Nocturne du Béout, 6è édition : ouverture des inscriptions ce vendredi 1er décembre !

La Nocturne du Béout aura lieu le 17 février 2018
-> Ouverture des inscriptions le vendredi 1er décembre ! <-
23559587_1645725352151442_3732333031843930203_n
Présentation

Cette compétition s’annonce désormais comme la classique du début de saison dans les Hautes-Pyrénées. En 2017, 426 arrivants sur les deux distances et 36 enfants avaient participé ! Un joli chiffre pour cette nocturne qui part d’une petit village, Omex, situé juste après Lourdes dans la vallée de Batsurguère.

Le circuit amène les coureurs sur un tracé original mi-route / mi-trail (12 km / 570 m+) passant par les pentes du Béout (791 m alt.) qui surplombe la cité mariale et qui propose des portions rapides comme pentues. Ainsi, les coureurs sur route et les traileurs se challengent pour l’occasion, ce qui est plutôt rare !

Depuis la 3è édition, un 25 km / 1060 m+ qui se fait en duo a été rajouté. Il emprunte Lire la suite « Nocturne du Béout, 6è édition : ouverture des inscriptions ce vendredi 1er décembre ! »

Guillaume Beauxis : au rendez-vous de la Réunion

Guillaume Beauxis a réalisé une performance énorme, en octobre dernier, en terminant 3è du Grand Raid de la Réunion. Cet ultra-trail, de 164 km et quasiment 10 000 m+, est un des plus grands rendez-vous de l’année dans la discipline, un des plus durs aussi de par sa technicité et ses conditions climatiques. Les meilleurs l’ont gagné : François d’Haène, Kilian Jornet, Antoine Guillon… et les places sur le podium sont chères, car il faut en venir à bout et performer. Guillaume a réussi cela ! Un ticket qu’il avait gagné en 2016 pour avoir remporté le 160 km du GRP. Après avoir vibré pour son exploit, nous sommes allés discuter avec lui, pour voir ce qu’il en était, un mois après.

1385836_791268037614950_5321531311718661096_n
Photo Team Hoka

Guillaume habite un village au pied du Hautacam dans les Hautes-Pyrénées, une montagne où les randonneurs, traileurs ou skieurs de fond s’en donnent à coeur joie. L’emplacement idéal pour lui, quand on aime la tranquillité, la nature et le goût de l’effort. Il reprend la direction de l’entraînement depuis quelques jours. Aujourd’hui, c’est fractionné en côte. Auparavant, on s’entretient un peu, histoire de revenir sur ce moment unique…

Depuis la France, avec le suivi sur les réseaux sociaux, la course a été haletante, jusqu’au dénouement, magnifique. On essaye de refaire la déroulement de la course avec lui.

« J’étais à la 10è place à Cilaos (65è km – 3400 m+). Après, je suis passé 9è. Je n’avais pas souffert encore, j’étais bien. C’est en passant dans le cirque de Mafate que ça a été compliqué. Il a fait très chaud, c’était étouffant. Mais je gardais ma place… »

Pendant ce temps-là, Jim Wamsley, du Team International Hoka, prend les commandes. On sait que l’américain, possédant des bases énormes sur le plat, a tendance à s’enflammer. Après son expérience difficile à l’UTMB, on demande à Guillaume s’il ne fait pas un peu n’importe quoi, à nouveau.  Lire la suite « Guillaume Beauxis : au rendez-vous de la Réunion »

Octobre pour le Team Uglowsport France : le mois des grands objectifs

Le mois d’octobre est peut-être celui où il est le plus agréable de courir. Les couleurs dehors sont superbes, les couchers de soleil aussi, et la douceur est encore présente en journée. Pour les compétiteurs, c’est souvent le mois des gros événements de fin d’année où le Team Uglow a été présent : Festival des Templiers, France de 10 km, entre autre…!

