qui leur servira d’atout sérieux pour partir conquérir les secondes et les minutes dans les courses à chrono comme les 10 km, et sur la piste à partir du printemps.

 

52e69e540a878_copiedep1110379copier

 

Pourtant, on a beau aimer la difficulté, passer plusieurs kilomètres à surnager dans des mares de boue a difficilement quelque chose de plaisant. Lire la suite « Quel cross aimez-vous ? »

Gaëtan Cals : encore un bout de piste à faire

Gaëtan Cals est un jeune homme de 28 ans, licencié au club du C.A Balma, en périphérie de Toulouse. Vous verrez par la suite que c’est un sacré coureur ! Piste, cross, route, il est talentueux, travailleur, et pour l’avoir côtoyé plusieurs fois, c’est aussi une personne très agréable, abordable et souriante. C’est un vrai plaisir de recueillir ses propos sur Run in Pyrénées !

 

10394474_10152784131934435_1819586374667307162_n

 

– Salut Gaëtan et merci de répondre à quelques questions pour Run in Pyrénées et ses lecteurs. Tout d’abord, peux-tu dire si tu as toujours fait de la course à pied ? Quel a été ton parcours sportif jusqu’à aujourd’hui ?

 

Salut Mathieu, c’est avec plaisir que je me prête au jeu des questions-réponses pour « Run in Pyrénées » ! J’ai toujours aimé courir dès mon plus jeune âge. Je voulais faire comme mon père qui était un coureur de niveau national. Mais j’ai touché à plusieurs disciplines en commençant par du judo et de la natation. J’ai fait un peu d’athlétisme puis je suis parti vers le tennis et le football. Mais à 18 ans le « virus » est réapparu et j’ai décidé de véritablement me lancer dans la course à pied. C’était important de toucher à tout. Le fait de m’y être mis sur le tard tard m’a permis de conserver une certaine fraîcheur physique et mentale, et beaucoup de motivation.

 

– Peux-tu nous indiquer quels sont tes records sur 1500 m, 5000 m et 10 km ? Est-ce que l’on peut parler de haut niveau, et où ces performances te situent-elles au niveau français ? Lire la suite « Gaëtan Cals : encore un bout de piste à faire »