Mon top 3 des produits Beez’nergy de Ballot-Flurin

Beezbergy, vous connaissez ?

BEEZNERGY, c’est la gamme « sport » de Ballot-Flurin. La marque des produits issus de la ruche, dont le siège est à Maubourguet (65). Je suis ravi d’avoir pu la tester sur ma saison sportive : c’est bio, c’est local, respectueux de l’environnement. J’ai pu avoir des produits de manière plus élargie que sur la gamme sport, mais j’avais envie de vous parler de trois produits qui m’ont vraiment beaucoup plu et qui m’ont été très utile. Ce sont des produits coups de coeur, mais je saurai vous rendre un avis objectif sur ce que j’ai moi-même constaté sur mon utilisation.

Beeznergy Gel Endurance

A retrouver ICI

Une préférence par rapport au Gel Fast, par rapport à son goût, avec l’ajout de menthe poivrée qui adoucit et laisse une impression de frais. Quand c’est agréable, on valide mieux ! Les deux passent très bien à ce niveau-là, bien que pour certain le goût sucré soit prononcé. Je conseille bien sûr de boire un peu d’eau dans la foulée. Cela dit, pas de bond de la glycémie dans le sens où les sucres sont naturels, notamment le miel ou le sirop d’agave.

Les compositions des deux produits diffèrent légèrement. Ce ne sont pas tout à fait les mêmes miels, les mêmes propolis, et les proportions sont légèrement différentes. Le Fast va avoir une touche de guarana et de caféine pour une stimulation plus directe.

Dans tous les cas, au goût, le Gel Endurance est top. Il donne envie d’y revenir. Et en terme d’efficacité, vous avez compris celui qu’il faut choisir pour un effet plus rapide, et l’autre pour un apport plus lent. Il n’y a pas besoin de s’en gaver beaucoup pour une sortie de 1h30 à 3h. Une dose dans la fiole réutilisable suffit. Par contre, je vous conseille de bien la remplir, pour en avoir suffisamment. Petit inconvénient : le fond de la fiole n’est pas simple à finir, il en reste toujours un peu au fond, il faut appuyer jusqu’au bout et aspirer fort pour la vider. Point positif : réutilisable donc, et la fiole transparente permet de contrôler ce qu’il reste !

Lire la suite « Mon top 3 des produits Beez’nergy de Ballot-Flurin »

Spirup : leur actualité et nouveautés pour 2022 !

2022 : on ne sait pas à quoi va ressembler cette année. On sort un peu du covid, une autre crise se met en place… Dans tous les cas, on ne s’arrêtera pas de courir, car c’est notre liberté et notre bien-être.

On poursuit avec notre partenaire Spirup, avec qui nous entretenons une excellente entente, mais surtout avec qui nous avons des échanges réguliers sur leur produit qu’est cette spiruline, cultivée dans les Pyrénées Atlantiques, près de Pau à Buros (64). Nous étions déjà consommateurs avant de les rencontrer, mais désormais totalement convaincu par leur spiruline cultivée en local, avec le respect du produit pour en conserver toutes ses propriétés.

Voici quelques questions que nous leur adressons pour vous faire connaître leurs projets et leur actualité pour 2022 !

Plus bas : la nouveauté 2022 ! EN LIGNE ICI

SPIRUP

Salut les garçons ! C’est quoi l’actualité de votre spiruline ? Que se passe-t-il à la ferme en ce moment, dans les bassins…?

En hiver, la spiruline ne se reproduit pas. Il ne fait pas assez chaud pour elle, vu qu’on a choisi de ne pas chauffer son environnement par souci écologique. Elle est donc présente dans les bassins mais en dormance. Les beaux jours arrivent, elle va se réveiller bientôt ! La saison des récoltes va donc reprendre sous peu.

On a profité des mois d’hiver pour faire des aménagements, pour les visites à la ferme et travailler dans de meilleures conditions. On travaille aussi beaucoup la communication, pour continuer à faire connaître la spiruline et les choix que nous avons faits pour proposer un produit de qualité qui conserve tous ses bienfaits.

Lire la suite « Spirup : leur actualité et nouveautés pour 2022 ! »

Nos voeux 2021 et nos espoirs

2021, année plus colorée ?


