Théo Détienne : la jeunesse flamboyante !

THÉO DÉTIENNE n’a que 20 ans. Ce jeune coureur venu des Pyrénées-Orientales est un talent brut. Il sait courir vite, très vite, que ce soit sur son terrain préféré en montagne, ou bien sur le plat (cross, route) qu’il utilise pour progresser. En général, ni une, ni deux, il se place devant dès le départ. Son allure est aérienne, il impressionne. Facile à reconnaître avec sa chevelure blonde, il est en train de signer des performances qui ne vont pas (ou plus) le faire passer inaperçu : champion de France de course en montagne junior à Arrens-Marsous et 2è junior aux France de KV à St-Lary (2018), il a ensuite été admirable aux France de cross court en terminant 15è (12 français, 4è espoir) et couru un impressionnant 30’20 aux 10 km de St Médard-en-Jalles (3è au bilan français sur cette discipline)…

Alors que j’ai croisé plusieurs fois Théo sur les courses pyrénéennes (France de Montagne, KV, Montcalm), l’ayant pour la dernière fois au micro de l’Argelès Nature Trail il y a un mois (20 km qu’il avait remporté), j’ai eu envie de vous le faire découvrir et il a accepté de se livrer à Run in Pyrénées. Hier, son talent a éclaté au niveau international, en terminant 2è de la SkyRace des Matheysins en Isère (28 km / 1900 m+) étape du circuit mondial (et français) de skyrunning.

 

41467975_1925731227729840_3987020906835738624_o - Copie
France KV 2018 – St-Lary   |   Xavier Billet

Le voici en interview, comme en vrai : rugissant en course et sur les podiums, abordable et calme au micro.

 

Salut Théo, merci de permettre aux lecteurs de te découvrir !

– Beaucoup te connaissent depuis l’été dernier, lors des championnats de France de course en montagne à Arrens-Marsous, où tu gagnes en junior. Peux-tu nous raconter comment tu as vécu cet événement, ta course, et puis ce titre ?

J’ai vécu cet événement comme quelque chose qui a marqué la première page, j’espère, d’une longue et belle aventure. Il s’agissait d’une course très rapide avec deux montées et deux descentes. Parti prudemment, je me suis échappé à la fin de la première montée pour continuer de creuser l’écart jusqu’au bout de la course. Ça a été pour moi une consécration, je ne m’y attendais absolument pas et cela a rendu ce titre d’autant plus beau que la surprise a été générale, même pour moi ! Ça a été l’élément déclencheur de la suite de la saison.

 

20180603_134353 - Copie
Champion de France junior de course en Montagne ! Arrens-Marsous (65)

– Depuis ce dimanche 19 mai, tu as réalisé une performance de très haut niveau en terminant 2nd de la SkyRace des Matheysins en Isère ! (28 km / 1900 m+ (Manche de coupe du Monde SkyRunning). Tout d’abord, un grand coup de chapeau… Fantastique performance ! Ta réaction sur ta course, le résultat que tu obtiens ?

60362152_2332816943405419_8270057719990321152_n
Photo FB Skyrunning

C’était une course de folie ! Mon objectif était de Lire la suite « Théo Détienne : la jeunesse flamboyante ! »

Entraînement : savoir s’adapter

S’adapter, c’est quelque part tout l’art de l’entraînement, toute l’intelligence dont doit faire preuve (pour lui) le coureur.

Qu’il soit coureur de haut niveau ou amateur, l’athlète doit aussi bien adapter son entraînement à son quotidien et ses contraintes, que l’entraînement doit être adapté au coureur et ses caractéristiques. Si le même schéma devait être donné à tous les coureurs et devait faire fi des toutes ces variantes, on irait vite dans le mur.

 

40474657_864544723738781_8207514036858781696_n

 

Plan d’entraînement : oui, avec de la souplesse

Il ne s’agit pas de devenir une danseuse étoile. Mais dans le cadre nécessaire d’un plan d’entraînement, il faut que ce qui est prévu puisse être modifiable. En cas de progrès, bien sûr, dans ce cas on ré-adapte qualité et quantité.
En cas de fatigue ou de maladie, le coureur prend du retard, et en fonction de la durée ou de la gravité, il peut même régresser. Il est hors de question de continuer sur la même voie. On révise son plan, et en aucun cas il faut reprendre où il s’est arrêté. Même s’il a l’impression d’être guéri ou de se sentir bien. Un coureur non expérimenté peut se tromper là-dessus, et un habitué peut vouloir se bluffer… ça ne marche pas !

