Avis de lecture : Athlète Master – S’entraîner et performer à 40 ans, 50 ans et plus – Romuald Lepers

Je remercie Outdoor Editions et Frédéric Bousseau qui m’ont permis de faire cette lecture pour pouvoir vous présenter ce livre et donner mon ressenti.

DISPONIBLE ICI !

Outdoor Editions, c’est Trails Endurance Mag, ce sont les premiers livre de Kilian Jornet, ou encore celui de Dawa Sherpa, des lectures que j’ai faite avec plaisir.

Cette dernière oeuvre sur l’entraînement de l’athlète Master m’intéressait beaucoup, comme je pense elle intéresse beaucoup de monde. Pourquoi ? D’abord parce que les masters sont les plus nombreux sur les courses. Savoir comment s’entraîner à cet âge où l’on décline physiquement et physiologiquement paraît encore plus important que pendant nos meilleures années. On imagine qu’il faut faire encore plus attention, qu’il faut avoir une force intérieure pour continuer à s’entraîner.

Les masters, on les admire, mais on ne sait pas forcément comment ils fonctionnent, ou comment il faudrait qu’ils fonctionnent. J’attendais donc une bonne mise au point là dessus, avec les savoirs à jour. Eux-mêmes sont sans doute intéressés par ces connaissances, car même si un bon nombre s’entraîne au feeling, ils sont de plus en plus compétitifs et désireux de pousser les choses jusqu’au bout.

Description, mise en page, clarté

Le format est de 24 cm / 16,5 cm, ce qui le rend facile à emporter. Il reste fin, même s’il y a 165 pages tout de même. La couverture et les pages sont souples, et se manipule sans contraintes.

Le sommaire indique une division en 6 chapitres :

Introduction 

1 : L’athlète master : un exemple du bien vieillir

2 : Les athlètes masters repoussent les limites de la performance

3 : L’entraînement de l’athlète master

4 : La nutrition de l’athlète master

5 : La psychologie de l’athlète master

6 : L’athlète master féminine

Entre ces chapitres, quelques témoignages d’athlètes masters de haut niveau, avec les mêmes questions, qu’ils soient coureurs, nageurs, cyclistes ou triathlètes.

Également, une page « ce qu’il faut retenir » en fin de chapitres.

La lecture est donc assez claire et bien découpée : il y a peu d’énormes « pavés ». Le texte est compartimenté par des sous-titres, schémas, photos, ce qui fait du bien pour se poser et permettre d’enregistrer l’information ou de stopper la lecture.

L’auteur : Romulad Lepers

Romuald LEPERS est professeur de physiologie à l’Université de Bourgogne (Dijon). Ses travaux de recherche concernent les adaptations nerveuses et musculaires à l’exercice. Il est l’auteur de plus de 200 articles scientifiques dont une quarantaine sur les athlètes masters. Il pratique depuis 30 ans le triathlon avec plus de 300 épreuves à son actif. Il a participé 4 fois à l’Ironman d’Hawaii, 4 fois à l’Embrunman (7ème en 2004), 9 fois à l’Inferno triathlon en Suisse et a terminé 2ème du Norseman en 2007. Il écrit régulièrement des articles pour les magazines TRIMAG et VO2 RUN.

RÉSUMÉ, Avis de lecture

L’auteur pose tout d’abord quelques constats chiffrés sur le déclin des capacités physiques et physiologiques avec l’âge, notamment les capacités aérobie. Tel pourcentage de baisse, sur telle durée. Avec l’explication du pourquoi. Il semble y avoir deux paliers principaux, à l’âge de 40 ans où on peut constater le début de moindres performances, et à l’âge de 80 ans, où c’est plus marqué. Entre, c’est plutôt régulier, et c’est bien sûr retardé par la pratique régulière. Outre un déclin physique retardé, il n’oublie pas d’aborder de lier la pratique sportive et l’aspect cognitif.

Lire la suite « Avis de lecture : Athlète Master – S’entraîner et performer à 40 ans, 50 ans et plus – Romuald Lepers »

Repousser ses limites : Jean-Christophe Holzerny et Jocelyne Pauly témoignent

Jeudi 14 février au Lycée Théophile Gautier à Tarbes, le triathlète Jean-Christophe Holzerny et la traileuse Jocelyne Pauly ont tenu une conférence avec pour thème « repousser ses limites ». Ces deux athlètes d’endurance, professeurs de philosophie (Holzerny) et d’éducation physique (Pauly), étaient parfaitement à-même de témoigner de leur expérience devant des élèves du lycée et des personnes présentes, qui n’ont pas manqué de leur poser des questions.

