France de course en Montagne : les Esclops ont pris leurs marques pour 2022 !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 241692446_4294663537254851_2260878012311071671_n.jpg

Les championnats de France de course en montagne ont eu lieu ce dimanche 12 septembre du côté de la station d’Ancelle (05). Une épreuve qui s’insère dans un calendrier compliqué (report, covid…) et qui faisait face tout près de là au Trail de Serre Che.
Cependant, la course a permis de voir un beau plateau du côté des favoris et des jeunes, et la couverture médiatique de Trails Endurance Mag a permis un suivi à distance. On peut regretter par contre que les résultats aient été mis en ligne tard dans l’après-midi.

Le club des Esclops d’Azun a fait le déplacement pour aller chercher des médailles, et pour prendre leurs marques pour l’édition 2022 dont ils seront organisateurs. Le bilan final a été réussi !

Le titre par équipe pour les cadets !

En tant que club formateur, Philippe Lanne le président ne pouvait qu’avoir les yeux brillants de fierté ! Il n’y a pas eu de médailles individuelles, mais une cohésion et un effort collectif de tous les instants. Les trois premiers marquaient des points pour le résultat en équipe, mais il a tenu à rappeler que chaque place pouvait rapporter des points ou en enlever à d’autres. La bagarre fut serrée, et à l’annonce de la victoire, la joie pouvait éclater au sein des verts !

les cadets, champions de France !
Lire la suite « France de course en Montagne : les Esclops ont pris leurs marques pour 2022 ! »

Nadège Servant : à bloc avec les Esclops !

Les Esclops d’Azun, c’est une famille qui porte fièrement ses couleurs sur de très grands événements sur le territoire. Si de nombreux coureurs d’excellent niveau revêtissent le maillot vert, ce n’est pas pour rien.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est img_20200517_105627_21-copie.jpg

L’état d’esprit, l’émulation, la passion, voici quelques unes des raisons pour laquelle Nadège SERVANT a rejoint le club il y a un peu plus d’un an. Ces dernières saisons, la traileuse d’origine ariégeoise a performé jusqu’à faire partie des meilleurs françaises en course en montagne et trail court, jusqu’au format marathon. En témoignent sa 6è place aux derniers France de montagne, sa 5è place sur le Trail Ubaye Salomon, sa 3è place sur la Skyrhune 2019 ou encore la 7è aux France de trail court…

Zoom sur cette athlète souriante et performante, qui nous en dit plus sur son parcours, ses performances et son évolution au sein des Esclops.

Bonjour Nadège ! Début octobre, tu es allée avec les Esclops dans le Dévoluy pour les France de Montagne. L’équipe féminine ramène l’argent, toi aussi en M0, et une 6è place au général. On imagine quel week-end ça a du être pour toi et les filles ! Tu peux nous raconter ?

Un week-end « plaisir » qui a permis de se retrouver pour une compétition (et puis laquelle, enfin un championnat maintenu, merci à l’organisation !) où le club et les coureurs (coureuses) avaient un objectif commun. Objectif qui nous a permis de passer cette période de confinement loin des uns et des autres, où aller s’entraîner n’était pas si simple !

Nous étions logés non loin de la station de Superdévoluy, ce qui nous a permis de jongler avec la météo. Lors de la reconnaissance du samedi, nous avons pu profiter d’une éclaircie pour prendre des informations et emmagasiner de l’énergie en courant dans la neige, de voir des superbes paysages, de partager des moments ensemble à rigoler (j’adore ça) : du plaisir ! Envie de courir le lendemain ! Plus de questions dans la tête, de doute, de peur… Puis s’ensuit, un repas ensemble sur la station et un après-midi « relax » à discuter ensemble, marcher dans le petit village, lire, s’étirer…

Le jour de la course…une question cruciale se pose chez les « Esclops Girls » : short ou pas short ?? Il fait frais (de la gelée est présente), soleil pour l’instant (des nuages arrivent). Cette question nous a hanté jusqu’à 15 minutes avant le départ pour quelques-unes d’entre nous. Je décide de mettre le short (le corps se réchauffe et je commence à me connaître), quelques filles font du coup le même choix, nous mettons de l’huile sur nos jambes (mon petit rituel) et c’est parti pour le départ après quelques dernières accélérations.

Lire la suite « Nadège Servant : à bloc avec les Esclops ! »

France de 10 km à Canet : les jeunes montrent les crocs

Les championnats de France se sont déroulés ce dimanche 6 octobre à Canet-en-Roussillon (66). Un parcours plat sous forme de deux boucles, qui longeait le bord de mer. La météo était bonne puisque le vent est resté plutôt très léger alors que ça souffle plutôt fort ici d’habitude. La température était bonne, entre 13 et 17°C, même s’il a commencé à faire plus chaud vers 11h, départ de la course sénior hommes. Voilà pour le décor, avec les Pyrénées qui se jettent dans la mer à quelques kilomètres de là !

