Endurance 65 : un club en bon chemin

Le club d’Endurance 65, près de Lourdes dans les Hautes-Pyrénées, fait son bonhomme de chemin. Ils sont aujourd’hui 90 à adhérer à l’idée qu’a eu Alain Aubrion il y a quelques années. Je lui ai posé ces quelques questions pour Run in Pyrénées dans le but de connaître la genèse de son groupe, qu’il chapeaute avec sa femme Géraldine, et sa philosophie.

 

logo2-0

 

– Alain, tu es aujourd’hui coach et dirigeant du club Endurance 65. Mais avant ça tu as eu une carrière de coureur, que tout le monde ne connaît pas forcément. Peux-tu nous refaire ta carrière avec quelques résultats et records significatifs ?

 Je suis et j’ai été éclectique c’est le moins que l’on puisse dire, car j’ai tout couru (et gagné) du cross au marathon en passant par les 10 km, semi, trail court et long et duathlon. J’ai également participé à quatre reprises au Marathon des Sables (meilleure perf’ : 12è en 2005). Il me manquait juste le 100 km route mais ce sera chose faite en fin d’année à… Millau ! Côté stats : 60 victoires, 100 podiums, 1h07’35 sur semi et 2h28’38 sur marathon.

– Comment en es-tu venu, ensuite, à organiser des courses… puis à devenir dirigeant ?

J’ai commencé au sein de l’UAL en étant simple bénévole au 15 km de Lourdes il y a quelques décennies… Puis toujours dans ce club, j’ai successivement créé la Montée du Pic du Jer (avec Pierre Pomès), le cross de Lourdes et enfin dernièrement la Corrida de Lourdes (projet que j’avais dans mes cartons depuis de nombreuses années). En parallèle j’ai travaillé pour un équipementier sportif en organisant des courses et des séminaires à travers la France. 
Revenu au pays, suite à un séjour professionnel en Corse, je me devais d’organiser une course dans la vallée où j’habite. Ce sera cette année à Omex la 5è édition de la Nocturne du Béout (450 partants).
Côté dirigeant, j’ai fait mes armes toujours avec l’UAL en étant secrétaire et en « débutant » comme coach. J’ai ensuite quitté cette structure et je me suis reposé « associativement » pendant un an. Mais l’associatif est mon moteur et cela m’a rattrapé. Poussé par quelques personnes j’ai crée ma propre structure, Endurance 65, qui compte désormais 90 adhérents.
p1060400
– Tu es aidé pour cela de ta femme Géraldine, qui a été aussi une super athlète (même si ce n’est pas fini !). Peux-tu nous dire un mot à ce sujet ?
 
L’histoire sportive de Géraldine mérite un almanach du sport à elle seule ! Alors en résumé : championne de France sur 60m haies en salle (minimes), meilleure perf sur 400 m haies  en junior, Equipe de France de triathlon et de duathlon (5è aux championnats du monde junior), vainqueur du Marathon des Sables… Des victoires sur des courses : GRP, Course des Refuges, Crètes d’Espelette, les Citadelles, les Gypaètes, Lourdes-Tarbes, la Méridienne etc… Après les derniers cross (qu’elle détestait gamine) elle s’est mise en tête de faire un retour sur la piste. Sans elle, impossible pour moi d’organiser des courses : je suis pris sur le terrain et elle maîtrise l’administratif et la logistique ravitaillement. Un binôme rôdé !

« Le club aujourd’hui ? 50 inscrits au Festival des Templiers en Octobre 2017 sur 10 épreuves, cela nous résume bien… »

– Vous avez donc un passé riche d’expérience pour tenir ce club. Quelle a été son évolution depuis le début et où en est-il aujourd’hui ?
Endurance 65 a débuté avec une bande de 7/8 copains sur un parking de supermarché de Lourdes le vendredi soir. Il aurait pu en rester là, mais au bout de 4 mois on était déjà 20. Au bout de 6 mois, à l’Assemblée Générale de rentrée 2015, on était 50… Je me suis adapté au modèle, exit le parking du vendredi soir, il fallait se structurer. Maintenant nous avons 3 séances clé dans la semaine (mercredi / vendredi / dimanche). On ne privilégie ni l’élitisme ni le loisir, chacun peut trouver son compte chez nous. Les séances sont adaptées pour que chacun progresse à son niveau. L’effet moteur est évident quand on voit 30 à 40 runners parfois, sous la pluie et le froid, faire 25′ de côtes !
Le club aujourd’hui ? 50 inscrits au Festival des Templiers en Octobre 2017 sur 10 épreuves, cela nous résume bien…
13100893_1605965959719659_6776265204285453182_n
– Une passion qui prend du temps et qui occasionne des contraintes. Comment gérez-vous tout ça entre vous et vous faites-vous aider ?
C’est vrai que je porte le projet depuis le début mais j’essaye de déléguer un maximum. Pas mal de coureurs prennent en compte les sorties du dimanche lorsque je suis absent. Pour le fractionné du mercredi par ex, c’est plus difficile mais j’y travaille. Côté administratif, nous sommes une association simple, sans affiliation fédérale, sans subvention, nous fonctionnons avec notre cotisation à 60€/an. Pas facile mais nous sommes libres.
p1070879
« L’état d’esprit reste malgré tout celui du parking des débuts, et ça c’est réellement ma plus grande fierté personnelle »
 
– Vous êtes-vous fixé des objectifs particuliers avec ce club cette année ? Et dans les prochaines années…?
p1070844Comme cité plus haut le projet « Templiers » a pris une ampleur incroyable. Renseignement pris, aucun club de France n’a jamais présenté autant d’athlètes, nous en sommes fier. Nous avons un projet de début de saison avec le Trail du Baretous où nous serons également en nombre. 30% de l’effectif est féminin et ces dames, qui sont parmi les plus assidues aux entraînements, s’investissent particulièrement dans notre structure. Chacun a son mot à dire dans notre assos’ et on étudie les propositions des uns et des autres, qui sait où nous irons en 2018 ?!
– Un dernier mot pour les lecteurs de Run in Pyrénées ? 
L’état d’esprit reste malgré tout celui du parking des débuts, et ça c’est réellement ma plus grande fierté personnelle et je veille au grain. Et longue vie à Run in Pyrénées !

Un commentaire sur « Endurance 65 : un club en bon chemin »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s