Nutrition et course à pied : série de vrai / faux

Sur Run in Pyrénées, vous pouvez retrouver régulièrement des articles concernant la nutrition du coureur à pied, grâce aux interventions de Salomé Caillau, notre partenaire nutritionniste et diététicienne.

Cette fois-ci, nous avons choisi de l’interroger sous forme de vrai / faux, avec l’explication dans la réponse qui suit. Voici donc une première série de 9 affirmations !

Il faut vraiment 5 fruits et légumes par jour pour une bonne alimentation

Vrai / Faux : 5 fruits et légumes par jour sont conseillés pour couvrir les besoins quotidiens en vitamines et minéraux mais il s’agit de 5 portions (80 à 100g). Ce slogan a été créé pour favoriser l’augmentation de la consommation de fruits légumes. Tous les fruits et légumes ne se valent pas, certains sont plus riches nutritionnellement que d’autres et ont tous des qualités différentes. Les légumes seront à privilégier et la variété aussi !

 

11204872_212453649118834_7177448851339221416_n - Copie

 

Les jus de fruits remplacent les fruits

 

Faux : Le jus de fruits, c’est du fruit, mais…
Tout dépend d’abord du type de jus de fruits (avec pulpe, sans pulpe, 100% pur jus, nectar, concentré). Il faudra privilégier le 100% pur jus.

Il y a moins de fibres, de vitamines et de minéraux dans les jus de fruits que les fruits entiers.

Les jus de fruits sont riches en eau, contiennent des vitamines et des minéraux ils participent à la variété de l’alimentation mais rien ne vaut un fruit entier.

 

Les produits laitiers ne sont pas digestes

Faux : tout dépend de la tolérance personnelle de chacun, soit du taux de lactases (enzymes qui digèrent le lactose) et de la perméabilité intestinale.

Certains produits laitiers sont plus digestes que d’autres pour les gens qui les tolèrent mal : fromages et yaourts grâce à leurs ferments lactiques qui prédigèrent le lactose.

Les produits laitiers restent un vaste sujet de controverses.

 

Certains légumes contiennent des féculents

Vrai. Les légumes secs (lentilles, pois chiches, haricot blanc, pois gourmands, etc…) font partie du groupe alimentaire : produits céréaliers et féculents. La pomme de terre et la patate douce également. Il s’agit comme les céréales de denrées qui contiennent de l’amidon (glucides complexes).

 

Il n’est pas utile de se ravitailler (liquide, solide) pour les épreuves de moins de 2h en conditions fraîches (10/12°C)

Faux : aucune raison de ne pas se ravitailler en conditions fraîches, au contraire, la dépense énergétique s’élève en conditions fraîches (basses températures).

Pour des efforts de plus d’1h, il faudra se ravitailler.

 

En s’entraînant à se ravitailler à l’entraînement, il ne peut rien arriver en course

Vrai : il faudra toujours tester une stratégie nutritionnelle à l’entraînement, jamais de nouveauté jour de la course. Il y aura ainsi beaucoup moins de risques de retrouver des problèmes digestifs pendant la course.

 

7TIMG_9549_ravitaillement course dix km neuilly recadree_site_grande

 

Courir peut faire grossir

Vrai / Faux : tout dépend de la personne. Certaines personnes vont se permettre de manger davantage car ils courent et prennent alors du poids car la balance dépense énergétique / apport énergétique est mal équilibrée.

Mais il n’y pas de raison de grossir en faisant de la course à pied sauf s’il y a une prise de masse musculaire importante (rare sur un sport d’endurance).

 

Le Coca, souvent présent lors des ravitaillements, peut avoir un effet bénéfique en course

Faux : aucun effet bénéfique avec le coca pendant une course sauf l’apport de sucres avec un index glycémique très haut mais qu’on retrouve dans d’autres collations bien plus intéressantes sur le plan nutritionnel.

Acidité, troubles digestifs, calorie vide (aucun intérêt nutritionnel), absence d’antioxydants et de sodium, seront au rendez-vous avec le coca.

 

P1040801

 

Les sportifs et sportives peuvent avoir la même alimentation

Vrai / Faux Le même schéma alimentaire oui mais pas les mêmes apports énergétiques (quantité). Il faut plutôt voir cela individuellement que par genre, morphologie, métabolisme, nombre d’entraînements, conditions climatiques / altitude, etc. sont des facteurs bien plus importants.

 

Voilà pour cette fois-ci. Si ça vous a intéressé, n’hésitez pas à partager ! Ce type d’article pourra revenir en cours d’année. Merci pour votre lecture !

 

3 commentaires sur « Nutrition et course à pied : série de vrai / faux »

  1. Bonjour,
    Concernant les jus de fruits, mis à part le fruit qu’on se presse, j’ai entendu à plusieurs reprises qu’il fallait éviter car il contient autant de sucre qu’un verre de soda…

    J'aime

    1. Alors c’est pour cela que je parle de jus de fruit 100% pur jus qui sera le mieux. L’idéal est bien sûr le jus pressé. Dans ces jus les sucres sont ceux naturellement présents dans les fruits… dans les sodas il s’agit de sucres ajoutés.
      L’équivalence d’une portion de fruits en jus correspond à 150ml.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s