La marque Uglow progresse encore, avec une belle fréquentation du stand sur le village des Templiers. Les ambassadeurs sont passés rendre visite et n’hésitent pas à parler de la marque. Ils savent d’ailleurs en ce moment s’ils sont reconduits pour l’an prochain ou s’ils pourront le devenir. Tout comme les coureurs du Team avec l’année 2018 qu’il faut préparer… En attendant, la collection hiver Uglow est là !

Place au résumé du mois du Team !

 

> Maud Respaud

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Ce mois d’octobre fut surprenant tant par de supers résultats sportifs en VTT et trail, mais hélas je suis passée au travers de mon 2nd objectif de l’année : le Marathon des Causses aux Templiers, où je pense avoir eu une infection qui m’a scotchée le jour de la course ! C’est comme ça, je ne suis pas une machine mais ça fait râler !
Aujourd’hui je commence à reprendre « du poil de la bête » et je suis déjà inscrite sur une course où l’on peut prendre ces fameux points ITRA et un ou deux trails dans ma région que j’apprécie.
Donc mes résultats du mois d’octobre sont les suivants :

Lire la suite « Octobre pour le Team Uglowsport France : le mois des grands objectifs »

Bien organiser sa semaine d’entraînement

Chacun a ses propres objectifs, chacun fait aussi en fonction de son emploi du temps, de sa famille, et chacun choisit le niveau d’investissement qu’il souhaite consacrer à sa pratique. Nous ne sommes pas tous égaux en terme de qualités physiques (innées) mais nous pouvons tous nous entraîner.

Pour cela, il faut commencer par bien mettre en face de soi des objectifs en rapport avec ses possibilités. Ils peuvent être élevés mais réalistes. Et si vous souhaitez devenir champion olympique, alors il faut tout mettre en place pour tenter d’y arriver !

 

Dans cet article, il ne s’agit pas de donner des plans d’entraînement à tout le monde, mais plutôt d’indiquer comment une semaine d’entraînement doit être construite et avec quels types de séances en fonction du nombre d’entraînement dans la semaine.

 

P1020540 - Copie.JPG

 

A un entraînement / semaine : pour ça, un footing de « décompression » suffit. Allure cool, dans un parc, ça irait très bien. Pas plus d’une heure, car le corps, à cette fréquence n’est pas prêt à subir une fatigue excessive.

A deux entraînements / semaine Lire la suite « Bien organiser sa semaine d’entraînement »

Un Baronian et une Mutter records pour une folle Skyrhune 2017 !

Il y a des fois où les superlatifs sont employés pour qualifier réellement ce qu’il s’est passé sur une épreuve. Point d’usurpation de qualifier cette Skyrhune de « folle » quand on a assisté au spectacle de ce samedi 30 septembre à Ascain.

Il a beaucoup plu dans la nuit et la matinée précédant l’épreuve. Pour les personnes qui avaient pu choisir de venir quelques jours avant, la « douche » a du refroidir les esprits les plus guillerets. Quatre jours de beau temps avaient précédé l’événement. Ainsi, les coureurs et teams avaient pu profiter de repérer le tracé et d’apprécier les points de vue toujours aussi variés, entre les nuances de l’océan et les plages landaises d’un côté, ainsi que les différents volumes tout autour de la Rhune par ailleurs. Finalement, à l’heure des départs des courses, les nuages devaient être essorés pour laisser place aux combats…

Trois speakers, un écran géant avec des directs venus du parcours, plusieurs pointages pour attribuer les maillots distinctifs, et des spectateurs en feu à l’approche du sommet. L’atmosphère est planté !

 

Une TTiki enlevée – Robert et Castex en trombe

Une cinquantaine de coureurs et coureuses entre 15 et 20 ans se dispute cette course typée montagne de 10,8 km et 600 m+.

 

P1060067 (1024x768) - Copie (2)

Le départ est impressionnant de vitesse, surtout quand on sait que le tracé s’élève déjà avant de rejoindre les chemins. Au retour des pentes embrumées, Lire la suite « Un Baronian et une Mutter records pour une folle Skyrhune 2017 ! »