Le soleil et les coureurs ont brillé sur le Montan’Aspe 2019 !

Quand vous arrivez en vallée d’Aspe au petit matin, il se dégage une atmosphère particulière… L’humidité se dégage des champs, tandis que le soleil commence à caresser les cimes environnantes. Il fait frais, sans plus, la nature se réveille en douceur alors que les coureurs ont un peu forcé leur nature au réveil.

P1100357.jpg

Il le faut, départ à 6h30 pour le 53 km. Mais bizarrement, on sent une envie de courir et d’aller voir si c’est beau plus haut. Bien sûr que c’est beau ! De tous les côtés, des sommets, des perspectives dans les vallées, ce coeur dessiné sur la montagne… Bref, si on veut oublier la douleur, il n’y a qu’à perdre son regard.

Et c’est utile : la douleur, il y en a ! Ça grimpe, on emprunte les sentiers de montagne que les vaches ont bien martelé qui plus est. Les descentes ne permettent pas le repos : il faut se concentrer, jusqu’au dernier moment.

Mais le soleil, une fois de plus, était de sortie, et ça simplifie tout ! Surtout quand il ne tape pas trop fort, et c’était le cas ce matin. Bien sûr, le mercure grimpe un peu par la suite, mais ceux qui ont couru il y a deux ans vous diront qu’il faisait bien bon à côté de l’autre fois !

 

Ducasse encore plus rapide, Irigoyen de Mendizabal pas loin du chrono de Pauly

P1100366Guillaume Ducasse n’a pas fait de détail. Il grimpe bien le Layens, et vite. Au ravitaillement à la salle de Bedous, ça ne traîne pas non plus. Je Lire la suite « Le soleil et les coureurs ont brillé sur le Montan’Aspe 2019 ! »

Montan’Aspe 2019 : ça approche !

Nous sommes maintenant à 10 jours de l’épreuve ! Chacun son objectif : celui d’être performant, celui d’en terminer dans les temps, et puis bien sûr avoir de bonnes jambes et se faire plaisir…

Des jambes il en faudra ! Qu’on soit clair avec vous : on démarre en vallée d’Aspe, on file vers les sommets ! Layens, Ourdinse, Bergout… Ça grimpe, c’est du sentier de montagne, quelques fois traversés par les animaux en pâturages. Mais ça vaut tellement le coup de s’élever…

Bref, un rappel des infos à connaître, et un coup d’oeil sur le plateau des coureurs ! Si vous n’êtes pas inscrits, il ne faut pas traîner !

=> INSCRIPTIONS
=> Revoir notre présentation détaillée

 

P1070729 - Copie

 

HORAIRES

Tous les départs et les arrivées se feront de la salle polyvalente de Bedous :

  • 53 km départ à 6h30 (3 pts Itra)
  • 29 km départ à 9h30 (2 pts Itra)
  • Rando départ à 9h40
  • 13 km départ à 10h30

> Dotations pour les courses

Pour les premiers, ça devrait se jouer entre Lire la suite « Montan’Aspe 2019 : ça approche ! »

Repousser ses limites : Jean-Christophe Holzerny et Jocelyne Pauly témoignent

Jeudi 14 février au Lycée Théophile Gautier à Tarbes, le triathlète Jean-Christophe Holzerny et la traileuse Jocelyne Pauly ont tenu une conférence avec pour thème « repousser ses limites ». Ces deux athlètes d’endurance, professeurs de philosophie (Holzerny) et d’éducation physique (Pauly), étaient parfaitement à-même de témoigner de leur expérience devant des élèves du lycée et des personnes présentes, qui n’ont pas manqué de leur poser des questions.

Cette conférence s’est tenue dans le cadre de Génération 2024 (JO de Paris) et du Lycée ouvert à la cité.

Jean-Christophe Holzerny (JCH) a eu un passé de haut niveau en natation avant de courir et se mettre au triathlon. Il s’est qualifié à l’Iron Man d’Hawaï (13 octobre 2018) et y a établi son record en 9h24 (40-45 ans).

Jocelyne Pauly (JP) était handballeuse avant de fonder une famille puis se mettre à courir il y a 12 ans. Passée par la route, elle s’est ensuite mise au trail où elle a réalisé ses plus belles performances en terminant 3è de l’UTMB puis de remporter le Grand Raid de la Réunion.

