Traversée des Pyrénées : passage d’Erik Clavery, entre Arrens-Marsous et Gourette

Erik Clavery est parti dimanche dernier (5 juillet) depuis Banyuls (66). Nous l’avions appelé quelques semaines avant sa tentative de record de la Traversée des Pyrénées (revoir l’article)

Ce dimanche 12 juillet, il est parti d’Estaing. Nous l’attendons avec quelques coureurs à Arrens-Marsous, dont Philippe Lanne, président des Esclops d’Azun, club organisateur du trail des Gabizos et des France de montagne 2018. A partir de là, nous serons une quinzaine à le suivre. Dans ce mini peloton, entre autre : Patrick Bringer, 3è en 2011 et 2015 des mondiaux de trail. Champion de France 2015 et vice-champion 2018 (ex triathlète de haut niveau).

Avec Daniel Lanne à la tête de ce groupe, nous avons fait 12,5 km et 1250 m+ environ (moins en descente).

P1110863

 

Démarrage difficile, puis un rythme soutenu

Quand nous le retrouvons à Arrens vers 7h, au niveau du pont en pierre, il Lire la suite « Traversée des Pyrénées : passage d’Erik Clavery, entre Arrens-Marsous et Gourette »

Entretien avec Erik Clavery avant sa tentative de record pour la traversée des Pyrénées

La Traversée des Pyrénées, c’est 868 km pour 55 000 m de dénivelé positif. Le record de cette traversée appartient depuis 2018 à Thierry Corbarieu (ariégeois), en 12 jours et 10 heures.
Le 5 juillet prochain, à 18h au départ de Banyuls (66) Erik Clavery (résidant à Nantes) tentera d’améliorer le record de cette traversée, peut-être en 10 jours, à l’arrivée de l’autre côté, à Hendaye (64). Il empruntera le GR10 d’est en ouest.

78237742_3005343682828648_5392142766509654016_oAprès une belle carrière en triathlon, Erik est devenu champion du monde de trail en 2011. Avec des victoires à la TransMartinique ou à la SaintéLyon, des podiums sur le Marathon des Sables au Pérou, au Lavaredo Ultra Trail, des places de 4è au Grand Raid de la Réunion ou de 5è aux Templiers et au Marathon des Sables, il est depuis longtemps parmi les meilleurs français et même mondiaux.
L’endurance, c’est son truc. En 2018, il est champion de France des 24h (course à pied, épreuve FFA). En octobre 2019, après avoir mené la course, il termine 4è des championnats du Monde (Albi) et s’approprie le record de France avec 272 km 217 !

Nous avons contacté le champion par téléphone pour échanger sur tous les aspects que revêt cet événement. Lire la suite « Entretien avec Erik Clavery avant sa tentative de record pour la traversée des Pyrénées »

Le KV – Kilomètre Vertical : une discipline à part (1)

Le KV, une discipline vraiment particulière, que tout le monde n’ose pas tenter, comme on pourrait le faire pour un format course en montagne, un trail, même très long… Et pourtant ça ne fait que monter, non ? 1000 m positifs, beaucoup de personnes les passent en course, en continu ou pas. Tout comme un 800 m sur piste… Mais c’est un effort intense, et la pente se raidit parfois sévèrement.

Nous allons donc vous parler de cette discipline et tenter de la décrypter, avec les interventions d’un passionné, Thomas, dans ce premier article, puis de deux témoignages « exceptionnels » dans un deuxième article ! Restez connectés, ou mieux : abonnez-vous aux nouveaux articles en cliquant sur la colonne de droite « Prêt…feu…partez ! »

 

DSC01239
Pente forte mais beau décor !
C’est quoi un KV ?

Selon la FFA, le Kilomètre Vertical est : « course de montagne se déroulant sur un dénivelé de 1000 mètres plus ou moins 15%, selon le plus court chemin possible, sur une distance de 5,5 km maximum » (voir article réglementation).

