Test chaussettes Sierra Reflect & Run Recycled, de La Chaussette de France

La Chaussette de France,

Comme son nom l’indique, est conçue et fabriquée en France, et plus précisément à Troyes dans l’Aube, depuis quasiment 60 ans. J’ai découvert avec vous cette marque en début d’année, avec un test qui a été possible grâce à l’AGENCE EPIC, que je remercie !

Fabriqué en France, on ne peut qu’y être sensible, mais encore faut-il que ça soit validé par un test terrain : qualité technique, efficacité promise, durée de vie… En tout cas, les produits du premier test sont toujours en état et continuent de tourner parmi les nombreux entraînements faits depuis. Il est à préciser que je cours une moyenne de 5 entraînements par semaine, quel que soit le terrain. Et il y a de quoi bien varier ici, entre la route, les chemins de campagnes, les sous-bois, et la montagne pas loin.

Voici donc les modèles SIERRA REFLECT, et RUN RECYCLED. D’autres gammes comprennent aussi le trek, la rando, et plus largement les sport d’hiver, ville, etc…

Taille : tout d’abord, dire que sur ces deux modèles, la pointure 44 convient dans leur échelle pour la taille 44/46. On peut avoir l’habitude de prendre un cran en dessous, car les produits s’étirent, mais là, c’est tout bon, pas de matière en plus en bout de pied. L’échelle de taille La Chaussette de France à utiliser est juste


SIERRA REFLECT

Composition : 48% polyamide, 31% coton, 13% lyocell, 4% élasthanne, 2% fil réfléchissant, 1% résine, 1% polyester. (à voir selon la fiche du site)

La Sierra Reflect est annoncée comme un modèle « performance », donc avec matière plutôt fine et légèreté. Avec sur ce modèle, en plus, cet atout (?) réfléchissant. Ok. Comme à chaque modèle, ce que l’on peut remarquer, c’est le détail des empiècements sur toutes les zones du pied.

Lire la suite « Test chaussettes Sierra Reflect & Run Recycled, de La Chaussette de France »

Quelques idées de séances à faire quand on n’a qu’une heure de temps

Quand on n’a qu’une heure, on peut parfois manquer d’idée ou de motivation. Que peut-on faire avec une seule heure devant soi ? Est-ce que ça vaut vraiment le coup ? On va tenter de vous apporter quelques idées et les explications qui vont avec. Une heure, c’est un timing tout à fait raisonnable pour bien bosser ! Alors, pendant votre heure réglementée du confinement, pendant votre pause au travail ou pour placer une séance « vite fait, bien fait », voici quelques pistes !

Une heure bien construite

Ce n’est pas parce que l’on n’a qu’une heure, qu’il faut oublier de bien s’échauffer et de bien récupérer. Évidemment, le temps est court. Mais négliger l’échauffement augmente les risques de blessures et ne permet pas de réaliser une bonne séance, avec de bonnes sensations.

Le but de l’échauffement, c’est de permettre au corps de monter en température. Un sang plus chaud devient plus fluide, il circule plus facilement, les muscles et les tendons plus chauds s’étirent et se contractent mieux, on gagne en efficacité, on se blesse moins.
La récupération permet de faire redescendre progressivement le coeur et d’évacuer les déchets musculaires avec une activité moins intense. On fait revenir au calme ses fonctions, on s’apaise.

BREF ! C’est court, mais si on respecte :

  • 20 min de footing, dont les 5 dernières un peu plus actives + 5 min avec quelques mouvements pour se décoincer et faire quelques gammes (flexions, montées de genoux, mouvements du tronc…) et quatre accélérations
  • 5 min de footing de récupération, retour au calme…

Ça laisse 30 min pour faire une belle séance ! On va donc vous donner quelques idées.

Photo Guillaume Meignier | Maël Alric

Une heure, une séance
Lire la suite « Quelques idées de séances à faire quand on n’a qu’une heure de temps »

Notre sport dans le dur…

Le sport en général est dans le dur. Et la course à pied avec. Les événements sont limités, les protocoles dans les manifestations sont sévères (et décourageants), les salles de sports ferment, les clubs perdent les licenciés et sont fragilisés.

Les choix politiques face au virus sont tels, que le sport, qui pourrait être le premier rempart face à la maladie, est relégué en seconde ou troisième division. Le ministère est faiblement considéré. Il y a plus de 30% de pertes de licenciés dans certains clubs. On apprend aussi que les enfants ont perdu 25% de leurs capacités physiques en 40 ans. Les championnats de France d’athlétisme cadets-juniors (qui auraient du avoir lieu dans l’Essonne, où le virus circule activement selon le gouvernement) sont annulés… Malgré le protocole strict appliqué, et avec un des publics les moins à risques.

Lire la suite « Notre sport dans le dur… »

Test Isostar Gel Energy Booster, Fruit Energy et test BlackRoll Mini

Plusieurs tests en un cette fois-ci car ces produits demandent une petite utilisation et qu’ils ont été fournis grâce à l’agence Bernascom que l’on remercie !

 

Isostar

Isostar est une marque très connue de nutrition sportive, présente depuis plus de 40 ans sur le terrain. Marque française située dans le Tarn, à Revel près du Lac de St Ferréol.

Gel Energy Booster

Un gel tout ce qu’il y a de plus classique quant à l’utilisation (pack de 5). Avec une particularité sur ceux testés : la caféine.

Petit bouchon facilement ouvrable, pas si facilement refermable en plein effort. Cela dit, il est à consommer en entier. Bonne fluidité en bouche, c’est donc plus facilement assimilable. Le goût n’est pas écoeurant, il est sucré, il est préconisé de boire un peu d’eau avec pour atténue la concentration et la soif. Mais bon, si vous en prenez au moment d’un réel besoin (dans mon cas) il ne m’a pas provoqué le besoin de boire.

Côté efficacité, je dirai Lire la suite « Test Isostar Gel Energy Booster, Fruit Energy et test BlackRoll Mini »

Les dernières recommandations sanitaires de la FFA pour l’organisation des courses

Les temps sont durs pour les organisateurs et tous ceux qui travaillent autour des courses et des événements. On n’oublie pas également l’impact sur le tourisme et l’économie locale qu’ils contribuent à faire marcher.

Mais il faut savoir s’adapter. Tout d’abord, il faut le pouvoir matériellement et humainement. La logistique et la configuration de chaque course sont différentes de l’une à l’autre. Quand on le peut et qu’on le veut, l’organisation doit faire face à l’administration et aux contraintes sanitaires.

La FFA a publié il y a peu le « GUIDE DE RECOMMANDATIONS SANITAIRES POUR L’ORGANISATION DES COURSES ET LA LUTTE CONTRE LA PROPAGATION DU VIRUS COVID-19 »

 

ffa

 

D’une manière générale

Gestes barrières, distanciation physique, sens de circulation, signalétique, marquage, désinfection… tout le monde aura compris ces principes que l’on voit partout dans les différentes configurations du quotidien.

Notez que les inscriptions et la présentation des documents doivent se faire par internet, pas sur place. Il faudra être vigilent sur le sens de circulation et files d’attente. Des bénévoles seront vigilants sur la gestion du flux des coureurs. (ps :n’arrivez pas au dernier moment…)

 

Pour ce qui est de la course

Lire la suite « Les dernières recommandations sanitaires de la FFA pour l’organisation des courses »