Présentation de Salomé Caillau, diététicienne-nutritionniste, partenaire de Run in Pyrénées

Salomé Caillau, diététicienne-nutritionniste, s’est intéressée à Run in Pyrénées il y a peu. Lors de notre rencontre, nous nous sommes entendus pour devenir partenaires. Voici, en quelques questions, une présentation de ce que fait Salomé et de ce qu’elle peut apporter à un coureur à pied, ou bien à toute personne désirant s’attacher ses services. Présentation !

– Bonjour Salomé Caillau !

Petite question d’introduction pour commencer : vous êtes diététicienne-nutritionniste à Bagnères de Bigorre (65). On confond un peu la définition exacte de ces deux termes. Pouvez-vous d’abord nous éclairer là dessus ?

La nutrition est la science qui étudie les processus physiologiques entre la santé et l’alimentation.

La diététique est la science de l’équilibre alimentaire. Elle utilise la nutrition en tant que soin en y intégrant les dimensions culturelles, économiques et sociales liées aux habitudes alimentaires de chacun.

« Un diététicien est nécessairement nutritionniste, mais un nutritionniste n’est pas forcément un diététicien ». En effet, le terme « nutritionniste » n’a pas de reconnaissance légale, tout le monde peut se dire nutritionniste. Le « diététicien nutritionniste » est titulaire d’un diplôme d’état spécifique, il est reconnu légalement.

Attention aux nutritionnistes…

11204872_212453649118834_7177448851339221416_n - Copie

– Je vous laisse à présent vous présenter : quel a été votre parcours et quel est votre quotidien aujourd’hui ?  Lire la suite « Présentation de Salomé Caillau, diététicienne-nutritionniste, partenaire de Run in Pyrénées »

L’affûtage : bien gérer les derniers jours avant la compétition

L’affûtage, ce n’est pas juste être affûté physiquement, mais avant tout affiner sa forme physique pour profiter idéalement de votre entraînement et être prêt le jour J. Cela concerne tout le monde, des pros aux débutants. Tout le monde souhaite être en forme pour l’objectif qu’il s’est fixé. Quoi qu’il se soit passé dans votre préparation, il faut vraiment être attentif aux derniers jours de préparation !

 

En fonction de l’épreuve préparée, la durée d’affûtage peut durer une à deux semaines. Il faut un nombre de jours plus important pour les épreuves longues type marathon ou trail. Il faut pouvoir assimiler les entraînements des semaines précédentes (surcompensation) et retrouver une certaine fraîcheur.

 

P1030724

 

Si certains ont tendance à en rajouter dans les deux dernières semaines, voir dans les derniers jours de peur de perdre leur niveau, sachez que : Lire la suite « L’affûtage : bien gérer les derniers jours avant la compétition »

Le repos fait aussi partie de l’entraînement

Le coureur à pied est un passionné, et comme tout passionné, il est souvent excessif et en fait un peu trop. Il remplace le repos par des kilomètres, se sent très vite en manque de sport et a du mal à se faire à l’idée de se reposer tandis que, pendant ce temps, les copains courent peut-être et les adversaires s’entraînent.

Sauf que la charge d’entraînement ne fait pas tout, loin de là, et il ne faut surtout pas se caler sur le rythme de quelqu’un d’autre. Les gens courent autour de vous et continueront de courir même pendant le temps où vous serez en repos ou blessé, ce qui peut arriver.  Mais… Peut-être qu’ils se reposent aussi ? Peut-être qu’ils en ont besoin… Peut-être qu’ils se se sont forcés, mais qu’ils en tireront bénéfice. Et vous ?

L’approche psychologique du coureur est trop souvent négligée et pourtant, tout démarre de là. Pour pouvoir se faire plaisir et exploiter ses capacités, le repos est essentiel et permet de trouver ou retrouver une forme physique et psychologique. Bien maîtrisé, on ne peut tirer que du positif d’un jour ou d’une période de repos. Mais il faut aussi comprendre. Voici donc quelques explications dans l’intérêt du coureur, de son plaisir et de sa performance.

 

DSC02042
Il y a des jours où il faut ralentir un peu le rythme

Lire la suite « Le repos fait aussi partie de l’entraînement »

Endurance 65 : un club en bon chemin

Le club d’Endurance 65, près de Lourdes dans les Hautes-Pyrénées, fait son bonhomme de chemin. Ils sont aujourd’hui 90 à adhérer à l’idée qu’a eu Alain Aubrion il y a quelques années. Je lui ai posé ces quelques questions pour Run in Pyrénées dans le but de connaître la genèse de son groupe, qu’il chapeaute avec sa femme Géraldine, et sa philosophie.

 

logo2-0

 

– Alain, tu es aujourd’hui coach et dirigeant du club Endurance 65. Mais avant ça tu as eu une carrière de coureur, que tout le monde ne connaît pas forcément. Peux-tu nous refaire ta carrière avec quelques résultats et records significatifs ?

 Je suis et j’ai été éclectique c’est le moins que l’on puisse dire, car j’ai tout couru (et gagné) du cross au marathon en passant par les 10 km, semi, trail court et long et duathlon. J’ai également participé à quatre reprises au Marathon des Sables (meilleure perf’ : 12è en 2005). Il me manquait juste le 100 km route mais ce sera chose faite en fin d’année à… Millau ! Côté stats : 60 victoires, 100 podiums, 1h07’35 sur semi et 2h28’38 sur marathon.

– Comment en es-tu venu, ensuite, à organiser des courses… puis à devenir dirigeant ?

Lire la suite « Endurance 65 : un club en bon chemin »

Antoine Biard : coach sportif dans les Pyrénées

Antoine Biard est coach sportif et coureur dans les Pyrénées. Lecteur de RUN in PYRÉNÉES, il a souhaité se présenter à vous et je lui ai donc posé quelques questions !

 

– Bonjour Antoine ! Pour vous présenter aux lecteurs de Run in Pyrénées, dites-nous où vous vivez, ce que vous faites dans la vie… Bref, présentez-vous en quelques mots.

Bonjour Run in Pyrénées, je m’appelle Antoine BIARD, j’ai 23ans, j’habite en Ariège au pied des Pyrénées entre Pamiers et Foix. Passionné de montagne, de nature, de sport et de bien être, j’ai décidé depuis bien longtemps d’orienter mon mode de vie, mes études et mon métier autour de cela. Tout ceci m’a donc amené à devenir préparateur physique et coach sportif. Par ailleurs, je suis en train de passer mon diplôme d’état de moniteur de ski alpin. Je pratique de nombreux sports mais certains de façon plus assidue, notamment le trail-running, le cyclisme, le ski alpin et la randonnée.

 

image

 
– D’autres critères vous ont amené à devenir coach sportif ? Lire la suite « Antoine Biard : coach sportif dans les Pyrénées »