Sponsoring : comment ça marche ?

Loin de vouloir vous faire une étude sur le sponsoring, voici tout de même de quoi vous éclaircir sur le sujet, omniprésent à l’heure où la course à pied (running et trail) se développe et où la communication est hyper importante.

Bien sûr, au vu du nombre croissant de coureurs, il existe finalement peu de privilégiés bénéficiant des avantages matériels d’une marque ou d’un magasin. Car oui, pour ceux qui s’imaginent que l’on peut vivre de la course à pied en étant sponsorisé… Ce n’est pas le cas. Ceux qui peuvent en vivre sont vraiment très peu nombreux : les Kilian Jornet, Emelie Forsberg ou encore Sébastien Chaigneau, de manières différentes, développent leur activité et travaillent au développement de la marque.

 

Vérités sur le sponsoring

Le sponsoring, magasin ou marque, c’est la plupart du temps un don en textile, chaussures et/ou matériel à l’athlète contre sa représentation en compétition ou à l’entraînement. Autrement dit, vous courez en portant ces affaires pour donner de la visibilité à la marque. C’est une histoire de donnant-donnant.

 

P1080025 - Copie

 

Le développement des réseaux sociaux permet à la marque d’être plus visible grâce à l’image, et de communiquer sur ses produits et sa philosophie. Par contre, si vous n’êtes pas à l’aise avec le fait d’échanger, de se mettre en avant, d’utiliser ces nouveaux médias, c’est plus compliqué pour vous. Ou alors, il faut un peu forcer sa nature, car ça passe aussi par là.
Mais l’intérêt est de le faire à bon escient, de façon intelligente, et sans trahir sa vraie nature : tout se voit, surtout quand on vous croise sur le terrain. En résumé, il faut être naturel, utiliser l’humour / votre façon de voir les choses, et parler sincèrement de votre pratique et de la marque pour que tout colle pour les uns et pour les autres. Si vous êtes faux, ou que vous en faite trop, ça aura l’effet inverse.

Les marques les plus importantes, avec les meilleurs athlètes, sont plus généreuses en terme de soutien matériel à l’athlète. Pour un sponsoring « classique », ça peut démarrer d’une simple tenue à plusieurs produits, équivalent à plusieurs centaines d’euros. Pour un sponsoring plus développé, on monte potentiellement de 1 à plusieurs milliers d’euros. Surtout, un team très structuré attire la participation de marques annexes qui viennent se greffer à la dotation. Si les athlètes reçoivent de l’argent, c’est pour l’utiliser en terme de voyages, transports et logements qui l’aideront à se déplacer sur des gros événements ou faire des stages d’entraînement.

Ces choses sont énoncées dès le début : tout athlète signant un contrat, pour poser les choses au clair, doit s’y tenir au mieux. C’est la contrepartie matérielle qui est plutôt généreuse, car courir avec des nouveautés contre un peu de communication, c’est plutôt sympa, il faut le dire. L’autre avantage d’être sponsorisé, c’est d’avoir un peu plus de visibilité sur soi pendant les courses notamment.

 

Comment les teams se forment ?

La volonté de départ vient d’une ou plusieurs personnes, représentant une marque pour la promouvoir, ou voulant intéresser une marque qui viendrait donc en soutien. Ces personnes font un choix, en commun accord, sur les profils / athlètes / personnes à « recruter ». Les Teams évoluent au fil des mois ou des ans. On peut tenter de postuler, plutôt entre le mois de septembre et décembre, en essayant de démontrer ses qualités de coureurs / de communiquant / sa visibilité / sa personnalité… Tout dépend bien sûr des critères voulus pour le Team, qui ne sont pas uniquement sportifs : le niveau, ok, mais le reste est aussi, ou même plus important ! Certains recherchent les coureurs pour leurs performances, ensuite il faut que le reste colle, et d’autres ne mettent pas forcément en premier les résultats sportifs.

