Pyrénées Personal Training : ITW du coach Paul Boussemart en temps de crise

On ne peut pas dire que le période soit facile pour le sport : contraintes spatiales, horaires, salles fermées, suivi à distance, pas de compétitions, démotivation… Alors, comme tout le monde, il faut savoir s’adapter. Depuis mars 2020, le coach de Pyrénées Personal Training, Paul Boussemart, a usé de toutes les possibilité pour assurer son travail du coach le mieux possible.

Photos de l’article : Florian Galindo

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, on vous l’avait présenté (ICI), et on avait sollicité les avis de trois athlètes (ICI). Cette fois-ci, on a été voir comment ça se passait pour lui, son travail et ses athlètes. L’actualité n’est pas très réjouissante pour l’heure, et pourtant, l’activité se poursuit plus que jamais !


Paul, tu es coach, mais aussi compétiteur dès que en as l’occasion : comment tu vis ça en ce moment ?

Salut Run In Pyrénées, content de vous retrouver pour une nouvelle saison (une vraie bonne saison, pour bientôt souhaitons-le). En ce qui me concerne, j’avais une belle liste de challenges en off au programme, et c’est ce qui m’a permis de tenir pour 2020 et ce début de 2021. J’ai aussi été plutôt chanceux car j’ai pu accrocher quelques dossards 100% plaisir en fin d’été/début d’automne dernier, entre deux vagues de virus. Maintenant comme nombre d’entre nous, je dois faire preuve d’un peu de patience pour 2021. Ça frémit, et je teste des nouveautés à l’entraînement, méthodes, matériel etc…

Justement, le coaching, comment ça se passe en ce moment avec la situation sanitaire ? Dans quelles conditions se passent tes séances d’entraînement et de suivi ?

Lire la suite « Pyrénées Personal Training : ITW du coach Paul Boussemart en temps de crise »

Courir : les dernières les autorisations (mis à jour) et cross à venir

Vous commencez à entrevoir certainement la lumière !

Courir : ce qui est possible Aujourd’hui


20 km de rayon et 3h devant soi, c’est désormais fini. Plus d’attestations nécessaires et plus de limites d’espace ou de durée. Sauf de 20h à 6h, les règles du couvre-feu s’appliquent jusqu’au 20 janvier, pour le moment.


> Dans l’espace public : pas de limites de temps ou d’espace, mais interdiction de rassemblements.
> En club : « Pour les personnes majeures, la pratique d’une activité sportive redevient possible dans les équipements de plein air (stade, terrains extérieurs…) de manière INDIVDUELLE OU ENCADRÉE par un club ou une association dans le respect de protocoles sanitaires renforcés (VOICI LES REGLES) Et toujours dans le strict respect de la distanciation et avec une attestation de déplacement dérogatoire. »

Lire la suite « Courir : les dernières les autorisations (mis à jour) et cross à venir »

Conditions de pratiques actuelles et saison de cross à venir : à quoi s’attendre…?

L’encadrement des libertés s’est durci dernièrement pour ralentir la diffusion du virus et ne pas surcharger les services hospitaliers. Ainsi, un couvre-feu nocturne a été instauré sur une grande partie du territoire. On parle dans les médias de durcissement des conditions, qui pourrait s’apparenter à des horaires plus larges (comme débuter le couvre-feu à 19h) voir des à des week-end entier avec rayon de 5 km pour aller faire du sport. Attendons de voir tout cela par la suite…

Selon le dernier communiqué de presse concernant les décisions sanitaires relatives au sport (VOIR ICI) : « La pratique sportive des publics non prioritaires est interdite dans les équipements sportifs couverts, salles de sport et gymnases dans les zones de couvre-feu mais reste possible dans tous les équipements sportifs
de plein air sur l’intégralité du territoire. »

Concernant les stades : « Les équipements sportifs de type PA (plein air) restent ouverts pour tous les publics (mineurs et adultes) sur l’intégralité du territoire. »

Rajoutons ce dernier extrait : « La pratique sportive (…) se poursuit dans le respect des limites de rassemblements de 6 personnes sur l’intégralité du territoire. »

Lire la suite « Conditions de pratiques actuelles et saison de cross à venir : à quoi s’attendre…? »