Pyrénées Personal Training : trois athlètes de Paul Boussemart témoignent

Nous vous avions présenté Paul Boussemart et son activité de coaching il y a à peu près un an. Depuis d’ailleurs, Paul est devenu un des partenaires de Run in Pyrénées ! Je l’ai croisé à plusieurs reprises et voit régulièrement ses athlètes.

Remise en forme, préparation pour des objectifs personnels, à visée de performance, découverte : quel que soit son public, il s’adapte au coureur. Quoi de mieux que de demander aux coureurs comment ça se passe en collaborant avec lui ? Deux femmes, un homme, voici donc le témoignage et le ressenti de chacun d’entre eux : Emeline Oudet, Renaud Doby, Céline Pocq-Talrich.


• Comment avez vous connu / découvert Paul ?

Emeline

Nous nous sommes rencontrés en 2014, lors de mon arrivée à Pau. J’ai alors intégré le « team Kayakinpy », un groupe d’athlètes kayakistes de haut niveau dont il était le préparateur physique depuis quelques années. Il s’est donc occupé de ma préparation physique lors des saisons de kayak jusqu’en 2017. J’ai basculé sur une pratique plus intensive du trail depuis 2 ans. Fin d’année dernière, après avoir été coachée à distance par Jérôme Vaglio (Alpha Training), j’avais besoin d’un encadrement sur place. Il m’a paru naturel de solliciter Paul, qui me connaissait depuis quelques années.

P1100446 - Copie
Emeline remporte le 29 km du Montan’Aspe

Renaud

Paul a accompagné certains athlètes de l’équipe de France en préparation physique et moi je suis un ancien kayakiste des équipes de France U23. Je l’ai donc rencontré dans ce contexte. Puis certains kayakistes en pré-retraite se sont tournés vers le trail avec le soutien de Paul mais surtout avec réussite. En arrivant sur Pau en septembre dernier, je me suis donc tourné naturellement vers lui pour optimiser ma pratique. C’était la première fois que je m’accordais les compétences d’un préparateur pour la course à pied.

Céline

J’ai découvert Paul en 2018 lors de l’inauguration à Jurançon de l’espace Kayak, il proposait un atelier découverte du cross training ça m’a plu et je me suis inscrite. J’ai pu découvrir qu’il proposait une partie coaching course à pied.

 

• Qu’est ce qui vous convient bien dans sa façon d’entraîner ?

Emeline

Paul me connait. Je lui fais confiance pour cette raison mais aussi parce qu’il a une expérience professionnelle grâce au suivi d’athlète s de haut niveau depuis quelques années maintenant. Il s’est formé au DU trail cette année à Font Romeu, c’est un bagage en plus. Ça lui a permis de me concocter parfois de nouvelles formes de séances spécifiques assez sympas, afin de travailler sur la vitesse ascensionnelle par exemple. De plus, ses antécédents de coureur et triathlète de longues distances lui permettent d’anticiper et de comprendre des situations et/ou problématiques que je peux rencontrer au quotidien ou en course.

Un des avantages c’est qu’il est à proximité, toujours disponible même en déplacement. On peut le contacter dès que l’on a un doute, une question… il est très à l’écoute. La planification d’une saison, les courses, le plan d’entrainement… c’est avant tout des échanges entre les envies et les capacités (physiques, mentales, temps). Il adapte au jour le jour les séances si besoin. Je trouve ça très important de mettre en avant les envies car le sport, même de « haut niveau » reste un plaisir. Si cet aspect disparaît même dans la recherche de performance, je ne vois pas d’intérêt à le pratiquer…

Que ce soit dans les échanges, lors des séances, Paul est toujours positif, encourageant, ça donne confiance dans les moments de doute ou de fatigue. A l’inverse, il sait aussi mettre « des stops » quand il le faut, je m’explique : il me canalise. En effet, j’ai tendance à « déborder de motivation », comme il le dit lui même, tendance à vouloir en faire trop, comme beaucoup d’autres coureurs je pense. Il temporise dès que c’est nécessaire et n’hésite pas à me le dire.

Renaud

Je suis un autodidacte, très à l’écoute de mes sensations mais surtout très têtu. Paul m’a bien cerné et il propose un subtil mélange entre la théorie de l’entrainement en course à pied, son expérience et la mienne. Il n’essaie pas de m’imposer une recette mais il s’adapte à moi, mes contraintes, mes envies.

Lors de nos échanges formels ou informels après une fine analyse des résultats en course, aux tests et des sensations, nous élaborons conjointement les stratégies et les axes de travail pour les blocs suivants. Le top c’est qu’il est toujours disponible pour faire évoluer les projets. Cette capacité d’adaptation est pour moi un gage de qualité. Cerise sur le gâteau, il a bien compris que moi j’aime faire des bornes en montagne et intègre donc parfaitement cette spécificité dans l’entrainement. Comme par exemple quand je lui ai dit que deux semaines avant le GRP 220 je souhaitais faire la traversée des Pyrénées à vélo 5 jours… 760km… 17400 m+…18 cols.