Cette conférence s’est tenue dans le cadre de Génération 2024 (JO de Paris) et du Lycée ouvert à la cité.

Jean-Christophe Holzerny (JCH) a eu un passé de haut niveau en natation avant de courir et se mettre au triathlon. Il s’est qualifié à l’Iron Man d’Hawaï (13 octobre 2018) et y a établi son record en 9h24 (40-45 ans).

Jocelyne Pauly (JP) était handballeuse avant de fonder une famille puis se mettre à courir il y a 12 ans. Passée par la route, elle s’est ensuite mise au trail où elle a réalisé ses plus belles performances en terminant 3è de l’UTMB puis de remporter le Grand Raid de la Réunion.

 

20190214_182536 - Copie

 

JCH a souligné d’ailleurs qu’on ne repoussait pas ses limites (mentales, physiques voir éthiques) mais Lire la suite « Repousser ses limites : Jean-Christophe Holzerny et Jocelyne Pauly témoignent »

Nicolas Bouvier-gaz : traileur performant et discret

Nicolas s’exprime peu dans les médias, mais il a accordé ses quelques mots pour Run in Pyrénées. Le membre du Team New Balance vient de réaliser une superbe année 2016 avec notamment une 5è place dans la grande course des Templiers et des chronos probants sur le bitume. Entrevue avec ce coureur discret et très apprécié de ceux qui l’entourent.

10501870_331065800415644_3310109643359945474_n

 

Nicolas, je te remercie d’accorder ces quelques mots pour Run in Pyrénées. Avant de reparler de ta superbe année, parles-nous de ton parcours sportif. Tu as fait de nombreuses années sur le vélo, mais tu courais déjà étant petit… Racontes-nous un peu ton cheminement jusqu’à aujourd’hui ?

Bonjour Run in Pyrénées, en effet j’ai commencé par la course à pied au Stado avec l’école d’athlétisme , puis mon père m’a emmené sur les cross. Ça a duré un temps, puis comme beaucoup d’enfants j’ai enchaîné pas mal de sports (foot/natation/judo…) avant de prendre ma première licence de vélo en 2001 à la JAB . S’en est suivi de longues années et beaucoup de kilomètres avalés en DN1, jusqu’en 2012, ma dernière année à l’US Montauban. À partir de là je me suis reconverti professionnellement et j’ai repris la course à pied dès le mois d’octobre 2013.

 

Tu as fait une superbe année 2016 : peux-tu nous rappeler les principaux résultats ? On imagine toute la satisfaction que tu as eu sur chacune de ces courses… Quel est celui dont tu es le plus fier, et pourquoi ? Allez, tu as le droit à un top 3 ! Lire la suite « Nicolas Bouvier-gaz : traileur performant et discret »

Mylène Da Costa Reis : à fond dans le triathlon !

Vous l’avez peut-être croisée sur un cross, une course sur route, sur un vélo ou bien à la piscine… Mylène est une jeune femme triathlète en pleine progression et qui vit sa passion à fond, en parallèle de son travail. Voici quelques questions que nous lui avons posé pour mieux la connaître.

12308769_978283448910324_2826156926595513836_n

Salut Mylène ! Tu es une coureuse et triathlète de 28 ans, et en ce moment ça marche bien pour toi. Avant ça, pour ceux qui ne te connaissent pas, peux-tu nous décrire ton parcours sportif en quelques mots ?

J’ai commencé en école d’athlétisme en catégorie benjamine avec le club du C.A.Moissac (82) puis j’ai déménagé dans les Hautes-Pyrénées, je me suis licenciée ensuite au club du TPA (Tarbes Pyrénées Athlétisme, anciennement UAT) . J’ai fait un peu de piste sur 800 m puis je me suis spécialisée en cross. Je suis ensuite partie en pôle sportif, au lycée de Font-Romeu, où j’ai pu intégrer un sport étude.

14358845_1188346621237338_8977026648574452333_n
Victoire au triathlon de Saint-Jean de Luz (64)

Ensuite, j’ai fait une petite « pause » lors de mes études d’infirmière, puis j’ai repris une activité sportive et me suis orientée vers la pratique du triathlon car j’aimais bien la natation. Cela fait maintenant sept ans que je pratique ce sport. Depuis trois saisons, j’ai repris le cross en préparation de mes échéances en triathlon qui débutent au mois de mai. Lire la suite « Mylène Da Costa Reis : à fond dans le triathlon ! »