La Course des Étoiles renaît ce samedi 12 octobre

La renaissance

Cette nouveauté est en fait un retour. La renaissance d’une course qui a connu une première il y a 30 ans. Cette première est en fait une 7è édition d’une course qui fut mythique, et qui a toutes les chances de le redevenir.

cropped-affiche-2019-1-1-3 - Copie

Grâce aux forces réunies des « anciens » et de plusieurs organisateurs comme ceux du Bagnères Classic Trail, de la Caminade du Pic du Midi, du Monnépal entre autres, voici le retour de la Course des Étoiles. Et quel retour ! Puisque les dossards (700 répartis avec 430 solos et 92 équipes de trois) se sont écoulés en deux jours seulement. L’affiche, belle et scintillante, un parcours de toute beauté avec des points clés comme le Lac Bleu et le Pic du Midi, une date idéale au début de l’automne… Les organisateurs ne se sont pas trompés. La Course des Étoiles était désirée, elle est désormais très attendue !

image.jpg

 

A quoi s’attendre ?

Le parcours : départ et arrivée du stade Marcel Cazenave à Bagnères. Piste en cendrée, place, infrastructure, ceux qui auront déjà couru à la Réunion auront quelques souvenirs. Passage à la vierge du Bédat, Col du Couret, Pic de la Peyre, Passage au Chiroulet pour la montée au Lac Bleu, Lac Vert, col d’Aoube et de la Bonida, Pic du Midi, col d’Arizes, petit Monné… 70,5 km / 4850 m+

Des pourcentages Lire la suite « La Course des Étoiles renaît ce samedi 12 octobre »

Rétro : il y a 8 ans, les championnats de France de course en montagne à Tardets (64)

C’était il y a 8 ans en arrière, le 7 août 2011 à Tardets (64), au coeur de la Soule. 8 ans déjà, que le temps passe vite ! Je vous propose de revenir sur ce qu’il s’est passé ce jour-là, lors d’un championnat de France mémorable avec la pluie qui a rendu le terrain particulièrement difficile, et le souvenir encore vif des années après !

68593642_2365517113699189_5571517724825223168_n.jpg


 

A Tardets, la Madeleine se court encore en compétition pendant le Tour de la Soule. Elle a été il y a quelques années manche de Coupe de France de course en Montagne. En tout cas, la chapelle de la Madeleine, à 795 m d’altitude, se mérite, car la pente pour y grimper est raide, et la descente jusqu’à Tardets peut faire trembler les jambes des coureurs qui s’y engagent avec force.

Le parcours faisait environ 13 km et 900 m+ pour les hommes, deux montées et deux descentes principales. Ce jour-là, la pluie tombe et trempe tout le monde. Peu importe, on part léger, short d’athlétisme et maillot de club. Les chaussures de trail n’auront pas été d’une grande aide, car les sentiers sont boueux et glissants. C’est à celui qui tient le mieux sur ses jambes ! Mais tout le monde aura au moins deux ou trois glissades à son compteur. Il n’empêche, l’événement préparé par Jean-Marc Peillen, Vincent Etchebest et l’équipe du Xiberotarrak fut un grand moment.


 

Didier Zago roi sur ses terres

Vous l’avez compris, les conditions étaient bien particulières. Place donc aux coureurs les plus fous, notamment Lire la suite « Rétro : il y a 8 ans, les championnats de France de course en montagne à Tardets (64) »

Trail les Gabizos : une 5è arrosée et des champions épatants!

Dans la semaine précédent la course, c’était canicule. Des journées à 38°C, un « four » dès qu’on allait dehors. Quasi impossible de s’entraîner, si ce n’est le matin avant 10h. Dans les maisons, il fait 25 à 29°C… difficile à supporter ! Usant. Les traceurs des Esclops, notamment Daniel et Clément, étaient sur le massif des Gabizos en short / t-shirt. Et puis…

Le jeudi, on se rend bien compte que le temps est en train de changer. Les orages arrivent. De gros orages. Daniel prend la décision de modifier totalement le parcours. Ils vont aller du côté de Couraduque, du Pic de Bazès, et reprendre ensuite le tracé de la Tuque. Bien trop risqué de laisser des coureurs grimper à 2400 m par ce temps. La course est samedi. En si peu de temps, il faut tout réorganiser, parcours et équipes. Il faut que l’information passe. Pas de problème, c’est validé. La veille, c’est le déluge sur la route d’Arrens-Marsous ! Mais il est temps… Prêts pour un 5è Gabizos bien humide, mais passionnant !


