Les belles performances des pyrénéens sur les épreuves de l’UTMB

L’Ultra Trail du Mont-Blanc est un des plus grands rendez-vous trail de l’année. L’édition 2017 a sans doute même été le plus grand vu le niveau et la densité dans chacune des courses. L’UTMB, outre son gigantisme économique et marketing dans cette discipline, a permis des courses au plus haut niveau.

Parmi toutes ces épreuves disputées, les pyrénéens se sont très bien comportés, entre victoire, places d’honneur et d’autres méritantes, ainsi que les aventures que chacun a pu y vivre.

 

TDS (119 km / 7200 m+) : Michel Lanne impressionnant vainqueur

21192631_1848625595166935_1853112129884629129_n.jpg
Droz Photo

Un an après la CCC, Michel Lanne (Team Salomon – Esclops d’Azun) a remis ça sur la TDS. Il a su se mettre en route progressivement avant de prendre les commandes de la course et de dominer les débats. « Comme dans un rêve », il bat le record de l’épreuve en 14h33 et devance de 3 min Antoine Guillon (Team GlobeTrailers) et Sylvain Camus (Team Garmin) qui ont fait une grosse course.

 

 

Ils auraient pu être deux dans le top 10, et ça n’en était pas loin. Julien Jorro (Team Garmin – Stade Bagnérais Athlétisme) termine 13è en 16h06. Une superbe performance du bigourdan, qui aurait fait 5è l’an dernier avec ce temps. Il nous raconte sa course avec émotion.

« Je pense que j’ai réalisé là ma plus belle prestation à ce jour en terme de performance. Il y avait une grosse densité. Je suis très heureux ! A l’arrivée j’avais des frissons et une telle émotion… Tout ce travail engrangé depuis des années, toutes ces heures d’entraînement à me lever très tôt avant d’aller bosser, le temps passé loin de ma famille pour m’entraîner… Tout ça s’est concrétisé lors de cette belle performance. Donc beaucoup d’émotions pour moi ! »

_UGO6437 - Copie.jpg
Photo UGO Richard

Une course dans laquelle il a connu des hauts et des bas, mais terminé par un gros retour.
« Ma préparation à été bonne. Je sentais que j’étais en forme. Mes derniers entraînements m’ont fortement rassurés. J’avais fait la traversée Tarbes – Pic du Midi en courant tout droit. Je l’avais en tête depuis un moment. Ça m’a fait 60 km et 3700 m+ en 7h. Je n’étais pas marqué à la fin, donc j’étais très confiant avant de me présenter à la TDS.
J’ai pu rester dans les 10 premiers en début de course. Mais le parcours était très exigeant et la chaleur importante également. À mi parcours dans le Beaufortain, j’ai pris un coup de chaud et je suis retombé à la 23è place. Je me suis même arrêté quelques minutes en pleine montée dans la pelouse tellement ça n’allait pas. Ensuite, j’ai  pu remonter mon retard pour finir 13è à Chamonix ! Quelle course, et quelle émotion à l’arrivée, à communier avec les spectateurs… »

 

Il a fait aussi une belle course puisqu’il termine à la 55è place du général en 18h55, l’ariégeois Antoine Biard est ravi de son expérience.
« On aime ou on aime pas… Moi j’y reviendrai pour l’UTMB quand j’aurai un dossard. 
Autant j’apprécie les petites organisations familiales, conviviales, où tout le monde se connaît, autant les gros événements comme celui ci ne me déplaisent pas et sont à faire au moins une fois. On y fait aussi des rencontres, on y partage des moments uniques ! »

 

OCC (56 km / 3500 m+) : joli tir groupé

Le trio vainqueur sur cette distance était de très haut niveau. Marc Lauenstein (5h19) devance Thibaut Baronian (5h23) -Team Salomon tous les deux- et Ivan Camps (5h27).

