Running Abroad : Martin Casse nous parle de son projet sportif et linguistique dans les Pyrénées !

MARTIN CASSE est un athlète de haut niveau de la région toulousaine, qui a déjà porté le maillot de l’équipe de France. Vous l’avez peut-être déjà croisé sur un cross, un 10 km, sur la piste lors des interclubs par exemple ou bien en stage à Font-Romeu dans nos belles Pyrénées, en Cerdagne.

Nous l’avons interviewé et il se présente à vous, pour faire plus ample connaissance et vous situer sa carrière sportive, mais aussi sa carrière professionnelle qu’il mène en parallèle, entre la France et les États-Unis. Le concept de RUNNING ABROAD devrait en intéresser plus d’un chez les jeunes coureurs ! Il nous en dit plus… Bonne lecture !

 

– Bonjour Martin ! Tout d’abord, peux-tu te présenter pour le public qui ne suis pas de près l’athlé, le cross ou la route ?

26239725_561160204232859_1426775813053548426_nSalut Mathieu, moi c’est Martin Casse, 28 ans, originaire de Toulouse. Je pratique l’athlétisme, et plus particulièrement le 1500 m. Sur cette distance, ma meilleure performance est 3’39″27 (record Occitanie toutes catégories). J’ai eu la chance de porter le maillot tricolore 4 fois chez les seniors entre 2017 et 2018 avec notamment une 4ème place lors des Jeux de la Francophonie 2017 à Abidjan. Je pratique également le cross-country avec ma plus belle performance dans cette discipline, une 5ème place par équipe aux championnats d’Europe de cross 2017 en Slovaquie sur le relais mixte. Je cours généralement aussi sur route en début de saison, pour préparer les cross. Ma meilleure perf est 30’13 sur 10 km.

 

– Tu étais le 5 mai dernier sur le 3000 m steeple, au premier tour des Interclubs à Toulouse (compétition où les meilleurs clubs d’Occitanie se rencontrent). Ce n’est pas ta discipline favorite malgré tes grandes qualités 😉 Comment ça s’est passé ?

Effectivement, les interclubs est une compétition que j’adore et ne loupe qu’en cas de force majeure. Je n’ai pas prévu de courir sur piste cet été, en raison d’obligations professionnelles. N’étant pas au meilleur de ma forme, j’ai quand même proposé à mon club du CA Balma Athlétisme de courir un 3000 m steeple au premier tour des interclubs, sans pression. Cela s’est très bien passé et j’ai pris beaucoup de plaisir à courir sur une distance nouvelle. J’ai trouvé que les tours passent beaucoup plus vite avec les barrières ! Malheureusement, je ne pourrai être présent avec mon club au second tour, puisque je suis actuellement aux Etats-Unis. (NDLR : il a remporté le 3000 m steeple en 9’17″80).

 

– Tu as donc une carrière d’athlète de haut niveau : quel est ton parcours professionnel, parallèlement, jusqu’à aujourd’hui ?

La course à pied, passion qui a commencé en classe de première, m’a permis de vivre des expériences extraordinaires. Parmi celles-ci, mes 4 années d’études aux États-Unis. J’ai en effet effectué une licence au Texas, grâce à une bourse offerte par mon université américaine, en échange de mes services en athlétisme. A mon retour en France en 2014, j’ai poursuivi avec un master en management de l’EM Lyon Business School. Aujourd’hui, je suis consultant spécialisé dans le placement d’étudiant-sportifs dans les universités américaines et co-fondateur de Running Abroad.

 

Group pic avec Kowal et Bedrani2
A la rencontre, aussi, des athlètes de haut niveau ! En rouge Djilali Bedrani, et Yoann Kowal en casquette orange

 

 

« nous avions l’habitude d’aller en stage d’entrainement dans les Pyrénées alors on s’est dit : pourquoi ne pas créer un séjour qui mélangerait entraînement, activités ludiques et immersion culturelle et linguistique »

 

– Alors, Running Abroad : de quoi il s’agit ?

Running Abroad est né d’une amitié et de passions communes : la course à pied, les voyages, et les rencontres nouvelles. En 2018 nous avons créé le premier camp de running pour lycéens américains, en France !

Julien et moi avons tous les deux étudiés aux USA. Nous avons découvert là-bas une vraie culture des camps d’été sportifs. Ici en France, nous avions l’habitude d’aller en stage d’entrainement dans les Pyrénées alors on s’est dit : pourquoi ne pas créer un séjour qui mélangerait entraînement, activités ludiques et immersion culturelle et linguistique. En 2018, la première édition a été un succès pour notre groupe de 13 jeunes américains. En 2019, nous avons décidé d’ouvrir les inscriptions aux français et de leur permettre d’apprendre l’anglais.