En général, les tracés de KV font entre 2,5 km et 4,5 km de long, même si on en trouve des plus courts. Ils utilisent des pistes ou sentiers déjà existants, ou bien partent droit dans les pâtures. Au besoin, s’il y a trop de végétation, sur des endroits « oubliés », l’organisation passe faire un petit « nettoyage ». Les départs se font de manière échelonnée (toutes les 15 / 20 / 30s) et c’est donc le chrono qui compte. Mais Lire la suite « Le KV – Kilomètre Vertical : une discipline à part (1) »

L’exploit est-il encore possible ?

En sport, et bien sûr en course à pied, plus on avance dans le temps, et plus on est censé atteindre les limites humaines. Du moins, on s’en rapproche, forcément. Et même si « les limites sont faites pour être dépassées », elles le seront moins franchement, à coups de secondes ou de centièmes…

De plus, le record étant la limite la plus haute de la performance, quand il est battu, on se demande s’il l’a été par un homme ou une femme plus entraîné, mieux préparé et qui a fait attention à un maximum de paramètres pour dépasser la précédente marque… Ou bien s’il a triché pour y parvenir.

Du coup, à chaque « nouvelle marque », le spectre du dopage revient. Le record étant déjà quelque chose d’extraordinaire, touchant ou dépassant les limites, peut-on valider, sans scepticisme, toute performance nouvelle les dépassant ? L’exploit est-il encore possible, a-t-il encore sa place ?

 

C’est une vraie question car en même temps que l’homme progresse et qu’il acquiert plus de connaissances pour s’entraîner et préparer une performance, le doute augmente lui aussi. Comment battre une performance qui était déjà bluffante ? En athlétisme, on sait que les records des années 80 en particulier chez les femmes sont entachés par des politiques de dopage à grande échelle, notamment en Europe de l’Est. Malgré de nombreuses certitudes, ces records n’ont pas été revus. Aujourd’hui, les kenyans et éthiopiens sont aussi dans le collimateur depuis des révélations et des athlètes suspendus. Finie la légende du coureur qui partait et qui revenait en courant à l’école, développant depuis son plus jeune âge des aptitudes sur les plateaux d’altitude. La course à pied comme ascenseur social et motivation, tirant les performances vers le haut…

 

usain-bolt-200-record - Copie.jpg
Photos : J.Saragossa, EPA, Le FIgaro

Au vu des derniers résultats, Lire la suite « L’exploit est-il encore possible ? »

10 km la Méridienne et semi-marathon Lourdes-Tarbes : les classiques approchent !

La fin de l’année est propice à des envies de chrono, des objectifs qu’on ne peut pas placer en plein été. L’automne, la saison est idéale pour tenter de reprendre de la vitesse et de battre ses records !

D’abord, le 5 novembre prochain, le 10 km FFA La Méridienne à Ibos (près de Tarbes, 65), et deux semaines après, le 19 novembre, le semi-marathon Lourdes-Tarbes !

Alors, que ce soit pour battre votre record ou tenter de reprendre de la vitesse après votre saison de trail, c’est le moment. Surtout qu’il reste assez peu de courses sur route et assez peu de moments pour courir et trouver une émulation sur route qui permet d’atteindre ses objectifs… Autrement dit : c’est le moment !

 

10 km La Méridienne (5 novembre)

> INSCRIPTIONS

Le 10 km est validé par la FFA pour obtenir une qualification aux championnats de France de la discipline, dont voici les minimas. Il part depuis le parking du centre commercial Leclerc et arrive au même endroit. La voie est large et le parcours rapide, ne comportant aucun virage serré, il est très circulant. Seule petite difficulté : un faux plat entre le 3è et 4è km pour passer un pont. La plupart du temps, il y a vue sur les Pyrénées.

 

DSC05323 (1024x768)

 

Le départ Lire la suite « 10 km la Méridienne et semi-marathon Lourdes-Tarbes : les classiques approchent ! »