 

30412088_356717488168735_437972727939558219_n

 

Zoom sur le Team Pyreneus Trail, soutenu par la marque Brubeck

Vous avez déjà entendu parler ici de la marque Brubeck, car nous en avons déjà testé plusieurs pièces textiles (voir ICI). Cette marque polonaise, qui fabrique ses produits en Europe, est représentée en France par Fabien Lapalu. C’est lui qui est à la création de cette équipe.
Originaire des Pyrénées, proche de Saint Gaudens (31), Fabien a voulu créer une équipe avec des coureurs des Pyrénées et ses valeurs d’authenticité, de simplicité, proche du terrain, sans objectif particulier de performance. Les athlètes s’entraînent librement et participent aux compétitions qu’ils souhaitent.
Bien sûr, vous en conviendrez, ce sont des athlètes de qualité : Julien Courbet, Pierre Borie, Julie Gimbert et Sébastien Buffard.

L’équipe a été lancée en cours d’année et nous avons voulu en savoir plus sur son fonctionnement. Ouvertement, et sans langue de bois.

 

 

– Fabien, monter Pyreneus Trail est-il un moyen efficace de mettre la lumière sur la marque Brubeck ?

Bien sûr, ça en fait partie. Chaque marque possède une équipe. Après on essaie de se différencier en créant de nombreux échanges entre nous. Et le fait de sectoriser le Team crée des liens forts et du coup une super entente et entraide.

 

– Avant de te lancer, tu as du peser le pour et le contre, car ça rajoute du travail en plus de ton métier… non ? Qu’en est-il de ton côté ?

Oui effectivement la gestion d une équipe est une vraie charge de travail. Aujourd’hui j’ai la chance d’être épaulé par Pierre Borie dans cette tâche, qui me soulage grandement, et avec qui je travaille vraiment simplement. On est sur la même longueur d’onde et nous voyons les choses de la même manière. Donc les choses se font sans difficultés.

 

– Comment s’est fait le choix de ces quatre athlètes ?

Alors deux des athlètes, Julien et Pierre, formaient une équipe qui s’est dissoute. Nous avons décider de relancer une équipe et nous avons fait deux autres recrues : Sébastien et Julie. Ce sont des personnes que nous connaissions et qui partagent nos valeurs donc les recrues se sont faites naturellement.

 

– Que leur est-il demandé en terme de communication, de représentation… comment cadres-tu les choses ?

La première chose qu’on leur demande c’est de se retrouver ensemble sur les courses, quand c’est possible bien sûr, afin de se motiver et de se supporter. Et après en terme de com, il nous faut du contenu sur chaque course en photo et reporting. C’est classique.

Je leur ai expliqué ma façon de travailler, et celle de Pierre au départ de notre collaboration. J’aime leur laisser de la liberté et surtout leur indépendance, mais il faut que le job soit fait, évidement. La chose primordiale c’est que cela se fasse naturellement sans charge ni contrainte. Nous sommes dans un milieu de sport plaisir et cela serait contre productif de rendre ça contraignant.

 

– Qu’ont reçu les athlètes en terme de dotation ? Ont-ils d’autres avantages ?

3 des 4 athlètes sont sous contrat exclusif et nous ne communiquons pas les montants des dotations. Ce ne sont pas les seuls avantages car nous avons un autre sponsor qui soutient également l’équipe sans faille : c’est la société Nutrisens Sport.

 

– Envisages-tu des choses particulières pour les mois voir les années à venir ?

29683292_351975951976222_2361019036970895014_n.jpgPour Pyreneus, Julien participe au GRP vendredi. Nous allons organiser des sorties avec présentation et testing Brubeck et Nutrisens. Et nous allons aussi prévoir des run découvertes qui vont consister à sortir tous ensemble dans des endroits nouveaux.

Au niveau de Brubeck
Des nouveaux produits arrivent avec des technologies nouvelles, nous sommes toujours en croissance sur le marché. Nous sommes en phase de consolidation et nous visons une belle année 2019.

 

Voilà pour un tour global sur le sponsoring et un exemple précis avec le dernier exemple. Si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s