Entraînement : c’est quoi une bonne séance ?

Une bonne séance, en soi, serait un entraînement qui s’est achevé sans blessures, dans les intensités ou dans les temps espérés. Avec une certaine fatigue bien sûr, provoquée par les efforts fournis, où l’on a eu de bonnes sensations et du plaisir malgré la souffrance que cela a généré.

Quelques fois les attentes sont même dépassées, le corps répondant mieux que ce qui était attendu. Une certaine facilité peut être ressentie alors que l’intensité effective se situe dans le haut de vos standards. Quand le corps est disposé à tout encaisser, c’est le pied ! Mais ça résulte aussi de toutes les adaptations que vous lui avez demandé jusqu’alors.

 

Une séance bien construite

Une bonne séance, au sens pratique, doit pouvoir comporter une phase d’échauffement, un corps de séance et une phase de récupération.

Pour une séance de fractionné sur piste ou une sortie en nature avec changement de rythme, l’échauffement ne doit pas être négligé, même quand on a peu de temps devant soit. Il vaut mieux un corps de séance court mais avec un bon échauffement, qui sert aussi de montée en puissance, et une bonne récupération, qui permet au corps de revenir au calme. Ces deux phases ont aussi pour but de respecter le corps et ses fonctions, et donc d’éviter les blessures !

 

45414770_2175568532693865_5117745251657711616_n - Copie

 

Un bon échauffement, c’est Lire la suite « Entraînement : c’est quoi une bonne séance ? »

Insolite – Le Joggling : course, jongles et performances

Sans titre (2)

 

Insolite, c’est le mot… Mais vous verrez qu’il peut s’agir d’une sacrée performance !

Le « joggling » est un mot-valise : c’est la contraction des mots « jogging » (courir) et « juggling » (pratique du jongle). Cette pratique était à la base un passe-temps récréatif dans beaucoup de tribus amérindiennes.

Une pratique insolite qui peut paraître difficile, mais qui ne l’est pas tant que ça pour ceux qui pratiquent le jongle, car le rythme de la jonglerie à trois objets correspond parfaitement à l’action et au pas de la course. Pour ceux-là, elle s’intègre rapidement. Bien sûr si vous savez courir mais pas jongler, l’inverse est beaucoup plus compliqué…

 

Et puis il y a l’aspect performance. Lire la suite « Insolite – Le Joggling : course, jongles et performances »

Route, trail, piste : ne pas s’entraîner trop vite

Si vous avez lu les deux derniers articles d’entraînement, je vous ai parlé de repos et d’affûtage. Maintenant, je vous conseille de ne pas vous entraîner trop vite. Bientôt, d’en faire le moins possible !? Non, rassurez-vous. Cependant si vous avez bien lu les sujets, je fais plus appel à la raison et à l’écoute du corps. Si nous sommes intelligents dans notre façon de nous entraîner, nous pourrons courir mieux et plus longtemps.

Quel que soit notre secteur de pratique, on s’entraîne souvent trop rapidement, ce qui peut conduire à la contre performance ou à la blessure. Il faut donc connaître son niveau, ses allures de course et ce que demande comme qualités la distance préparée.

 

P1030724

Lire la suite « Route, trail, piste : ne pas s’entraîner trop vite »

La philosophie Run in Pyrénées

Tout d’abord, je tiens à remercier toutes les personnes qui lisent Run in Pyrénées et qui suivent sur les réseaux sociaux. Vous êtes de plus en plus, et chacun de vous vient avec un réel intérêt. Les chiffres sont là, et encore ils ne disent pas tout car il ne suffit pas de compter le nombre de fans pour valider l’intérêt réel ou la qualité du contenu. En tous les cas, merci à vous, votre suivi et vos témoignages ici ou sur le terrain.

Sur le terrain, tout part de là : j’y suis depuis tout petit et la passion est toujours là (en savoir plus), même si notre sport évolue sous diverses formes. Le terrain, c’est vous, c’est chaque foulée et chaque kilomètre parcouru. Voilà la matière qui m’inspire. Et ce quel que soit le terrain : piste, cross, route ou montagne.

 

P1030932 (1024x906) - Copie

 

Ce que je souhaite, c’est regrouper tous ces secteurs car ils s’entrecroisent et font tous partie de la course à pied, du running d’aujourd’hui. Lire la suite « La philosophie Run in Pyrénées »

Gaëtan Cals : encore un bout de piste à faire

Gaëtan Cals est un jeune homme de 28 ans, licencié au club du C.A Balma, en périphérie de Toulouse. Vous verrez par la suite que c’est un sacré coureur ! Piste, cross, route, il est talentueux, travailleur, et pour l’avoir côtoyé plusieurs fois, c’est aussi une personne très agréable, abordable et souriante. C’est un vrai plaisir de recueillir ses propos sur Run in Pyrénées !

 

10394474_10152784131934435_1819586374667307162_n

 

– Salut Gaëtan et merci de répondre à quelques questions pour Run in Pyrénées et ses lecteurs. Tout d’abord, peux-tu dire si tu as toujours fait de la course à pied ? Quel a été ton parcours sportif jusqu’à aujourd’hui ?

 

Salut Mathieu, c’est avec plaisir que je me prête au jeu des questions-réponses pour « Run in Pyrénées » ! J’ai toujours aimé courir dès mon plus jeune âge. Je voulais faire comme mon père qui était un coureur de niveau national. Mais j’ai touché à plusieurs disciplines en commençant par du judo et de la natation. J’ai fait un peu d’athlétisme puis je suis parti vers le tennis et le football. Mais à 18 ans le « virus » est réapparu et j’ai décidé de véritablement me lancer dans la course à pied. C’était important de toucher à tout. Le fait de m’y être mis sur le tard tard m’a permis de conserver une certaine fraîcheur physique et mentale, et beaucoup de motivation.

 

– Peux-tu nous indiquer quels sont tes records sur 1500 m, 5000 m et 10 km ? Est-ce que l’on peut parler de haut niveau, et où ces performances te situent-elles au niveau français ? Lire la suite « Gaëtan Cals : encore un bout de piste à faire »