Paul Boussemart et Pyrénées Personal Training : pour vous accompagner dans tous vos objectifs

Pyrénées Personal Training est le nom qu’a donné Paul Boussemart à son activité de coaching (d’entraînement) pour vous aider à vous faire atteindre vos objectifs, qu’ils soient de compétition ou de bien-être, tout simplement !

En devenant partenaire de Run in Pyrénées, il souhaite se faire connaître du public attentif et nombreux qui nous suivent. Evoluant sur la région paloise, il coache aussi à distance. Pour nous, c’est aussi comme cela que Run in Pyrénées peut faire profiter de son réseau où se croisent de nombreux acteurs de notre sport.

Bien sûr, nous souhaitions aussi mieux vous le faire connaître, voici donc une présentation sous forme d’interview. Merci pour votre intérêt !

36362519_805426042983983_6098872891967799296_n

 

– Bonjour Paul ! Tu as contacté Run in Pyrénées car tu proposes des activités de coaching. Avant tout, on en a discuté ensemble, peux-tu te présenter aux lecteurs à travers ton parcours sportif ?

Bonjour à tous, et merci Run in Pyrénées de me donner l’occasion de parler de mon activité et de ma passion pour le sport en général. Côté sportif, je suis une sorte de couteau suisse, un touche à tout ! Plus jeune, j’ai pratiqué l’athlétisme, le football, l’équitation, du golf, etc… jusqu’à découvrir à 17 ans les arts du cirque, et je me suis alors pris de passion pour la discipline du Main à Main (portés acrobatiques) que j’ai pratiqué pendant 7 ans. J’ai eu également la chance à travers mes études d’avoir la possibilité de découvrir et pratiquer une multitude d’activités diverses : escalade, rugby, danse, gymnastique, judo, musculation, volley, badminton, kayak, etc… la liste est longue !

C’est à l’entrée Lire la suite « Paul Boussemart et Pyrénées Personal Training : pour vous accompagner dans tous vos objectifs »

Michel Hortala : 40 ans de passion au micro

Que vous soyez coureur depuis un an ou depuis 40 ans, il y a de grandes chances pour que vous ayez passé les lignes de départ et d’arrivée au son de la voix de Michel Hortala. Marathon, semi-marathon, 10 km, cross, trail, triathlon, courses internationales ou courses de villages, il vous a tous accueilli pendant de longues années avec sa voix chaude et agréable, toujours compatissant, toujours humain et proche de vous.

Il a décidé qu’il était temps de prendre sa retraite derrière le micro, ce qu’il a fait fin 2017. Il continue à garder un oeil passionné sur ce qu’il se passe aujourd’hui. Moi qui court depuis 28 ans et qui l’ait croisé maintes fois, ce fut toujours associé à un bon souvenir (cross, trail ou route). M’engageant à mon tour, entre autre, comme speaker, il m’était naturel d’inverser les rôles et de lui poser des questions, au calme et sans essoufflement. Lui, le speaker « en or », apprécié des coureurs et de ses collègues.

 

DSC00687
Kilians’s Classik – Font Romeu

– Bonjour Michel, et merci à toi de prendre un peu de ton temps pour répondre. Je sais que tu en as un peu plus maintenant que tu as pris ta retraite derrière le micro fin 2017. Comment as-tu pris cette décision ? Cela n’a pas été trop difficile ?

40 ans d’animations, ça fait quelques milliers d’heures au micro, debout par tous les temps, des centaines d’heures de préparation, pas mal de travail administratif, aidé par mon épouse, puisqu’à une certaine époque, nous étions une dizaine d’animateurs dans la structure que j’avais créée : MANAGEMENT & PERFORMANCES. Mais c’est aussi Lire la suite « Michel Hortala : 40 ans de passion au micro »

Prêt pour 2018 sur Run in Pyrénées ?

Il y a peu, fin 2017, on « fêtait » les un an de Run in Pyrénées. 2018 sera donc la 2è année complète avec vous ici et sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram).

Je vous rassure, tout n’est pas sorti de terre d’un coup d’un seul ! Pour ma part, je suis depuis le plus jeune âge dans le milieu et depuis plusieurs années dans la rédaction, les reportages, et tout ce que vous retrouvez sur Run in Pyrénées ! En savoir plus

 

Alors, pour 2018 ?

Pour 2018, on continuera à se voir sur le terrain ! Tout n’est pas certain à 100%, d’autres sont en discussion et des rendez-vous déjà prévu.

