Test Sweat-shirt thermique homme Extreme Mérinos, de Brubeck

Un nouveau test de la marque polonaise BRUBECK qui réalise ses produits en Europe. Nous vous avions déjà montré deux tests sur cette marque qui, satisfait de nos retours tests, a souhaité continuer à faire connaître une autre gamme de ses pièces textiles de qualité. [voici les précédents tests]

Nous serons toujours transparents sur les tests : demandés, proposés ou de notre propre initiative. Voilà comment est réalisé un test produit, sur du concret, sans superlatifs et ce quelque soit le type de produit. On teste, on analyse, on décrit, on décrypte.

 

Ainsi, ce haut technique manches longues est un produit haut de gamme, qui semblait intéressant de mettre à l’épreuve avec les conditions météos actuelles. Les hauts thermiques promettent chaleur et protection. A voir donc si ce haut en matière Mérinos produit son effet et serait utile dans une penderie running. [RETROUVEZ LE PRODUIT ICI]

 

 

sweat-shirt-thermique-homme-extreme-merinos.jpg

 

Découvrons le produit

Fiche technique

Poids : 205 g
Polyamide : 21%
Elasthanne : 1%
Laine Mérinos : 78%
Grammage : 275 gm2

Taille M : habituellement en S (1m78, 60 kg), le conseil de prendre M a été judicieux.

Concrètement, on a un haut manches longues avec une double couche de tissage. Maintenant, doubler n’est pas une garantie de confort, d’évacuation. La matière Mérinos parle d’elle-même côté chaleur et douceur. Il va falloir lui faire prendre quelques bains de sueur pour voir vraiment, car par grand froid, il faut aussi bien évacuer en cas de sur-chauffe tout en ayant chaud et être à l’aise, là où des vêtements nous bloquent un peu sous les épaisseurs.

 

Au niveau du toucher sur la peau, c’est doux. Les fibres Mérinos sont très fines et il n’y a presque pas de coutures comme on aurait pu le penser (sinon plates), ce qui fait qu’il n’y a pas de sensation de frottement.

Le col est plutôt haut et vient tout pile coller au cou. Ceux qui n’aiment pas trop cette sensation : on est sur un produit pour le grand froid, il se supporte bien à l’effort, surtout qu’il ne laisse pas passer un petit souffle d’air qui pourrait refroidir. Il faut s’y habituer un peu.

Sur mon gabarit, le fit en M est impeccable : au col et sur les épaules tout tombe bien, pas de pliures au niveau du coude, tout colle au niveau du buste et sur la taille. On remarque des points de tissages et de coutures qui semblent venir dessiner le buste (côtes, dos…). Cela dit, le reste du look est très sobre. Le fit qui est parfait rend le vêtement plus « remarquable » que son design. Souvent les marques accentuent le design pour montrer les points techniques du produit.

 

20180116_180808 - Copie

 

Test poussé

Le produit est chaud, épais, sans être excessivement lourd. Là où c’est surprenant, c’est que si vous sortez avec le même nombre de couche que d’habitude, vous allez sans doute en retirer une.

Car on met peut de temps à avoir chaud en s’activant. Le produit a été testé à 6/7°C très humides et jusqu’à -3°C bien secs. La première constatation après coup c’est que le produit est fait pour les températures en dessous de 5°C, ou alors entre 5 et 10°C à porter seul. Car même sur une sortie très active (30 min de soutien au coeur de la séance) par – 3°C, je n’ai porté que deux couches maximum, là où habituellement j’en porte trois.

Si vous avez encore trop chaud ou que vous avez mal jugé le froid, il se peut que vous ayez l’envie de laisser passer l’air par le col. Le produit est hyper isolant, par sa double couche et ses finitions (col, manches…). Une sacrée armure, qui se porte en sous-couche, contre le froid. La sueur est prise dans les fibres et poussée vers la sortie : vous pouvez voir perler sur la surface du produit, signe que le gros de la sueur n’est plus sur la peau.

Le haut n’a pas bougé malgré les mouvements. Il reste en place sur le torse, les bras, partout. La taille est parfaite pour mon gabarit : longues jambes, torse plutôt court… Sur quelqu’un de plus grand dans cette taille, il se pourrait que le produit remonte à la taille. 3/4 cm de plus pourraient rassurer du monde. Avec sa double épaisseur, le séchage est rallongé : il faut à mon sens le mettre un jour sur deux pour qu’il redevienne sec. Autrement, ce laps de temps est correct. Pas de lavage machine sous peine d’abîmer les fibres ! Autrement, ce produit est fait pour durer quelques hivers sans aucun doute. A l’enfilage après plusieurs séances et lavage / séchage, rien n’a bougé.

 

27781319_10215908153401685_1553132154_n.jpg

 

Bilan

Ce produit haut de gamme peut avoir un réel intérêt pour les coureurs réguliers qui font des séances intensives l’hiver quelles que soient les conditions. Il peut bien sûr convenir à tout le monde, si vous cherchez une parade au froid, que ce soit pour le running, pour le ski ou autre activité par temps froid.

Le « fit » est impeccable, il reste en place même avec une activité mouvementée et intense. Ce produit très chaud reste agréable à porter.

Du haut de gamme qui donnera sans doute satisfaction pour une très grande majorité, dans tous les cas peu de défauts. Une couche en moins que d’habitude, ça peut être aussi un vêtement de moins à transporter.

La marque Brubeck démontre une nouvelle fois un savoir faire sur un produit technique qui s’avère efficace. A connaître dans son secteur de produits textiles et sous-vêtements.

 

=> Sweat shirt thermique homme Extreme Mérinos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s