 

 

– Pourquoi le Sud, les Pyrénées, et pourquoi Font-Romeu ?

Nous avons choisi les Pyrénées pour notre connaissance des parcours, la proximité avec Toulouse, l’altitude, la présence d’un CREPS équipé (piste d’athlétisme, salle de musculation, piscine, etc.), la beauté du paysage et la possibilité de faire des activités outdoor. La météo est aussi un avantage car l’été, quand c’est la canicule dans le sud de la France, on a encore des nuits fraîches à Font-Romeu. C’est idéal pour l’entrainement !

 

– Concernant la course à pied : ça reste typé athlé / route, course nature / trail…?

Ce camp est orienté cross-country / demi-fond avec une préparation essentiellement en nature. Autant profiter du cadre offert par Font-Romeu ! L’avantage est qu’on peut individualiser l’entrainement puisqu’on limite la taille du groupe à 20 participants. Pour les américains, c’est une préparation à la saison de cross-country qui débute en septembre. Pour les français, c’est un stage de fin de saison de piste, de préparation à la route, ou tout simplement de découverte de l’altitude. On y croise souvent de très grands athlètes et nous allons à leur rencontre. C’est un moment privilégié qu’ils peuvent avoir avec eux.

 

« si tu aimes la montagne, les activités funs (water jump, accrobranche, laser game), et tu as envie de pratiquer ton anglais, alors ce camp est fait pour toi ! »

 

Lac des Bouillouses (19)

 

– Tu t’adresses aux jeunes de 14/18 ans. Que dirais-tu pour les faire venir ? Et que dirais-tu à leurs parents ?

Aux jeunes : si tu aimes courir en nature, peu importe ton niveau, si tu aimes la montagne, les activités funs (water jump, accrobranche, laser game), et tu as envie de pratiquer ton anglais, alors ce camp est fait pour toi !

Aux parents : je dirais que c’est une expérience unique pour leurs enfants qui vont pouvoir mixer sport, colo animée et découverte culturelle et linguistique. C’est du 3 en 1 !

 

– Explique-nous comment ça se passe concrètement ? Puis les modalités pour y participer, les conditions, dates…?

« avoir entre 14 et 18 ans et aimer la course à pied (encore une fois, sans niveau minimum de pratique ! » 

Une journée type va ressembler à un réveil à 8h et un bon petit déjeuner, suivi d’un petit cours (optionnel) d’anglais de 50 min. Ensuite, place à l’entraînement !
Après le déjeuner du midi, chacun est libre de se reposer ou de participer à des petites activités de groupe. Puis, place à la grande activité, par exemple un water jump au milieu des montagnes (si vous ne savez pas ce que c’est, allez voir le site internet de Drop in Cerdagne !). Nous proposons systématiquement une veillée le soir, comme dans toute colo à la française. A 22h extinction des feux. Bien sûr, il y a des journées où le running sera remplacé par du repos ou par une autre activité sportive, comme une randonnée dans un cadre somptueux comme il y en a là-bas.

Les modalités : cette année, le camp a lieu du 1er au 13 juillet. Pour pratiquer, il faut donc avoir entre 14 et 18 ans et aimer la course à pied (encore une fois, sans niveau minimum de pratique !). Vous pouvez aller faire un tour sur notre site internet http://www.runningabroad.org

Pour toute question et/ou demande d’inscription, il suffit de m’envoyer un email à martin@runningabroad.org

Les arrivées et départs se font à Toulouse. Nous arrangeons les réceptions et déposes à la gare de Toulouse Matabiau et aéroport de Toulouse Blagnac.

 

– Quelles sont tes envies au niveau sportif et professionnel dans le futur ?

Sur le plan professionnel, j’aimerais arriver à faire venir des jeunes de toutes les nationalités, pas seulement des français et des américains. Il y a le potentiel pour !

En parallèle, je développe mon activité de placement d’étudiant-sportifs dans les universités américaines. C’est vraiment plaisant de partager cette expérience et d’accompagner des jeunes talents.

Sur le plan sportif, je ne sais pas si je vais rester sur 1500 m ou si je vais aller sur d’autres distances, notamment sur la route. J’aimerais participer en 2019 à mon premier trail, mais je sais que je dois d’abord préparer mes chevilles !

 

Merci Martin Pour ces informations ! A très vite dans les Pyrénées alors !

 

42683518_269498497020866_7462778475942772736_n

 


INFOS RÉCAP

Martin CASSE : page athlète Facebook  |  info athlète IAAF

Site internet : RUNNING ABROAD

Page Facebook : Facebook Running Abroad

Contact mail : martin@runningabroad.org

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s