 

Cadet, juniors et masters

P1100993 - Copie.jpg
Pierre Bordeau et James Theuri à la lutte

On savait les juniors ou cadets capables de réaliser de bonnes performances, mais là ils ont épatés ! Dès le premier tour, ils sont quatre à se détacher. Que des jeunes aux côtés de James Theuri (41 ans, Sco Ste Margeurite Marseille). D’ailleurs, Pierre Bordeau (Bordeaux athlé) aura le dernier mot au sprint face à lui, réalisant un sacré chrono de Lire la suite « France de 10 km à Canet : les jeunes montrent les crocs »

Rétro : il y a 8 ans, les championnats de France de course en montagne à Tardets (64)

C’était il y a 8 ans en arrière, le 7 août 2011 à Tardets (64), au coeur de la Soule. 8 ans déjà, que le temps passe vite ! Je vous propose de revenir sur ce qu’il s’est passé ce jour-là, lors d’un championnat de France mémorable avec la pluie qui a rendu le terrain particulièrement difficile, et le souvenir encore vif des années après !

68593642_2365517113699189_5571517724825223168_n.jpg


 

A Tardets, la Madeleine se court encore en compétition pendant le Tour de la Soule. Elle a été il y a quelques années manche de Coupe de France de course en Montagne. En tout cas, la chapelle de la Madeleine, à 795 m d’altitude, se mérite, car la pente pour y grimper est raide, et la descente jusqu’à Tardets peut faire trembler les jambes des coureurs qui s’y engagent avec force.

Le parcours faisait environ 13 km et 900 m+ pour les hommes, deux montées et deux descentes principales. Ce jour-là, la pluie tombe et trempe tout le monde. Peu importe, on part léger, short d’athlétisme et maillot de club. Les chaussures de trail n’auront pas été d’une grande aide, car les sentiers sont boueux et glissants. C’est à celui qui tient le mieux sur ses jambes ! Mais tout le monde aura au moins deux ou trois glissades à son compteur. Il n’empêche, l’événement préparé par Jean-Marc Peillen, Vincent Etchebest et l’équipe du Xiberotarrak fut un grand moment.


 

Didier Zago roi sur ses terres

Vous l’avez compris, les conditions étaient bien particulières. Place donc aux coureurs les plus fous, notamment Lire la suite « Rétro : il y a 8 ans, les championnats de France de course en montagne à Tardets (64) »

Théo Détienne : la jeunesse flamboyante !

THÉO DÉTIENNE n’a que 20 ans. Ce jeune coureur venu des Pyrénées-Orientales est un talent brut. Il sait courir vite, très vite, que ce soit sur son terrain préféré en montagne, ou bien sur le plat (cross, route) qu’il utilise pour progresser. En général, ni une, ni deux, il se place devant dès le départ. Son allure est aérienne, il impressionne. Facile à reconnaître avec sa chevelure blonde, il est en train de signer des performances qui ne vont pas (ou plus) le faire passer inaperçu : champion de France de course en montagne junior à Arrens-Marsous et 2è junior aux France de KV à St-Lary (2018), il a ensuite été admirable aux France de cross court en terminant 15è (12 français, 4è espoir) et couru un impressionnant 30’20 aux 10 km de St Médard-en-Jalles (3è au bilan français sur cette discipline)…

Alors que j’ai croisé plusieurs fois Théo sur les courses pyrénéennes (France de Montagne, KV, Montcalm), l’ayant pour la dernière fois au micro de l’Argelès Nature Trail il y a un mois (20 km qu’il avait remporté), j’ai eu envie de vous le faire découvrir et il a accepté de se livrer à Run in Pyrénées. Hier, son talent a éclaté au niveau international, en terminant 2è de la SkyRace des Matheysins en Isère (28 km / 1900 m+) étape du circuit mondial (et français) de skyrunning.

 

41467975_1925731227729840_3987020906835738624_o - Copie
France KV 2018 – St-Lary   |   Xavier Billet

Le voici en interview, comme en vrai : rugissant en course et sur les podiums, abordable et calme au micro.

 

Salut Théo, merci de permettre aux lecteurs de te découvrir !

– Beaucoup te connaissent depuis l’été dernier, lors des championnats de France de course en montagne à Arrens-Marsous, où tu gagnes en junior. Peux-tu nous raconter comment tu as vécu cet événement, ta course, et puis ce titre ?

J’ai vécu cet événement comme quelque chose qui a marqué la première page, j’espère, d’une longue et belle aventure. Il s’agissait d’une course très rapide avec deux montées et deux descentes. Parti prudemment, je me suis échappé à la fin de la première montée pour continuer de creuser l’écart jusqu’au bout de la course. Ça a été pour moi une consécration, je ne m’y attendais absolument pas et cela a rendu ce titre d’autant plus beau que la surprise a été générale, même pour moi ! Ça a été l’élément déclencheur de la suite de la saison.

 

20180603_134353 - Copie
Champion de France junior de course en Montagne ! Arrens-Marsous (65)

– Depuis ce dimanche 19 mai, tu as réalisé une performance de très haut niveau en terminant 2nd de la SkyRace des Matheysins en Isère ! (28 km / 1900 m+ (Manche de coupe du Monde SkyRunning). Tout d’abord, un grand coup de chapeau… Fantastique performance ! Ta réaction sur ta course, le résultat que tu obtiens ?

60362152_2332816943405419_8270057719990321152_n
Photo FB Skyrunning

C’était une course de folie ! Mon objectif était de Lire la suite « Théo Détienne : la jeunesse flamboyante ! »