Entretien avec Erik Clavery avant sa tentative de record pour la traversée des Pyrénées

La Traversée des Pyrénées, c’est 868 km pour 55 000 m de dénivelé positif. Le record de cette traversée appartient depuis 2018 à Thierry Corbarieu (ariégeois), en 12 jours et 10 heures.
Le 5 juillet prochain, à 18h au départ de Banyuls (66) Erik Clavery (résidant à Nantes) tentera d’améliorer le record de cette traversée, peut-être en 10 jours, à l’arrivée de l’autre côté, à Hendaye (64). Il empruntera le GR10 d’est en ouest.

78237742_3005343682828648_5392142766509654016_oAprès une belle carrière en triathlon, Erik est devenu champion du monde de trail en 2011. Avec des victoires à la TransMartinique ou à la SaintéLyon, des podiums sur le Marathon des Sables au Pérou, au Lavaredo Ultra Trail, des places de 4è au Grand Raid de la Réunion ou de 5è aux Templiers et au Marathon des Sables, il est depuis longtemps parmi les meilleurs français et même mondiaux.
L’endurance, c’est son truc. En 2018, il est champion de France des 24h (course à pied, épreuve FFA). En octobre 2019, après avoir mené la course, il termine 4è des championnats du Monde (Albi) et s’approprie le record de France avec 272 km 217 !

Nous avons contacté le champion par téléphone pour échanger sur tous les aspects que revêt cet événement. Lire la suite « Entretien avec Erik Clavery avant sa tentative de record pour la traversée des Pyrénées »

La réalité de l’entraînement trail

Le succès du trail n’est plus à démontrer depuis une dizaine d’année, et encore plus depuis 5 ans. Les compétitions ont du succès, la communication y a son importance, les gros événements marchent, le tourisme et l’économie locale y trouvent leur compte, et les coureurs aussi !

S’aligner sur un trail de montagne, sur un ultra, ou simplement se faire plaisir en nature, ce n’est pas anodin. Là où un entraînement 10 km et semi prend entre 45 min et 1h30 dans l’ensemble, faire une sortie d’entraînement trail peut prendre plusieurs heures. Le TEMPS est bien sûr central dans notre démarche d’entraînement.

 

20200530_063921 - Copie

 

Et comme les distances longues et le dénivelé plus ou moins important y sont bien souvent associés, pas question de Lire la suite « La réalité de l’entraînement trail »

L’entraînement bi-quotidien : à tester dans son programme

Bien sûr, courir deux fois dans une journée demande de l’organisation. Mais quand on peut occasionnellement le faire, il y a un vrai intérêt sportif et une vraie efficacité dans l’entraînement.

Cependant, il ne faut pas faire n’importe quoi. Parlons-en pour évacuer la question.

  • insérer du bi-quotidien dans son programme quand on court moins de 4 fois / semaine. 
  • faire un bi-quotidien en début de préparation
  • placer un entraînement très dur la veille ou le lendemain
  • sur ces deux entraînements, faire deux fois le même type de séance / d’effort
  • placer un bi-quotidien en semaine de compétition…

 

45414770_2175568532693865_5117745251657711616_n - Copie

 

L’entraînement bi-quotidien est idéal à caler une fois dans une semaine où l’on s’entraîne entre 4 et 7 fois. Il permet Lire la suite « L’entraînement bi-quotidien : à tester dans son programme »

Athlé, trail, route : quelques séances clés à placer dans son entraînement

A partir du demi-fond et en course de durée, l’effort est éminemment cardio-respiratoire. La plupart des séances aérobies sont nécessaires pour développer notre moteur et progresser. Mais il est nécessaire de cibler certains efforts car chaque distance et chaque discipline comportent des spécificités. Il y a donc des « séances-clés » à programmer dans son entraînement : nous allons en faire un tour par discipline, tout en sachant qu’elles ne servent que d’exemples, et que la diversité des séances est conseillée.


Piste

Pour ne pas nous éparpiller, le 1500 m et le 5000 m sur piste

1500 m

Épreuve de demi-fond où on mixe qualité aérobie et résistance lactique. Le coureur de 1500 m est aussi sur les cross court l’hiver, par exemple, et présente une bonne capacité cardio. Mais les séances sur piste sont les principales et les plus importantes, avec un volume entre 1000 et 2000 m sur ses séances.

> Séance clé : 4 x 400 m à 120 / 130% de Vma (récup 4′, semi-active, c’est à dire avec un peu de marche pour oxygéner correctement). Attention aux montées lactiques !

5000 m 

Le 5000 m demande de courir à environ 96% de Vma. On peut bosser sur des pourcentages supérieurs à Vma en dessous des fractions de 500 m, et travailler à allure spécifique 5 km au-delà, bien que ce ne soit pas une généralité.

> Séance clé : 2 séries de 6 x 300 m à 105% (récupération 100 m dans le virage, 50s / 1 min pour un coureur régulier.

p1070844


Cross

3599_10208428758020320_8962144765359187092_nLe cross long demande le même Lire la suite « Athlé, trail, route : quelques séances clés à placer dans son entraînement »

Test produits nutrition Myprotein : chlorelle, graines de chia et protéine

Aucun a priori ni aucun test sur cette marque avant. C’est donc une découverte. Merci à l’Agence Epic pour le test Myprotein.

La chlorelle, les graines de chia ou la protéine sont des compléments alimentaires. Ils ne sont pas là pour rattraper un équilibre nutritionnel défaillant, mais peuvent avoir leur utilité pour le « compléter », concernant notamment l’activité physique régulière et de compétition, qui demandent des besoins plus importants. Comme je m’entraîne 5 fois par semaine et que je suis en période compétition, ça pouvait coller.

> Pour vous donner des informations en supplément des fiches produits (bien détaillées), j’ai sollicité l’avis d’une naturopathe.

La marque Myprotein vient d’Angleterre, fondée en 2004, et leader en Europe dans son secteur. L’entreprise produit tout elle-même et teste ses produits. Le choix est très large… En savoir plus.

 

Chlorelle (Vegan et naturel)

11147236-5078921076583889La chlorelle est une voisine de la spiruline, qui est plus connue. Ce sont des « super-aliments » qui contiennent beaucoup de vitamines et de minéraux, les rendant très riches. Habitué de la spiruline en période d’entraînement soutenu, voici ce que je peux en dire.

Le format tablette est bien sûr très pratique, par rapport à la poudre. Un verre d’eau au moment des repas, et hop. Le format de sachet fraîcheur refermable est un bon point. La quantité de 250 gr est suffisante pour faire une cure sur un/deux mois. Pour ma part, une tablette ou comprimé au moment des repas (3/jour) me suffit. La taille du comprimé est le même que celui de ma spiruline habituelle.

En terme d’effet, Lire la suite « Test produits nutrition Myprotein : chlorelle, graines de chia et protéine »