Test Gore Running Wear maillots thermiques manches longues H et F

Voilà le test d’une marque qui n’avait pas encore été fait sur Run in Pyrénées.

La marque Gore Wear vient des États-Unis, créée en 1958 par Bill Gore. Connue dans le milieu de la course à pied pour ses produits de qualité, technique et pour certains hauts de gamme, avec pour fer de lance son concept Gore-Tex aux propriétés imperméables.

Mais pas que, puisque la gamme est étendue aux produits été comme hiver, aux sous-vêtements et à tous types de sports.

En test ici, deux maillots thermiques manches longues avec un zip complet chez l’homme, et un « mid-zip » chez la femme.

 

gore-wear


 

Premier coup d’oeil

Au premier coup d’oeil, un look sobre dans l’ensemble, même si sur ce produit le jaune fluo présent sur le col, les manches et à l’intérieur du zip identifie l’ensemble. Et par l’occasion, rend ce maillot noir très visible, avec des éléments réfléchissants sur le bras.

Je note la Lire la suite « Test Gore Running Wear maillots thermiques manches longues H et F »

12’51 ! La tentative originale de record du monde du 5 km route par les jeunes athlètes de Font-Romeu

Une idée saugrenue ? Peut-être… Un joli délire sportif ? Sans doute !

A l’annonce de l’annulation des championnats de France de cross prévus à Montauban le 7/8 mars, une bande de copains, étudiant au Staps de Font-Romeu qui s’entraînent régulièrement ensemble, s’est vite mis en tête une autre idée. Laquelle ?

> Courir 5 km route dans une descente de col, le plus vite possible.

C’est parti pour le trio suivant :

  • Théo DÉTIENNE (21 ans) : 2è des derniers championnats d’Occitanie sur cross court, 15è l’an dernier aux France à Vittel, 2è d’une manche de Coupe du Monde de skyrunning (Matheysins) en 2019, 8è aux France de course en montagne à St Gervais (2è espoir), champion de France junior 2018 à Arrens-Marsous. Il est depuis 2020 membre du Team Salomon. A noter qu’il a aussi réussi un chrono de 30’20  au 10 km l’an dernier, à St-Médard.

Sans titre 2

 

  • Corentin PERON (23 ans) : pistard licencié en Bretagne, voici quelques uns de ses records. 800 m : 1’54″47  –  1000 m : 2’30″02  –  1500 m : 3’53″61 (espoir) –  3000 m : 8’45″35 (sénior)  –  10 km route : 31’50 aux France de 10 km à Canet l’an dernier.

Lire la suite « 12’51 ! La tentative originale de record du monde du 5 km route par les jeunes athlètes de Font-Romeu »

Test sous-vêtement Brubeck : slip H et culotte F Base Layer 3D

Nouveau test de la marque BRUBECK : sous-vêtement Slip Homme et Culotte Femme Base Layer 3D.

Plusieurs tests ont déjà été réalisé sur Run in Pyrénées (voir ICI) : accessoires, produits thermiques, premières couches… La technicité des produits, notamment au niveau thermique et transfert d’humidité, mis en avant par la marque, s’est vérifié sur chaque produit. Bien sûr, il y a tout un ensemble de détails à voir sur un produit, et on remet à plat à chaque test pour rester toujours objectif.

La marque Brubeck vient de Pologne est crée ses propres produits en Europe.

Place donc aux tests et aux avis sur ces slip et culotte. A noter que vous n’aurez pas de photos en slip (pour évoquer la légèreté du sujet) mais par contre de façon posée, ce produit a été analysé comme les autres avec sérieux.

33923408_980099222153562_6078494028062523392_n


 

Descriptif, analyse

Produit délicat puisque un inconfort sur cette zone du corps est très vite perçu et passe au dessus du reste. Je vais pouvoir retranscrire ce ressenti avec au moins en mémoire 5 marques différentes déjà utilisée sur ce type de pièce.

Premier constat : Lire la suite « Test sous-vêtement Brubeck : slip H et culotte F Base Layer 3D »

Le coureur, tel un phénix ?

Dans la tête du coureur, des kilomètres d’aller-retour émotionnels, qui usent autant que le corps se déplume, au fur et à mesure… J’arrête, j’arrête pas, je passe à autre chose, j’ai besoin de pause…

Courir léger, aérien, avec cette sensation de voler et de ne plus pouvoir s’arrêter, ça n’arrive pas si souvent qu’on le croit. Quand on y pense, sur toutes ces heures à courir, combien nous emmènent à cet état d’extase ? Très peu. Bien sûr, il y a d’autres satisfactions, plus immédiates, comme suer un bon coup et expulser toutes ces petites choses négatives qui nous envahissent. Entretenir son physique, sortir prendre l’air. Mais on ne court pas pour que la souffrance nous tienne en et s’impose à nous. On sait qu’il faut pouvoir se bagarrer, la surpasser et essayer de la maîtriser dans un but de progression. Ça ne s’obtient dans la facilité et l’immédiateté. Mais courir simplement pour souffrir, dans la contrainte, non.

PHOENIX

Courir c’est se libérer, se sentir puissant et léger, être maître de ses capacités. On court pour aller chercher ces sensations là. Et c’est pour ça qu’on y retourne. L’espoir fait courir. On est prêt à échanger des heures beaucoup moins positives pour un peu de ce bonheur-là.

Pourtant, Lire la suite « Le coureur, tel un phénix ? »

Cours toujours, tu m’impressionnes !

On court avant tout pour soi, dans un but de compétition, de bien-être et de santé. On court pour dépasser ses limites, tenter des choses qui se sont formées dans notre esprit et que l’on veut voir se traduire concrètement. Elles sont parfois un peu folles, mais après tout pourquoi pas, chacun court pour soi !

Il est rare, ou alors c’est une mauvaise voie empruntée, que l’on parte courir, faire une perf / un défi « dans l’idée d’impressionner » quelqu’un. Par contre, et ce de plus en plus grâce à l’exposition et la visibilité qu’offre internet et les réseaux sociaux, on essaie de susciter l’admiration.

 

P1070335 - Copie

 

C’est un peu le travers de ce tout « statistiques », de chiffrage du nombre de visites, de suiveurs : pour donner de quoi, rendre ses actions intéressantes, on est poussé au défi (indirectement) ou à la tentative d’impressionner. Mais cette façon de fonctionner marche aussi bien à Lire la suite « Cours toujours, tu m’impressionnes ! »