 

Samedi matin, crachin. Quelques fois, ça s’arrête, avant de reprendre. Les coureurs savent ce qui les attend : une météo humide, et un terrain gras. Les 28,5 km / 1900 m+, qui semblent moins durs que la Gabizos Skyrace, ne vont pas être si simples. Certaines portions sont cassantes, les descentes glissantes, et si ce n’est en début de course et le passage entre les deux boucles, ça ne va pas être de la tarte.

 

67241576_10156262943216835_2587913045053276160_o - Copie.jpg

 

Avant le départ, je prend le temps de citer Yann Mondot, local de l’étape, deux fois vainqueur, Robin Juillaguet en invité, dans les meilleurs sur le territoire dans cet exercice, et puis bien entendu Blandine Lhirondel, « notre » championne du monde de trail, que l’on fait s’avancer car bien discrètement positionnée à l’intérieur du peloton. C’est parti !

Ensuite, place à la Tuque. Didier Zago, Lire la suite « Trail les Gabizos : une 5è arrosée et des champions épatants! »

Le soleil et les coureurs ont brillé sur le Montan’Aspe 2019 !

Quand vous arrivez en vallée d’Aspe au petit matin, il se dégage une atmosphère particulière… L’humidité se dégage des champs, tandis que le soleil commence à caresser les cimes environnantes. Il fait frais, sans plus, la nature se réveille en douceur alors que les coureurs ont un peu forcé leur nature au réveil.

P1100357.jpg

Il le faut, départ à 6h30 pour le 53 km. Mais bizarrement, on sent une envie de courir et d’aller voir si c’est beau plus haut. Bien sûr que c’est beau ! De tous les côtés, des sommets, des perspectives dans les vallées, ce coeur dessiné sur la montagne… Bref, si on veut oublier la douleur, il n’y a qu’à perdre son regard.

Et c’est utile : la douleur, il y en a ! Ça grimpe, on emprunte les sentiers de montagne que les vaches ont bien martelé qui plus est. Les descentes ne permettent pas le repos : il faut se concentrer, jusqu’au dernier moment.

Mais le soleil, une fois de plus, était de sortie, et ça simplifie tout ! Surtout quand il ne tape pas trop fort, et c’était le cas ce matin. Bien sûr, le mercure grimpe un peu par la suite, mais ceux qui ont couru il y a deux ans vous diront qu’il faisait bien bon à côté de l’autre fois !

 

Ducasse encore plus rapide, Irigoyen de Mendizabal pas loin du chrono de Pauly

P1100366Guillaume Ducasse n’a pas fait de détail. Il grimpe bien le Layens, et vite. Au ravitaillement à la salle de Bedous, ça ne traîne pas non plus. Je Lire la suite « Le soleil et les coureurs ont brillé sur le Montan’Aspe 2019 ! »

Montan’Aspe 2019 : ça approche !

Nous sommes maintenant à 10 jours de l’épreuve ! Chacun son objectif : celui d’être performant, celui d’en terminer dans les temps, et puis bien sûr avoir de bonnes jambes et se faire plaisir…

Des jambes il en faudra ! Qu’on soit clair avec vous : on démarre en vallée d’Aspe, on file vers les sommets ! Layens, Ourdinse, Bergout… Ça grimpe, c’est du sentier de montagne, quelques fois traversés par les animaux en pâturages. Mais ça vaut tellement le coup de s’élever…

Bref, un rappel des infos à connaître, et un coup d’oeil sur le plateau des coureurs ! Si vous n’êtes pas inscrits, il ne faut pas traîner !

=> INSCRIPTIONS
=> Revoir notre présentation détaillée

 

P1070729 - Copie

 

HORAIRES

Tous les départs et les arrivées se feront de la salle polyvalente de Bedous :

  • 53 km départ à 6h30 (3 pts Itra)
  • 29 km départ à 9h30 (2 pts Itra)
  • Rando départ à 9h40
  • 13 km départ à 10h30

> Dotations pour les courses

Pour les premiers, ça devrait se jouer entre Lire la suite « Montan’Aspe 2019 : ça approche ! »