Même quand tout va bien, il y a les imprévus du quotidien. Une séance peut sauter, on fait moins de qualité et de volume que ce qui était prévu dans la semaine. Attention là aussi à ne pas Lire la suite « Entraînement : savoir s’adapter »

Courir à Pau : belle participation pour ce 10 km désormais officiel

Proposer une course officielle n’est jamais évident car elle implique quelques adaptations au règlement que préconise la FFA.

A Pau, l’ASM a sans doute bien fait de proposer un 10 km officiel car il en manquait dans les environs, le plus proche et de cette envergure, c’est la Méridienne à Ibos début novembre. Et au final les compétiteurs étaient au rendez-vous, puisqu’on compte 627 classés, avec également 40 équipes relais (2 x 5 km) et 67 marcheurs.

Pour ceux qui ont réalisé le temps de qualification pour les France de 10 km (6 octobre à Canet en Roussillon – 66), cela fait 67 qualifiés :

  • 2 espoirs garçons
  • 5 séniors F et 16 séniors H
  • 6 masters 1 F et 11 masters 1 H
  • 4 masters 2 F et 8 masters 2 H
  • 4 masters 3 F et 8 masters 3 H
  • 3 masters 4 H

(minima France sur 10 km)

 

P1090522 (1024x768) - Copie

 

La course : Lasserre et Chapeau devant

On craignait de voir Lire la suite « Courir à Pau : belle participation pour ce 10 km désormais officiel »

Le 10 km en forme en Occitanie

A l’occasion des corridas de fin d’année, les coureurs sur route s’en donnent à coeur joie en participant aux courses officielles, relevées et denses, qui permettent aux athlètes d’aller chercher le chrono. En France comme à Houilles, ou en Espagne comme à Barcelone, quelques jolies performances et records personnels sont à signaler sur 10 km (hors-stade) pour les coureurs d’Occitanie et de Nouvelle-Aquitaine.

Petit retour sur ces quelques performances qui nous ont fait pencher sur le bilan 2018 !

 

Dimanche 30 décembre pour la Corrida de Houilles (IAAF Silver Label) Julien Wanders le franco-suisse a attiré la lumière avec sa belle victoire et son record d’Europe en 27’25. Les français Jimmy Gressier (28’13) et Florian Carvalho (28’25) réalisent d’excellentes performances et rentrent dans le top 4 et le top 12 du bilan tous temps français.

Le toulousain du Satuc Djilali BEDRANI est 15è de cette course en 29’08, record personnel ! Cette perf’ aurait été le record de l’ancienne région Midi-Pyrénées, détenu depuis 1993 par Abdi Jama (29’32 à Angers). Meilleure performance Occitanie 2018.

En 30’07, record personnel pour Bastien Augusto de KM 42 (St Just le Martel, 87). C’est le 2è du bilan de Nouvelle-Aquitaine en 2018.

Guillaume Girma (CA Balma, 31) record personnel en 31’16 (juste devant |au classement| Hellen Obiri 31’13 victorieuse chez les femmes). Belle performance pour celui qui a connu deux fois l’équipe de France en course en montagne.

> RÉSULTATS

 

_H4I2108 - Copie.jpg
Photo : Albums site organisation

Lundi 31 décembre à la Cursa Del Nassos à Barcelone, de belles choses également.

David GOSSE (CA Balma) termine Lire la suite « Le 10 km en forme en Occitanie »

10 km Méridienne 2018 : Kevin Lasserre signe un doublé, Laura Vignot pour une première

Les 10 km, qui plus est officiels, sont assez peu nombreux par rapport à l’offre des compétitions hors-stade. Pourtant au vu du succès de cette Méridienne (on approche les 600 participants course et marche), ce type d’épreuve intéresse encore beaucoup de monde !

Ce matin à Ibos (65), un bien beau soleil sur la plaine et sur les Pyrénées ! Température fraîche, pas de vent ou si peu, il fallait sortir le chrono ce matin !

 

P1070054 - Copie
Photo : Sophie Campet
Côté course

Kevin Lasserre (ASM Pau) était pressé. C’est lui qui met déjà mettre le feu aux poudres au premier kilomètre. Kevin Martins (Oloron) suit, avec Valentin Rouvier (Pau) et Mathieu Dorgans (TPA), des coureurs qui se confrontent régulièrement toute l’année, et qui savent donc à quoi s’en tenir. Mais Lasserre Lire la suite « 10 km Méridienne 2018 : Kevin Lasserre signe un doublé, Laura Vignot pour une première »