BONNE ANNÉE A TOUS


Au delà de voeux très formels et très généraux, on va espérer pour tous un meilleur horizon, jusqu’auquel nous serons libres d’aller. La santé, la vie, c’est le mouvement, entre deux moments calmes. C’est le partage entre quelques moments solos. Espérons retrouver tout cela ! Et un équilibre dans notre quotidien.


Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est p1040908-774x800-1.jpg

Ce qu’il faut essayer, c’est promouvoir le sport, essayer d’entraîner avec nous autant de monde que possible pour se bouger. Nous sommes devenus des coureurs pour pouvoir survivre il y a des millions d’années : il sera nécessaire de retrouver un peu de cela pour ne pas éteindre notre instinct, qui nous sauvera sans doute. Les jeunes ont perdu beaucoup de capacités physiques : la technologie nous apporte beaucoup mais nous enlève aussi. Nous ne prenons plus le temps ! Il faut se ré-approprier notre temps, et l’espace autour de nous. Non pas en le bétonnant mais en le parcourant.

Lire la suite « Nos voeux 2021 et nos espoirs »

RMC Sport Show : la ministre défend les choix du gouvernement quant à la pratique sportive

Roxana MARACINEANU était invitée dimanche 22 novembre du RMC Sport Show sur RMC. Celle qui est, précisément, « Ministre déléguée auprès du ministre de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports, chargée des Sports », a défendu les décisions prises par l’état et le fait de faire participer tout le monde, y compris les sportifs, à l’effort collectif. Au grand désarroi des fédérations et clubs, elle répond que le sport n’est pas oublié et que les aides de l’état à hauteur de 100 millions d’euros sont là pour le prouver. Quant au sport santé, à tous ces sportifs amateurs, et au bien-être social psychologique et social qu’apporte le sport, elle dit être consciente de la réalité de la pratique du sport et des sportifs.

Voici l’essentiel des échanges que vous pouvez retrouver plus bas dans le lien vers le podcast de l’émission.

En bleu, ma réaction quant aux propos tenus.

« Est ce que vous vous dites pas quand même que ce kilomètre c’est quand même très restrictif pour faire du sport ? »

  • Eh ben bizarrement, dans le bois à côté duquel j’habite, je vois beaucoup plus de monde qu’avant […] j’ai jamais vu autant de monde faire du sport.

« Et alors, qu’est ce que vous en déduisez ? »

  • Eh ben que ce confinement il a du bon, il a du bon pour l’activité physique, parce que du coup on a plus de temps, et on a tendance aussi à passer plus de temps en famille, à s’occuper de ses enfants, et c’est sûr que le sport et l’activité physique c’est quelque chose qui rassemble, donc c’est très bien pour mon secteur en tout cas.

Réaction Run in Pyrénées : le confinement a un effet délétère sur les capacités physiques. L’heure « autorisée » est proprement insuffisante pour s’aérer, pour se maintenir en bonne santé physique et psychique. On est plus assis et inactif, plus plongés devant les écrans, en détresse psychologique, en stress quant à la répression possible, au manque de considération et de perspectives.

« Pour les habitués, ceux qui font du sport régulièrement, du vélo […] vous comprenez qu’ils soient agacés par cette règle du kilomètre ? »

Lire la suite « RMC Sport Show : la ministre défend les choix du gouvernement quant à la pratique sportive »

Notre sport dans le dur…

Le sport en général est dans le dur. Et la course à pied avec. Les événements sont limités, les protocoles dans les manifestations sont sévères (et décourageants), les salles de sports ferment, les clubs perdent les licenciés et sont fragilisés.

Les choix politiques face au virus sont tels, que le sport, qui pourrait être le premier rempart face à la maladie, est relégué en seconde ou troisième division. Le ministère est faiblement considéré. Il y a plus de 30% de pertes de licenciés dans certains clubs. On apprend aussi que les enfants ont perdu 25% de leurs capacités physiques en 40 ans. Les championnats de France d’athlétisme cadets-juniors (qui auraient du avoir lieu dans l’Essonne, où le virus circule activement selon le gouvernement) sont annulés… Malgré le protocole strict appliqué, et avec un des publics les moins à risques.

Lire la suite « Notre sport dans le dur… »