68881788_10219785802972678_2638934885707808768_n
Arrivée triomphante sur le GRP 220 km pour Renaud | Photo JP Lapeyrade

Céline

Au début du plan d’entrainement, ensemble on définit le ou les objectifs à atteindre. Il prend en compte les différents paramètres et s’adapte pour l’établir, pour que cela soit en adéquation avec ma vie professionnelle et familiale et c’est bien précieux. Je reçois le planning le lundi, il est toujours disponible si j’ai des questions.

 

  • Qu’est ce qui a changé dans votre manière (ou vision de l’entraînement) de vous entraîner ?

Emeline

Depuis que l’on a commencé le suivi en trail, qui est très différent du kayak (sport porté), j’ai appris que « le mieux est l’ennemi du bien ». C’est une des phrases qu’il me répète souvent. C’est comme un leitmotiv quand j’aurais tendance à vouloir me rajouter une séance qui n’est pas au programme… J’ai donc appris à lui faire davantage confiance, en respectant les phases de repos.

Renaud

Je ne suis pas originaire de la CAP, j’ai d’ailleurs jamais était bon dans mes jeunes années en course à pied. J’avais donc tout à construire quand je me suis mis à courir il y a 4 ans. Paul m’a permis de franchir un cap cette année en m’apportant son expérience dans cette discipline avec des séances très spécifiques CAP : sur du travail de rythme du travail au seuil, du travail en côte … les indispensables pour parfaire son bagage physique, de la technique CAP : du travail de foulée, du placement, du relâchement… tout le cocktail du bon coureur en ultra… de la tactique de course : gestion de l’effort, nutrition, pacing, matériel …tout ce que nous voyons pas sur les images mais qui te permettent de survivre à un 220 km et 12 500 m+ !

Ma façon de m’entraîner a donc changé mais pas ma vision de l’entrainement. Avec Paul nous sommes sur la même philosophie même si nous n’apportons pas la même importance à toutes les dimensions de la performance. Et je pense que c’est d’ailleurs l’une des raisons de ma bonne saison.

Céline

53212930_964520693741183_8185354329188728832_nJ’ai toujours couru seule, ce qui me manquait c’était un plan d’entraînement pour progresser, c’est vrai que sur internet on peut en trouver, mais ça ne me correspond pas. Les clubs c’est à heure fixe, c’est plus contraignant. J’ai besoin d’échanges et surtout je me laisse porter concernant la construction du plan d’entrainement, c’est son métier, Paul a
les connaissances et les compétences. Pour moi c’est un contrat moral, même s’il y a un peu de fatigue, je dois faire ma séance. J’ai une satisfaction des résultats obtenus par le programme.

 

• Êtes vous satisfaits des résultats obtenus ?

Emeline

OUI ! Le début du suivi a été compliqué par une blessure à l’automne. Il a su s’adapter pendant les 2 mois où la course à pied n’était pas autorisée. J’ai pu continuer de progresser sur des séances d’endurance mais aussi d’intensité en vélo, ski, natation, gainage… grâce à son plan d’entrainement.

J’ai donc pu prendre le départ des courses à partir de fin mai avec le trail de Campan
15 km 2è F, le Montan’aspe 29 km début juin 1ère F, 90 km du Mont Blanc fin juin
15è F, et enfin le 120 km du Grand Raid des Pyrénées fin août, 2è F.

Au delà des résultats en terme de chrono et de place, je suis très satisfaite d’avoir pu prendre le départ de ces belles courses et revenir à un niveau où je peux me faire plaisir sur les sentiers, c’est là le principal !

Renaud

C’est de très loin ma meilleure saison. Une belle 9è place sur la très relevée ultra race à Annecy (115 km 7000 m+), une victoire sur la XT01 (165 km 6000 m+) et une victoire sur l’objectif principal de la saison le GRP 220 (220 km , 12500 m+)

Au delà des classements, la grosse satisfaction c’est que j’ai couru toutes les courses de manière intelligente et sur le registre souhaité. A chaque fois j’arrivais avec un pic de forme deux semaines avant les échéances (j’espère revoir ça pour la dernière échéance de la saison (rire). J’ai toujours couru plus vite que le prévisionnel et j’ai pris énormément de plaisir sur chaque course. C’est bien ça le principal ! L’autre grosse satisfaction c’est que sur un sport aussi traumatisant que la CAP, je n’ai eu que très peu de pépins (une entorse) et je suis en bonne santé. Ah non en fait c’est ça le principal ! (rire)/ Je sais donc déjà que je préparerai 2020 et notamment La Diagonale des Fous avec Paul.

Céline

Oui, en avril j’ai fait mon premier marathon, au départ l’objectif était 4h, et petit challenge supplémentaire à l’approche du marathon…de le terminer en moins de 4h. Et c’est ce que j’ai fait au marathon d’Albi en 3h57. A ce jour je me prépare pour 3 semi marathons avant la fin de l’année objectif 1h45.

Pour 2020 je fais le marathon de Paris. Je tiens à remercier très chaleureusement Paul pour sa bienveillance, ses bons conseils et son professionnalisme.

 

Pyrénées Personal Training sur Run in Pyrénées

Pyrénées Personal Training sur Facebook

50324519_939889446204308_6427463586901131264_o

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s