 

20190214_182536 - Copie

 

JCH a souligné d’ailleurs qu’on ne repoussait pas ses limites (mentales, physiques voir éthiques) mais Lire la suite « Repousser ses limites : Jean-Christophe Holzerny et Jocelyne Pauly témoignent »

Montan’Aspe 2019 : c’est le moment de s’inscrire ! [présentation et infos]

Et si c’était le moment de s’offrir une belle course pour 2019 ? Du côté de la Vallée d’Aspe (64), on a ce qu’il vous faut !

Rendez-vous pour la 8è édition du Montan’Aspe le samedi 8 juin 2019 !

Le village de Bedous vous attend au pied des montagnes, des sentiers et une pente parfois difficiles vous attendent, mais vos efforts seront récompensés par des points de vue magnifiques.

 

P1070695 - Copie

 

[ INSCRIPTIONS : dès maintenant avec PB-Organisation ]
[ SITE INTERNET : MONTAN’ASPE ]

 

P1070760 - CopieSituée dans les Pyrénées Atlantiques au coeur du Parc National des Pyrénées, la vallée d’Aspe, ouvert sur les montagnes, est un lieu privilégié pour la pratique du trail !

Il ne faudra pas en sous estimer la difficulté des tracés, quelle que soit la distance choisie. Le dénivelé est important, le terrain est bien technique par endroits, et ce même si l’organisation Montan’Aspe fait l’effort de faucher l’intégralité du parcours pour une meilleure lisibilité des sentiers et vous offrir de bonnes conditions de course. Suivant le parcours, il vous faudra gravir 1, 2 ou 3 sommets : le soum du Layens, le pic Teulère et le Bergout via le Cap de Lacoste. Le point culminant se situant à 1625 mètres d’altitude.

Ps : c’est une course Trail Runner Foundation et une attention particulière est portée sur l’environnement. Il faudra prévoir son gobelet !

 

PARCOURS

53 km / 3500 m+ [ piste noire – 3 pts ITRA ]
Départ 6h30 salle polyvalente de Bedous

Un départ roulant sur 2,5 km sur chemins près du gave, puis Lire la suite « Montan’Aspe 2019 : c’est le moment de s’inscrire ! [présentation et infos] »

Le KV – Kilomètre Vertical : une discipline à part (2) – Témoignages d’Adrien Perret et d’Axelle Mollaret

Dans le précédent article, on vous présentait cette discipline si particulière, entre description, explications et avis d’un passionné à travers les réactions de Thomas.

[ relire la première partie ]

Et puis on s’est dit que les témoignages de deux acteurs majeurs de la discipline en France et dans le monde, s’ils voulaient bien nous répondre, seraient sans aucun doute très éclairants ! A vous d’en juger… Puisqu’ils nous ont répondu très gentiment ! On les remercie vraiment pour cette disponibilité !

Avec tout d’abord Adrien PERRET, athlète de haut niveau ambassadeur Hoka, entraîneur, record en 32’04 au KV, 3è / 4è / 2è des France de KV 2015 – 2016 – 2017.

Et puis ensuite Axelle MOLLARET, athlète de haut niveau et skieuse alpiniste de l’équipe de France avec plusieurs titres mondiaux, 3è en 2016 et 2nde en 2017 des France de montagne, vice championne de France de KV 2016, qui a battu récemment le record du monde du KV en 34’36.

 

Adrien PERRET

– Adrien, tu fais partie des meilleurs français en KV, avec un record en 32’04. Finalement, tu n’es pas si loin que ça du record du monde (28’53, Philip Götsch en 2017)… ou alors penses-tu qu’il y a un gouffre ?

Effectivement ce n’est que 3′ mais en faisant un ratio c’est assez énorme ! Le gouffre est énorme et pour tous les gars qui sont spécialisés là dedans le temps paraît stratosphérique ! 1′ de mieux que Urban c’est dingue. Pour arriver à des chronos comme ça il faut être en bonne condition au bon moment et surtout être audacieux, faire le pari de partir sur les bases d’un record pour peut être imploser avant la fin et finir dans les choux… Après, les records sont faits pour être battus comme on dit !

 

41328274_2149423811974238_5548884088988893184_o
Adrien Perret aux France de St-Lary | Romain Turbiez

– Tu es encore jeune : penses-tu à améliorer ton record, et si oui, combien aimerais-tu aller chercher ?

Ce serait frustrant de se dire que je n’améliorerai jamais mon chrono, je suis sûrement Lire la suite « Le KV – Kilomètre Vertical : une discipline à part (2) – Témoignages d’Adrien Perret et d’Axelle Mollaret »