 

P1050890 - Copie

 

JE VOUS TENDRAI PEUT-ÊTRE LE MICRO au départ ou à l’arrivée d’une course. Retour sur ce beau trail et sur cette belle course au Trail du Cagire (10 juin à Aspet, 31), où les Galopins vous réserveront toujours un bel accueil. Une nouvelle course a fait appel à moi en Ariège : samedi 7 juillet, rendez-vous au trail du Picou !
En août, rendez-vous normalement au Marathon du Montcalm (16 au 18 août) en compagnie de Robert Vicente notamment. L’organisateur Gilles Denjean vous réserve un sacré événement dont Lire la suite « Prêt pour 2018 sur Run in Pyrénées ? »

Guillaume Beauxis : au rendez-vous de la Réunion

Guillaume Beauxis a réalisé une performance énorme, en octobre dernier, en terminant 3è du Grand Raid de la Réunion. Cet ultra-trail, de 164 km et quasiment 10 000 m+, est un des plus grands rendez-vous de l’année dans la discipline, un des plus durs aussi de par sa technicité et ses conditions climatiques. Les meilleurs l’ont gagné : François d’Haène, Kilian Jornet, Antoine Guillon… et les places sur le podium sont chères, car il faut en venir à bout et performer. Guillaume a réussi cela ! Un ticket qu’il avait gagné en 2016 pour avoir remporté le 160 km du GRP. Après avoir vibré pour son exploit, nous sommes allés discuter avec lui, pour voir ce qu’il en était, un mois après.

1385836_791268037614950_5321531311718661096_n
Photo Team Hoka

Guillaume habite un village au pied du Hautacam dans les Hautes-Pyrénées, une montagne où les randonneurs, traileurs ou skieurs de fond s’en donnent à coeur joie. L’emplacement idéal pour lui, quand on aime la tranquillité, la nature et le goût de l’effort. Il reprend la direction de l’entraînement depuis quelques jours. Aujourd’hui, c’est fractionné en côte. Auparavant, on s’entretient un peu, histoire de revenir sur ce moment unique…

Depuis la France, avec le suivi sur les réseaux sociaux, la course a été haletante, jusqu’au dénouement, magnifique. On essaye de refaire la déroulement de la course avec lui.

« J’étais à la 10è place à Cilaos (65è km – 3400 m+). Après, je suis passé 9è. Je n’avais pas souffert encore, j’étais bien. C’est en passant dans le cirque de Mafate que ça a été compliqué. Il a fait très chaud, c’était étouffant. Mais je gardais ma place… »

Pendant ce temps-là, Jim Wamsley, du Team International Hoka, prend les commandes. On sait que l’américain, possédant des bases énormes sur le plat, a tendance à s’enflammer. Après son expérience difficile à l’UTMB, on demande à Guillaume s’il ne fait pas un peu n’importe quoi, à nouveau.  Lire la suite « Guillaume Beauxis : au rendez-vous de la Réunion »

2è place pour Guillaume Beauxis à l’UT4M

Guillaume Beauxis, membre du Team Hoka et licencié au Tarbes Pyrénées Athlétisme, est en très bonne forme. Après une 8è place à l’High Trail Vanoise (3è français) début juillet, il monte sur le podium de l’UT4M à Grenoble en prenant la 2è place ! Voici quelques questions adressées au pyrénéen et ses impressions.

 

21015195_1265014623610755_459698755_n (1)
Photo : UT4M

 

– Bonjour Guillaume ! Tu viens de terminer 2nd de l’UT4M (l’Ultra Tour des 4 Massifs) du côté de Grenoble, très belle performance ! Décris-nous en quelques mots les particularités de cette épreuve et dis-nous pourquoi tu t’y es aligné ?

Cette épreuve est un peu particulière ! Il s’agit d’enchaîner en 4 jours 170 km et 11 000 m+ ce qui correspond à des étapes comprise entre 40 et 48 km et entre 2500 m et 3300 m+. Ce format est très sympathique car on peut récupérer un peu entre chaque étape (ce qui permet de faire un joli chrono final). On se retrouve avec les même coureurs et on accumule surtout moins de fatigue que de faire le parcours en une fois.
Je m’y suis aligné car je sais que j’ai de bonne faculté de récupération et ça m’a permis aussi de faire un gros bloc pour mon gros objectif qui est la Réunion.

– Tu fais donc second : comment tu juges ton résultat ? Peux-tu nous raconter rapidement comment ça s’est passé ?

Lire la suite « 2è place pour Guillaume Beauxis à l’UT4M »