Le premier pyrénéen est le basque Jérôme Mirassou (Team Craft-Salming) qui termine 14è en 5h43. A la 22è place, le catalan Michel Rabat (Team La Sportiva Bojos) est 11 min plus loin, suivi d’un autre basque à la 31è place en la personne de Paul Iratzoquy (Team La Cordée) qui finit également 3è espoir. Chez les femmes, on peut signaler la 45è place au général (10è V1, 14è française) de Nathalie Coll (Trail Vernet aventure). Le trio de tête Eli Gordon Rodriguez (Team Segurartic Cataluna), Emelie Forsberg (Team Salomon) et Amandine Ferrato (Team Hoka) a été impressionnant !

 

21314594_1840366999324976_5967594650335710945_n
Mirassou & Iratzoquy (photo FB Iratzoquy)

 

CCC (101 km / 6100 m+) : la grosse performance de Nicolas Bouvier-Gaz

Cette année, toutes les épreuves de l’UTMB étaient de haut niveau, et ce fut aussi le cas de cette CCC. Il en avait fait l’objectif de l’année et nous avait confié dans l’oreille « A la CCC, top 5 ! » après sa 2è au 25 km du Marathon des Gabizos...

Nicolas Bouvier-Gaz a réalisé une grosse performance avec sa 7è place au général. Il confirme ainsi qu’il sait se réserver et être performant dans grands rendez-vous, comme sa 5è place l’an passé sur la Grande Course des Templiers.
Il a fait un départ prudent mais toujours attentif à ce qu’il se passait devant lui en rôdant autour de la 15è place. Puis ce fut la grosse remontée, pointant à la 4è place du général ! Ses prévisions étaient bonnes… Mais ses jambes ont beaucoup moins bien répondu par la suite. Le coureur du Team New Balance prend volontiers cette 7è place.
« Début de course assez sage puisque je suis 13è dans la première ascension (1500 +), je savais que jusqu’à Champex il fallait rester en dedans mais entre La Foully et Champex j’ai profité des parties plates pour bien relancer, à Champex je suis déjà remonté à la 7è place suite à la montée de 400+ qui amène au ravito. Les sensations sont bonnes, sur l’alpage de Bovine je suis bien remonté (4è), bien dans la course et je commence à me dire que je peux aller chercher un top 5. Sur le final en arrivant à Vallorcine je me trouve particulièrement marqué des jambes sur les parties descendantes mais les ascensions se passent bien, je perds quand même quelques places pour passer 7è à la Flégère, je donne tout dans la dernière descente pour garder ma place. Sinon, une arrivée grandiose à Chamonix, pleine d’émotion…Cette ambiance là on en la retrouve pas ailleurs ! Je suis satisfait de ma course, j’ai tout essayé pour aller chercher ce top 5 que je m’étais fixé, mais je n’ai pas de regrets ! »

 

21271292_707446686110885_7713063124792479809_n (1)

 

UTMB (171 km / 10 000 m+) : Le Grand d’Haène devance Kilian Jornet

Il fallait bien un grand d’Haène pour surpasser Kilian Jornet. Longtemps à 3 avec l’américain du Team Hoka Jim Walmsley et ses allures en accordéon, François d’Haène s’échappe au petit matin et prend de l’avance sur le coureur espagnol, pyrénéen lui aussi. Kilian Jornet tentera bien un retour sur la fin mais l’opiniâtre vigneron ne pouvait pas laisser échapper sa 3è victoire, après 2012 et 2014. 19h02 et 19h17 pour boucler un parcours finalement de 169 km et 9500 m+ (un peu modifié à cause de la météo).
« Tu fais quoi l’an prochain François ? » demande Kilian, qui a besoin de grands défis pour se motiver. Battre François en est un désormais. Beaucoup de respect entre ces grands champions. Le 3è est Tom Tollefson, l’américain du Team Hoka.

21192092_1648041481914863_8995032065868559627_n.jpg

Chez les féminines de la région (ex) Midi-Pyrénées, nous pouvons citer Véronique Lievin (Les Zinzins des coteaux, 31) qui est tout de même 3è française à la 43è place du classement féminin.

 

Mathieu, Run in Pyrénées

Un commentaire sur « Les belles performances des pyrénéens sur les épreuves de l’UTMB »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s