France de course en Montagne : les Esclops ont pris leurs marques pour 2022 !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 241692446_4294663537254851_2260878012311071671_n.jpg

Les championnats de France de course en montagne ont eu lieu ce dimanche 12 septembre du côté de la station d’Ancelle (05). Une épreuve qui s’insère dans un calendrier compliqué (report, covid…) et qui faisait face tout près de là au Trail de Serre Che.
Cependant, la course a permis de voir un beau plateau du côté des favoris et des jeunes, et la couverture médiatique de Trails Endurance Mag a permis un suivi à distance. On peut regretter par contre que les résultats aient été mis en ligne tard dans l’après-midi.

Le club des Esclops d’Azun a fait le déplacement pour aller chercher des médailles, et pour prendre leurs marques pour l’édition 2022 dont ils seront organisateurs. Le bilan final a été réussi !

Le titre par équipe pour les cadets !

En tant que club formateur, Philippe Lanne le président ne pouvait qu’avoir les yeux brillants de fierté ! Il n’y a pas eu de médailles individuelles, mais une cohésion et un effort collectif de tous les instants. Les trois premiers marquaient des points pour le résultat en équipe, mais il a tenu à rappeler que chaque place pouvait rapporter des points ou en enlever à d’autres. La bagarre fut serrée, et à l’annonce de la victoire, la joie pouvait éclater au sein des verts !

les cadets, champions de France !

Ainsi, Antoine Lanne termine 5è. Un peu de regret de sa part, voyant qu’il n’avait pas réussi à être « dedans ». Un parcours roulant où il manquait forcément de la vitesse à des enfants de la montagne. Mathis Delmas très bon 6è juste derrière, et Jean Castaignède qui termine donc 10è : une place devant le clermontois. La médaille d’or est à eux pour 3s ! Louis Miqueu est 32è / 93.

Mathilde, tout près du but…!

Mathilde Sagnes, l’Esclops du Team Hoka, brillante au niveau national et international depuis de nombreuses années, termine 3è de la course élite féminine ! L’or à seulement 16s devant elle…

Le sentiment est mitigé quand on touche au haut niveau. Il y a tout d’abord une grande fierté car « Rentrer dans la boîte à des championnats de France Senior, j’y avais longtemps rêvé, je ne l’avais jamais fait ! », dit-elle. Bagarrer avec Blandine Lhirondel de si près (médaille d’or) et la grimpeuse Christel Dewalle (argent), c’est signe d’un grand talent. Des coureuses qu’elle admire.

Oui, mais voilà, avec l’OCC fin août (2è derrière Lhirondel), elle ne sait pas si elle avait récupéré. Du coup, la tête n’était peut être pas non plus prête à aller chercher le titre. Il était à portée en tout cas. Elle se fait d’abord lâcher, puis revient. Elle était sans doute la plus rapide sur les parties roulantes… Peut être pas sur les parties techniques, qu’elle doit encore travailler. Mais le potentiel est là, et ça peut faire mouche, on espère, pour une prochaine édition !

Photo Rémi Blomme, FFA

> Les filles aussi sont en bronze ! Puisqu’avec la 20è place de Perrine Abbadie, la 41è de Marie-Charlotte Iratzoquy, le concours de Justine Lanne (50è), Véronique Manaut (59è), et Marie Guillotin (73è), elles décrochent la 3è place !

A noter durant ce week-end que Nadège Servant termine 3è de la manche de Coupe du Monde de course en montagne à Canfranc (16 km) et qu’Olivia Magnone termine 2è de la version longue (45 km).

La grande course de Loïc Robert

On sait à quel point la catégorie homme est à la fois relevée et dense sur de nombreux coureurs. Un tracé sur lequel des coureurs rapides pouvaient avoir leur mot à dire.

Loïc Robert s’est débloqué avec ses performances récentes où il remporte la skyrace du Patou Trail, et un record impressionnant sur les Gabizos. Moins inhibé qu’avant, il a le potentiel pour bagarrer. Sur la première boucle, il pointe au delà de la 20è place. Les favoris mènent un train d’enfer. Mais sur la 2nde bosse, il commence à doubler du monde. Sur la portion légèrement technique en descente, il fait des miracles. Sur la ligne d’arrivée, il termine 7è et prend l’argent en espoir !

Devant lui à moins de 40s, Baptiste Fourmont (5è sur le 23 km du Mont Blanc), et derrière lui à 7s, Rémi Longchampt (5è sur la Montée du Nid d’Aigle). Les espoirs sont là !

Jan Margarit Solé, nouveau vert, prend la 16è (pour le champion d’Europe de skyrunning 2019, c’est pas mal !), Benoît Galand (nouveau vert également) est 21è, Jérôme Camacho 39è, Edgar Dumas 65è, Nicolas Apiou 86è, Franck Guillotin 178è. Les garçons sont en bronze par équipe !


N’oublions pas chez les jeunes la 37è place de Simon Toulouzet en junior, et les 83è et 88è place de Chloé Bon et Jeanne Lusinchi chez les cadettes.

RESULTATS


Rendez-vous pris pour 2022

Le rendez-vous est donc pris pour le 12 juin 2022 à Arrens-Marsous, où les Esclops d’Azun vont organiser les prochains championnats de France.

Avec l’expérience de 2018, où les France avaient été une réussite, et les participations aux autres championnats depuis comme celui d’Ancelle, l’envie est de proposer quelque chose encore meilleur pour tout le monde. Le parcours pourrait ressembler à celui de 2018, avec quelques retouches. Rien à voir avec le parcours de cette année : souvenez-vous des 11,4 km et des 900 m de dénivelé (13,6 km / 790 m+ cet week-end). Départ au coeur du village, singles, pâtures, variation de pente, descentes engagées…

Bref. On vous en dira plus ! Mais vous pouvez faire confiance aux Esclops… Ils seront A BLOC !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s